mercredi 24 mai 2017

L'occident est mort

Des terroristes radicaux Islamistes massacrent des enfants à Manchester
La police de Manchester enquête un Tweet qui demande
des actions contre les terroristes Islamiques




par Christopher A. Ferrara
SOURCE : Fatima Network Perspectives
Le 24 mai 2017

L'Occident ne meurt pas. L'Occident est mort. L'Occident est mort parce qu'il a succombé à ce que Jean-Paul II appelait l’« apostasie silencieuse » qu'il a déplorée trop peu et trop tard après quarante ans de « renouveau conciliaire » qui était vraiment une capitulation ecclésiale à l'esprit du temps.

L'abandon de la Foi Chrétienne par l'Occident est tellement complet que les attaques publiques contre le Christianisme sont un élément courant du discours public alors que la critique la plus douce de l'Islam, qui a mené la guerre au Christianisme pendant plus d'un millier d'années, est dénoncée comme un « discours de haine » et même soumis à des poursuites pénales en Europe, ce que Hilaire Belloc a observé jadis à merveille : « La Foi est l'Europe et l'Europe est la Foi ». Plus maintenant. Car, comme le même Belloc l'a prédit, un Occident spirituellement épuisé serait vaincu par une résurgence de l'Islam radical.

L'auteur de cet éditorial est Monsieur Christopher A. Ferrara. Monsieur Ferrara est avocat de profession. Il agissait aussi comme collaborateur principal de Feu Père Nicholas Gruner, fondateur du Centre de Fatima, Fort Érié, Canada et ayant aussi des installations à Rome. Il est chroniqueur dans plusieurs autres sites catholiques dont Le Remnant Newspaper.

Alors, qu'est-ce que nous voyons à Manchester, en Angleterre, sauf ce signe de la mort de l'Occident : la chroniqueuse Britannique Katie Hopkins a été référée à la police locale pour enquêter sur ses Tweets demandant à la Grande-Bretagne de prendre des mesures décisives pour se défendre contre l'Islam radical, y compris celui-ci :

« Hommes occidentaux. Ce sont vos épouses. Vos filles. Vos fils. Résistez. Insurgez-vous. Demandez de l’action. Ne continuez pas à vivre comme d'habitude. Ne soyez pas intimidés ».

Le Tweet était en réponse à la politique ridicule du gouvernement selon laquelle l'Angleterre « continuera » sans modifier sa tolérance sans esprit sur le cancer Islamique en croissance et métastasé en son milieu, peu importe combien d'innocents sont abattus par les fanatiques Musulmans.

Hopkins n'est même pas une Chrétienne. Elle déclare qu'elle a « peu de temps pour la religion ». Mais même une agnostique comme Hopkins n'est pas à l'abri de la persécution lorsqu'elle commet une hérésie contre la religion civique de l'État-Nation laïc moderne qui a remplacé la Chrétienté, une religion civique qui n'a qu'un seul dogme : la « Loi de la Tolérance » de Locke, selon laquelle les seules personnes qui ne doivent pas être tolérées sont celles qui s'opposent à la tolérance de la masse d'erreurs qui ont menacé la Chrétienté une fois que l'alliance entre l'autel et le trône dans l'État confessionnel Catholique a été détruite par le schisme et une violente révolution.

Parmi ces erreurs, il y a bien sûr la tolérance civique de toutes les religions, y compris l'Islam. Toutes et n’importe lesquelles religions, à l'exception du Catholicisme, le seul véritable rempart contre la mort de la civilisation à laquelle nous assistons présentement. Car comme Locke a déclaré à propos des Catholiques dans sa Lettre concernant la tolérance, ceux-ci croient en des « doctrines absolument destructrices pour la société là où ils vivent », ce qui signifie qu'ils croient que la société civile doit avoir l'Église Catholique pour sa conscience et suivre la loi supérieure qu'elle défend et qu’elle énonce par l'enseignement constant du Magistère.

Si Hopkins devait être poursuivie pour son Tweet « haineux », elle ne peut faire appel à aucune loi supérieure, mais seulement à la même Loi de la Tolérance qui exige sa poursuite. Car, comme le Pape Léon XIII l'a prévenu sur les conséquences de la « loi » de Locke en vigueur : « Accordez à chacun la liberté illimitée de parler et d'écrire, rien ne demeure sacré et inviolable... Ainsi, la vérité est peu à peu envahie par les ténèbres, et l'on voit, ce qui arrive souvent, s'établir avec facilité la domination des erreurs les plus pernicieuses et les plus diverses ».

Mais qui, en Occident, y compris Hopkins, écoutera les Grands Papes anti-libéraux aujourd'hui ? Même les ecclésiastiques, partant du Pape jusqu’en bas, ont enterré leur enseignement. Telle est la crise de l'Église depuis Vatican II.

L'Occident est mort. Seule une métanoïa [changement de vue --- renversement de la pensée ) miraculeuse peut le ramener à la vie maintenant. Mais ce miracle est précisément ce que Notre-Dame a promis à Fatima une fois que ses demandes seront obéies comme elles le seront inévitablement.