lundi 1 mai 2017

Un groupe Catholique rebelle défie l'Église
et ordonne une femme prêtre
en Caroline du Nord





par Tim Funk
Journaliste-Affaires religieuses

SOURCE : Charlotte Observer



Un groupe international manifestement opposé à l'interdiction de l'Église Catholique Romaine concernant les femmes prêtres a ordonné dimanche sa première prêtre Catholique dans les 46 comtés qui composent le Diocèse Catholique de Charlotte.

La cérémonie d'ordination pour Abigail Eltzroth est arrivée à Asheville lors du Jubilé ! — une communauté de foi non confessionnelle — avec l'Évêque Bridget Mary Meehan qui présidait.

Eltzroth, 64 ans, a déclaré qu'elle était la deuxième femme en Caroline du Nord à être ordonnée par le groupe rebelle, appelé l'Association des Femmes Prêtres Catholiques Romains.

« C'est l'heure d'un changement et nous sommes à l'avant-garde, menant la charge » a déclaré Eltzroth au site Observer ce dimanche. « Nous nous attendons à ce que tout le monde nous suivra éventuellement ».

Eltzroth a dit qu’elle a l'intention de commencer une communauté de culte Catholique dans la région d'Asheville.

Mais David Hains, porte-parole du Diocèse Catholique de Charlotte rejoint dimanche, a déclaré : « J'espère que les Catholiques du Diocèse comprendront qu'il serait pécheur de recevoir un faux sacrement d'une femme prêtre et ce qui inclut le fait d’assister à une fausse Messe ».

Selon un communiqué de presse relatif à l'ordination de dimanche de la part de l'Association des Femmes Catholiques Romaines, 250 femmes dans 10 pays ont été ordonnées comme prêtres Catholiques. Aux États-Unis, il y est déclaré que les femmes prêtres servent dans 65 « églises inclusives ». Cela comprend des femmes prêtres affiliées à l'association et un deuxième groupe allié — les Femmes Prêtres Catholiques Romains — qui a la même mission.

Plusieurs grandes confessions protestantes ont des femmes de clergé, y compris les Épiscopaliens, les Luthériens, les Méthodistes Unis et les Presbytériens. Et la plupart des Catholiques Américains disent qu'ils aimeraient que leur église ordonne des femmes aussi. Un sondage auprès de Pew Research en 2015 a révélé qu'environ six Catholiques Américains sur 10 disaient qu'ils favorisaient que les femmes soient des prêtres Catholiques.

Mais la hiérarchie de l'Église Catholique Romaine a maintenu sa longue interdiction à l'égard des femmes devenant prêtres.

Non seulement cela. En 2007, la Congrégation du Vatican pour la Doctrine de la Foi, avec la bénédiction du Pape Benoît XVI, a décrété l'excommunication automatique de quiconque « tente de conférer une ordination sacrée à une femme et à la femme qui tente de recevoir une ordination sacrée ».

L'excommunication signifie que la personne ne peut pas recevoir les Sacrements ou participer à la liturgie à moins qu'elle ne se repente.

Citant Jésus

Le Pape François, qui s'est avéré plus libéral que le Pape Benoît XVI sur certains problèmes, a brièvement suscité des espoirs parmi les réformateurs Catholiques lorsqu'il a établi une commission pour étudier si les femmes pouvaient être ordonnées comme diacres. Les diacres Catholiques ne peuvent pas célébrer la Messe ou entendre des confessions, mais ils exercent certaines fonctions sacerdotales, y compris marier des couples, baptiser des bébés et les autres personnes et donner des homélies ou des sermons pendant la Messe.

Mais, lorsqu'on lui a demandé l'année dernière au sujet de la perspective de prêtres féminins dans les prochaines décennies, le Pape François a déclaré que l'enseignement de l'Église interdisant les prêtres de femmes devait probablement durer pour toujours.

Il a déclaré que le Pape Jean-Paul II avait eu le « dernier mot » sur la question — une référence à une lettre apostolique de 1994 selon laquelle l'ordination des femmes n'était pas possible parce que Jésus n’a choisi que des hommes pour être ses 12 apôtres.

Mais Bridget Mary Meehan, une Évêque basée en Floride avec l'Association des Prêtres Catholiques romains, a souligné que Marie-Madeleine a été également une disciple majeure de Jésus dans les Évangiles.

« Le Christ ressuscité est apparu tout d'abord à Marie-Madeleine, non à (l’apôtre) Pierre et l'a invitée à annoncer la bonne nouvelle du Christianisme — la résurrection étant le message central du Christianisme » a déclaré Meehan. « Marie-Madeleine était l'apôtre des apôtres ».

L'association prétend également que leurs femmes prêtres ordonnées sont de véritables prêtres parce qu'un Évêque Catholique masculin, agissant comme descendant spirituel de ces premiers apôtres, a ordonné leurs premières Évêques.

Sur son site Web, le groupe dit que « nous sommes dans la tradition prophétique de l'obéissance sainte à l'Esprit qui appelle toutes les personnes à être des disciples. Le mouvement a commencé avec l'ordination de sept femmes sur le Danube en 2002. Aujourd'hui, il y a (250) femmes prêtres et 10 Évêques dans le monde ».

Convertie Catholique

Eltzroth, la femme qui a été ordonnée dimanche, a grandi comme Presbytérienne mais est devenue Catholique dans les années 50. « C'est la tradition la plus ancienne » a-t-elle dit du Catholicisme. « C'est la tradition que nous recherchons tous. Tout le monde se tourne vers ce que le Pape et les dirigeants Catholiques font.

Son curriculum comprend plusieurs emplois pastoraux : chapelain de prison à Saginaw, Michigan ; associé de pastorale sur la Réserve Indienne Fort Peck au Montana ; et pasteur à deux églises dans les collines de sable du Nebraska.

Eltzroth, qui est divorcée, est la mère de deux enfants adultes.

Elle a dit qu'elle a envoyé une invitation à son ordination à l'Évêque Peter Jugis, qui dirige le Diocèse Catholique de Charlotte. Elle n'a reçu aucune réponse.

Interrogé sur le Pape François, Eltzroth a déclaré : « Il est un grand leader. Je suis très heureuse de ses positions sur la justice sociale. J'espère que la même justice sociale sera apportée non seulement au monde civil, mais aussi au monde religieux (Catholique).

En ce qui concerne la menace de l'excommunication, Eltzroth a déclaré : « Je suis certaine que je serai (excommuniée) si je ne l’ai pas déjà été. Mais il y a beaucoup de saints qui ont été excommuniés. Donc, cela ne nous arrêtera pas ».