vendredi 27 octobre 2017

Jésus quitta le Temple et s'en alla



Commentaire du Nul sans Lui :

Les quatre ou cinq jours précédant son arrestation, Jésus s'est employé à ses risques et périls à aller prêcher au Temple. Alors que, dans toute sa vie Évangélique, il avait même faire taire les démons qui Le reconnaissaient comme Fils de Dieu, durant ces jours, il a affirmé clairement qu'il était Dieu. En effet, c'est en ces jours qu'il dit aux fidèles, prêtres et scribes du Temple : « Avant qu'Abraham fut, Je Suis ».

Mais pourquoi donc agir ainsi... attendre à la toute fin ? Peut-être qu'Il aurait été arrêté bien avant s'il l'avait déclaré plus tôt, ne réussissant pas alors à rejoindre toutes les villes et villages d'Israël, ce qui était fondamentalement sa Mission. Et pourquoi l'affirmer si clairement en ces derniers jours ? Réponse probable : pour qu'il fut clair pour les gens du Temple et aussi pour l'histoire que les Juifs procéderaient à un DÉICIDE. Ils ne devaient pas ignorer qui ils appréhenderaient et condamneraient.

Matthieu nous dit qu'il quitta le Temple. C'était la dernière fois qu'Il y était allé. IL N'Y RETOURNERA PLUS JAMAIS. Et on sait qu'en l'An 70, le Temple sera complètement détruit. Il avait annoncé sa destruction d'ailleurs à ce moment-là.

Un prêtre faisant une homélie à ce sujet-là nous dit qu'Il ne retournera plus parce qu'« ils ont refusé de L'accepter comme le Messie ». Pendant ses discours, Valtorta nous dit qu'Il fut hué, conspué, ridiculisé, traité de Belzebuth... non pas par les fidèles qui n'avaient jamais entendu un tel sage de leur vivant mais par la clique du Sanhédrin.

Mais quelle est la relation de tout ce qui précède avec notre situation actuelle ? Vous ne pensez pas que Jésus ne quittera pas nos Temples quand des ministres Protestants célébreront la Cène [ i.e. le repas du Jeudi Saint ] avec des prêtres Catholiques plutôt que le Sacrifice sur la Croix dans une messe ? Quand des divorcés/remariés et des gays iront communier après avoir vécu un « discernement » complaisant ? Quand le mot péché, les Fins Dernières Dernières ou les Commandements de Dieu ne sont jamais rappelés aux fidèles ? Quant le culte sera très modifié pour s'adapter aux Protestants ? Les fameuses « messes oecuméniques » ?

Jésus nous avertit d'ailleurs dans une locution de Lumière de Marie — et comme d'habitude je n'arrive pas à retracer la citation exacte mais je vous en dis le sens ici pour l'avoir traduit — Jésus nous dit donc que la plupart de Ses Temples seront fermés et que dans ceux qui resteront ouverts, on y célébrera l'abomination.

Mais où sera donc Jésus s'Il quitte Ses Temples ? Quant Il a quitté le Temple de Jérusalem, Il s'est réfugié sur le Mont des Oliviers. Puisque Son Vrai Nom, c'est Je Suis, où est sa meilleure résidence sinon dans les coeurs de ceux qui L'aiment... D'ailleurs, par l'effet de Sa Grâce, Il nous a dit par Lumière de Marie qu'Il intensifierait Sa Présence en nous. Mais comprenons toutefois que cette intensification échappera toujours à nos sens.

Saint Augustin, à ce que je sache, a dit que le Corps du Christ vivrait la même Passion que le Christ Lui-Même pour en arriver ultimement à la Résurrection. Pourquoi alors le vrai Corps du Christ ne se retirerait pas du Temple aussi ?

Ce sera un « Petit Reste » qui, par sa fidèle conduite aux Demandes de Dieu, auront le discernement de quitter les temples d'aujourd'hui. En effet, ils échapperont à un des châtiments de Dieu mentionné en 2 Thessaloniciens 2,11 : « Voilà pourquoi Dieu leur envoie une puissance d'erreur qui les pousse à croire au mensonge».

Une des puissances d'erreur d'aujourd'hui consiste à la « Protestantisation » qui est en cours dans l'Église Catholique. N'est-ce pas la Bienheureuse Catherine Emmerick (1774-1824) qui a dit dans sa Vision des Deux Papes ( faut l'avoir fait de prédire deux papes à son époque ! ) : « «Et puis, j'ai vu que tout ce qui concernait le Protestantisme prenait progressivement le dessus et la religion Catholique tombait dans une décadence complète ».

Les fidèles Catholiques vrais et authentiques verront bien cette « décadence complète ». Et ils seront très peu nombreux ceux qui ne tomberont pas dans l'erreur. N'est-ce pas encore la Bienheureuse Catherine Emmerick qui a ajouté ceci : « En ces jours, la Foi tombera très bas, et elle ne sera conservée que dans quelques endroits, quelques maisons et quelques familles que Dieu a protégés des désastres et des guerres ». Voilà donc le très « Petit Reste » que nous annonce Emmerick.

Comme un article qui a paru cette semaine et qui affirme que l'on va retourner dans nos maisons pour participer à des messes, ce ne sera plus avec régularité qu'on pourra y assister. On appréciera le prêtre pratiquement clandestin parce qu'orthodoxe qui viendra la dire. Ce qui arrive depuis des décennies aux valeureux Chinois Catholiques clandestins nous arrivera aussi.

Consolons-nous par deux choses : Jésus dit que le monde voudra rayer complètement Son Nom de la surface de la planète mais qu'ils ne réussiront pas parce que nous l'avons dans notre coeur. Par ailleurs, on pourra communier tous les jours ! Ne savez-vous pas qu'une communion spirituelle est aussi valable et efficace qu'une communion sacramentelle ?

Souvenez-vous aussi de ce que Saint Athanase disait au très petit reste d'authentiques fidèles lors de la Crise Arienne : « Ils ont les bâtiments, les églises... Mais consolez-vous : nous avons la Foi ». La tendance est vers cela, chers lecteurs...