jeudi 5 octobre 2017

Fatima : la seule véritable réponse au terrorisme



par : Nelson Hertel
SOURCE : Centre de Fatima
Le 5 octobre 2017



L'attaque horrible à Las Vegas, Nevada, dans la nuit du dimanche 1er octobre 2017 a laissé 59 morts et plus de 500 blessés. Les gens du monde entier sont sous le choc, l'événement a été présenté en permanence dans les nouvelles internationales, et il existe des appels renouvelés pour des lois plus strictes sur le contrôle des armes à feu aux États-Unis.

Le Pape François a exprimé ( par l'intermédiaire de son secrétaire d'État, Pietro Cardinal Parolin ) « l'assurance de sa proximité spirituelle à tous ceux qui ont été affectés par cette tragédie sans sens ». Dans le même télégramme, le Pape a également fait l’éloge « des efforts du personnel des services de police et des urgences » et a offert « la promesse de ses prières pour les blessés et pour tous ceux qui sont morts, en les confiant à l'Amour miséricordieux de Dieu ». Divers autres Cardinaux et Évêques aux États-Unis ont publié des déclarations concernant l'horrible tragédie.

L'Évêque Joseph Pepe, l'Ordinaire du Diocèse de Las Vegas, a tenu un service de prière interreligieux dans sa Cathédrale des Anges Gardiens le lundi 2 octobre. Un rapport du site Cruxnow.com a cité l'Évêque Pepe comme déclarant : « Face à une tragédie, nous avons besoin les uns les autres ... face à la violence, nous sommes ensemble parce que nous ne pouvons pas laisser la haine et la violence avoir le dernier mot. Nous nous réunissons dans l'unité à travers nos traditions religieuses, à travers les races, à travers les genres pour nous tenir les uns avec les autres comme des signes vivants de cet espoir ».

Tout en respectant l'Évêque Pepe, sans doute submergé par l'immensité de ce qui s'est passé dans son diocèse quelques heures avant que ces mots ne soient prononcés, ce n'était pas une réponse efficace et Catholique au meurtre en masse. Pourquoi ?

Tout d'abord, demandons : qu'est-ce qui a causé l'attaque ? De toute évidence, l'agresseur a succombé à la tentation. Mais c'est une réponse trop simpliste, compte tenu de la gravité de ce qui s'est passé. Il y a tellement de péché dans le monde d'aujourd'hui, dont l'étendue n'a jamais été vue précédemment : blasphème, apostasie, hérésie, schisme ; colère, haine et violence ; impuretés, pratiques occultes, et nous pourrions en nommer beaucoup plus. En un mot, nous vivons dans un monde qui a rejeté le Dieu Tout-Puissant et Ses desseins de Miséricorde, en choisissant ( par défaut ) d'expérimenter Sa Justice.

Ce qui a eu lieu à Las Vegas — comme cela s'est produit dans d'autres endroits — a été causé par le rejet de Dieu, en tant qu'individus et en tant que société. Nous avons rejeté la Loi du Christ, et nous avons plutôt choisi ( consciemment ou non ) de suivre le prince de ce monde, le diable. Mais d'une manière plus spécifique, nous avons méprisé et dénigré les moyens choisis par Dieu pour sauver notre Église, notre monde, notre société : Notre-Dame de Fatima et Son Message, en particulier Sa Demande de la Consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie par le Pape et tous les Évêques Catholiques.

Le Seigneur nous a prévenu : « Le mal se répandra à tel point que l'amour d'un grand nombre de personnes se refroidira ». (Matthieu 24 :12). La Collecte [Oraison que le prêtre dit à la messe avant l’Épître ] pour la Fête des Stigmates de Saint François d'Assise ( 17 septembre ) se réfère à Notre Seigneur qui donne Ses Plaies au Saint en 1224, « lorsque le monde se refroidit, afin de renouveler dans nos coeurs la Flamme d'Amour ». Combien pire, ou « froid », était le monde environ 700 ans plus tard en 1917, lorsque Dieu a envoyé la Reine de tous les Saints, Sa propre Mère, pour nous donner la seule solution, nous demandant de nous convertir et de modifier nos vies ? Et combien les choses ont-elles continué de se détériorer au cours du siècle dernier, précisément à cause de notre désobéissance ?

Nous avons la véritable réponse à ces péchés, à ces actes de violence. L'Évêque Pepe doit réaliser cela, tout comme le Pape et tous les autres Évêques, et certes tous les hommes. Nous avons la solution au terrorisme pour qu’il ne se répète plus jamais, mais plutôt une vraie paix ! Non, la solution n'est pas une simple solidarité humaine ou une unité laïque.

C'est l'obéissance au Roi et à la Reine des Cieux, comme l'indique le Message de Fatima, et plus précisément la Consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie. Si nous voulons être des « signes vivants d'espoir », que ce soit par notre vie quotidienne fidèle à la Foi Catholique qui a été renforcée dans le Message de Fatima, surtout en priant le Saint Rosaire. Prenons conscience de notre véritable unité, non simplement comme des hommes, mais dans notre appartenance au « foyer de la Foi », l'Église Catholique, en dehors de laquelle il n'y a pas de salut.

Notre-Dame de Fatima, Reine de la Paix, merci pour votre Message salutaire de Fatima. Que le Pape et tous les Évêques Catholiques consacrent bientôt la Russie !