jeudi 21 septembre 2017

Des persécutions pour les Européens pro-vie ?


par : Nelson Hertel
SOURCE : Centre de Fatima
Le 20 septembre 2017


Les dernières nouvelles inquiétantes d'Europe devraient concerner non seulement les Européens, mais tous les hommes de bonne volonté dans le monde entier. Breitbart News rend compte d'une criminalisation très possible et imminente de ceux qui défendraient les droits des non nés par le biais de la réduction des avortements et le déni des soi-disant « droits des femmes ». Cela commencerait dans l'Union Européenne et s’étendrait (apparemment) universellement.

La Commission sur les libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE) a recommandé au Parlement Européen, dans un rapport intérimaire sur l'état d'avancement de la ratification de la Convention d'Istanbul, que le Parlement reconnaisse que « le déni des services et des droits en matière de santé sexuelle et reproductive, y compris l'avortement sécuritaire et légal, est une forme de violence contre les femmes et les filles ».

Le Parlement « devrait aussi assurer également une éducation sexuelle complète, un accès facile aux femmes à la planification familiale et à la gamme complète des services de santé reproductive et sexuelle, y compris les méthodes contraceptives modernes et l'avortement sécuritaire et légal ». Le Comité a également demandé au Parlement de « combattre le sexisme et les rôles de genre stéréotypés — en promouvant un langage neutre en fonction du sexe et en s’adressant au rôle clé des médias et de la publicité ».

Les députés Européens qui ont produit le rapport ont demandé à la Commission Européenne d'introduire une législation faisant respecter leurs recommandations. Quatorze États membres ont déjà ratifié la convention « radicalement progressive » qui contient des dispositions similaires.

L'un des deux principaux députés Européens responsables du rapport, la Suisse de gauche Anna Maria Corazza Bildt, a déclaré : « C'est une première victoire ; une victoire majeure, et je suis très fière ... Je voudrais souligner cela parce que nous vivons dans une époque des Poutine et des Trump, et la Convention d'Istanbul introduit aussi, pour la première fois, l'égalité entre les sexes, l'autonomisation des femmes, l'éducation des filles, la lutte contre le machisme / sexisme qui font partie de notre travail constant ... Et nous avons vraiment un rôle dans l'Union Européenne, je pense, pour prendre l'initiative ... Et nous voyons ce qui s'est passé aux États-Unis où le financement (pour les avortements parrainés par l'ONU à l'étranger) ont été retirés ».

Le député Britannique indépendant Steven Woolfe a reconnu : « Cette clause pourrait effectivement constituer une infraction pénale pour quiconque croit en la réduction de l'avortement ». Il a ajouté : « Si, pour vos convictions politiques, religieuses ou autres, vous pensez à couper les budgets à une organisation comme Planned Parenthood ou à des organismes similaires parce que vous pensez qu'ils ont commis des crimes (ou) sont immoraux ... vous serez maintenant considérés comme ayant commis une violence à l'égard des femmes ».

Le Pape François a loué le Parlement Européen lors de sa visite de novembre 2014 comme « fondamental pour la vie de l'Union Européenne », rappelant la prise de conscience désordonnée que Paul VI a donnée aux Nations Unies lors de sa visite en octobre 1965. Ces organismes sont fondés sur les mêmes erreurs que la Russie dont Notre-Dame de Fatima nous a prévenus, avec en plus d'autres idéologies fausses et condamnées : l'athéisme, la franc-maçonnerie, le libéralisme, l'humanisme, le relativisme et la laïcité.

En refusant les droits et le Règne Social du Christ Roi, et l'autorité de la Une, Vraie Église fondée par Lui, le Parlement Européen se prépare à promouvoir du diabolique de nouveau. Nous verrons cela de manière plus effrayante, dans des lois illicites qui se révèleront punitives pour ceux qui cherchent à défendre les Lois Naturelles et Divines. La bataille sur la famille continue, comme prophétisée par Notre-Dame de Fatima. Consacrons-nous, nos familles et nos pays de nouveau au Cœur Immaculé de notre Reine et Mère, en lui demandant l'orientation et la protection dans les jours difficiles à venir.