mercredi 18 octobre 2017

« L’Église d’avant le Pape François
était absurde et inhumaine »

dixit le Cardinal Barbarin

Pro Liturgia — 18 octobre 2017


Lu chez Pro Liturgia sous l'onglet ACTUALITÉS du 18 octobre

* * * * NOUVEAU Mercredi, 18 octobre 2017. Le Cardinal Philippe Barbarin a présenté, dimanche 15 octobre, les « chemins de discernement » proposés par le Pape François dans « Amoris Laetitia ».

Après Rouen et Le Havre, Lyon est donc le troisième diocèse à organiser une telle rencontre visant à mettre en œuvre l’Exhortation apostolique sur la Famille.

C’est « un chemin difficile » qu’a ouvert le Pape, a reconnu l’Archevêque de Lyon en reprenant des points sur lesquels François a insisté : d’abord considérer les personnes et non les situations maritales, ensuite veiller à ne jamais utiliser le langage du permis et du défendu.

Le plus curieux est qu’au cours de cette rencontre, un couple de « divorcés-remariés » — Florence et Georges — a reconnu aller à la Messe en famille mais se sentir « esseulés sur leur banc » au moment de la Communion. Témoignage intéressant qui atteste que :

1. La Communion est devenue d’une telle banalité si bien que peu de fidèles s’abstiennent de recevoir le Corps du Christ ;

2. Florence et Georges étaient donc probablement parmi les seuls, dans l’église, à avoir des scrupules les poussant à ne pas faire comme tout le monde. C’est-à-dire comme ceux qui, consciemment ou non, ont conduit à la banalisation de la Communion et pensent qu’aller à la Messe oblige à y communier.

Enfin, pour conclure, le Cardinal Barbarin a très clairement laissé entendre aux fidèles présents à cette rencontre que l’Église d’avant le Pape François était absurde et inhumaine.

On a hâte de savoir ce que sera devenue l'Église d'après François.