vendredi 12 mai 2017

Faux reportage [ fake news ] sur Fatima sur le site Crux





par Christopher A. Ferrara
SOURCE : Fatima Network Perspectives
Le 11 mai 2017

Dans deux jours, le Pape Bergoglio sera à Fatima pour ce qui sera un peu plus qu'une journée de voyage. Il n'y a aucune raison de s'attendre à un changement dans le régime du révisionnisme de Fatima qui a enterré la Consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie avec le texte du Troisième Secret dans lequel la Sainte Vierge explique sans aucun doute la vision énigmatique de « l'Évêque habillé en blanc ».

Un article dans l'édition en ligne du magazine Crux concernant le voyage pontifical, d'une dénommée Inés San Martín, confirme, avec une prévisibilité mortelle, toute la ligne de parti du Vatican sur Fatima.

L'auteur de cet éditorial est Monsieur Christopher A. Ferrara. Monsieur Ferrara est avocat de profession. Il agissait aussi comme collaborateur principal de Feu Père Nicholas Gruner, fondateur du Centre de Fatima, Fort Érié, Canada et ayant aussi des installations à Rome. Il est chroniqueur dans plusieurs autres sites catholiques dont Le Remnant Newspaper.

« En ce qui concerne la Russie », écrit-elle, « on ne s'attend pas à ce qu'il [ François ] la consacre au Cœur de Marie durant ce voyage, et pour diverses raisons politiques et oecuméniques, il n'est même pas prévu de mentionner la Russie. Cependant, vu qu'il a été observé à dire qu'il veut visiter ce pays, François est tenu d’au moins penser à cette nation à Fatima ».

Trois Papes (Paul VI, Jean-Paul II et Benoît XVI) sont allés à Fatima sans consacrer la Russie. François sera le quatrième. Mais au moins San Martín admet ce qui était déjà évident : « diverses raisons politiques et œcuméniques » ont empêché la Consécration ou même la mention de la Russie par le Pape. Mais François va « penser » à la Russie lors de sa visite. Quelle blague.

San Martín écrit : « Une quatrième question récurrente des messages de Fatima, celle de la paix mondiale par Marie, sera probablement mise de l’avant et au centre ». Juste un moment : la paix mondiale par Marie est le fruit promis de la Consécration de la Russie à son Cœur Immaculé. Mais cela ne se produira pas. Au lieu de cela, nous entendrons une rhétorique pieuse mais vide sur la paix mondiale par Marie alors que le Pape et les Évêques continuent à ignorer — pour « diverses raisons politiques et œcuméniques » — sa prescription céleste pour parvenir précisément à cela.

San Martín ignore la montagne de preuves démontrant que le Vatican a supprimé un texte expliquant la vision plutôt énigmatique de l'Évêque en blanc (que le Cardinal Ratzinger considérait « difficile à déchiffrer »). Elle attribue un scepticisme justifié à propos de la divulgation du Vatican à « des poches de Catholiques ici et là ... » Ces « poches de Catholiques » comprenaient la défunte Mère Angélica qui a déclaré à la télévision en direct (16 mai 2001) concernant la publication de la seule vision en 2000 que « Je suis l'une de celles qui pensent que nous n'avons pas tout appris ».

San Martín se réfère à « l'interprétation Catholique officielle » du Troisième Secret, selon laquelle la vision publiée en 2000 se réfère à « la tentative d'assassinat du Pape Jean-Paul II en 1981, qui a eu lieu le jour de la fête de Notre-Dame de Fatima ».

C'est la fausse nouvelle [ Fake News ] standard de Fatima. Au cours de la conférence de presse du Vatican du 26 juin 2000, lorsque la seule vision a été publiée, le Cardinal Ratzinger a déclaré de façon catégorique : « Il n'est pas de l'intention de l'Église d'imposer une seule interprétation ». Il n'y a pas d'interprétation officielle de la vision.

L'idée que la vision dépeint la tentative d'assassinat de 1981 n'est que l'avis ridicule du Cardinal Sodano, qui s'attendait sérieusement à ce que les fidèles croient qu'une vision qui représente l'exécution d'un Pape, des Évêques, des prêtres et des membres laïcs sur une colline à l'extérieur d'une ville dévastée remplie de cadavres signifie que Jean-Paul II échappe à la mort aux mains d'un assassin isolé sur la Place Saint-Pierre parfaitement intacte.

Considérez ceci : si c'est le meilleur que le Vatican peut faire comme « interprétation » de la vision — une interprétation qu'il admet n'être pas contraignante pour personne — n'est-il pas évident que la véritable interprétation, c'est-à-dire l'explication de Notre-Dame même de la vision, est manquante ?

Il y a cent ans que la Mère de Dieu est apparue à Fatima, et le triomphe du Coeur Immaculé qu'elle a promis n'a pas encore été vu. Il n'y a qu'une seule raison pour cela : la Consécration de la Russie n'a pas encore été faite. Au lieu de cela, nous n'avons vu que la ligne de parti du Vatican et les fausses nouvelles de ceux de la presse Catholique qui les répètent comme un perroquet.

Que la Consécration sera faite est certain. Ce qui n'est pas certain, c'est ce qui restera de l'Église et du monde quand elle se fera finalement. .