mardi 17 octobre 2017

Le Cardinal Burke

Soyez des agents du Cœur Immaculé de Marie
pour combattre les « forces diaboliques »


Compte rendu de son allocution du 12 octobre,
veille du Centenaire des Apparitions de Fatima



Le Cardinal Raymond Burke a pris la parole à l'Abbaye de Buckfast, en Angleterre, le 12 octobre 2017, la veille du 100ème Anniversaire du Miracle du Soleil de Fatima.


par : Diane Montagna

SOURCE : Life Site News
Le 17 octobre 2017



BUCKFAST ABBEY, Angleterre (Life Site News) — Le Cardinal Raymond Burke a invité les fidèles à devenir des « agents » du Triomphe du Cœur Immaculé de Marie afin de combattre les « forces diaboliques » qui se sont « déchaînées sur le monde » et qui sont « entrées dans la vie même de l'Église ».

S'exprimant lors du Sommet du Centenaire de Fatima qui s'est tenu à l'Abbaye de Buckfast du 12 au 13 octobre, exactement un siècle après le Miracle du Soleil, le Cardinal Burke a déclaré que ces forces diaboliques œuvraient pour éloigner les âmes de la Foi en une apostasie généralisée. De telles forces sont entrées même dans les rangs de la prêtrise, a-t-il dit, conduisant certains pasteurs à offrir des « fruits vénéneux » aux « âmes mêmes pour lesquelles ils ont été consacrés à s'occuper spirituellement ».

« Comme il est facile aujourd'hui pour le membre des fidèles qui ne pense pas, d’être trompé et séduit par des apparences, des gestes attrayants et des slogans flashy, sous lesquels la substance est un poison pour son âme » a déclaré le Cardinal.

Dans son exposé, le Cardinal Burke a expliqué la nature concrète de l'apostasie, l'a distinguée de l'hérésie et a discuté de la corruption au sein de l'Église causée par l'adoption d'une culture matérielle dépourvue de base dans la philosophie et la théologie. Il a également retracé la progression historique de cette apostasie qui s’est répandue du début du XXe siècle à nos jours, comme l'ont décrit le Pape Pie X jusqu’à Jean-Paul II et à Benoît XVI.

Le « remède spirituel »

Dans le Message de Fatima, la Bienheureuse Vierge Marie nous indique le « remède spirituel » pour « la situation déplorable dans laquelle se trouvent le monde et l'Église » a déclaré le Cardinal. C'est le chemin de la prière, de la pénitence et de la réparation, y compris la Communion de Réparation des Premiers Samedis.

Le Cardinal Burke a appelé les fidèles à faire sienne la prière que l'Ange a enseignée aux enfants de Fatima : « Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, n'adorent pas, n'espèrent pas et ne Vous aiment pas ».

Il a également encouragé les fidèles à suivre le conseil de l'Ange pour « faire tout ce que vous pouvez pour faire un sacrifice et l'offrir à Dieu comme une action de réparation des péchés par lesquels il est offensé et en supplication pour la conversion des pécheurs ». Et il les a invités à« embrasser toute souffrance venant de notre témoignage fidèle à Celui qui est le vrai trésor de nos coeurs ».

Alors que nous devrions être « réalistes » sur « les grands maux qui assaillent le monde et l'Église », le Cardinal Burke a dit que nous devrions être « pleins d'espoir dans la victoire du Sacré-Cœur de Jésus par le Cœur Immaculé de Marie que nous combattons chaque jour avec les armements spirituels incomparables de la prière et de la pénitence, et de la réparation des péchés commis ».

« Nous avons l'assurance de Notre-Dame que Son Cœur Immaculé triomphera, que la Vérité et l'Amour de son Divin Fils triompheront » a déclaré le Cardinal. « Nous sommes appelés à être les agents de Son Triomphe par notre obéissance à son conseil maternel ».