samedi 20 mai 2017

Life Site News rapporte :

Le Cardinal Burke en appelle
à la Consécration de la Russie

Le Père Gruner reconnu





par Christopher A. Ferrara
SOURCE : Fatima Network Perspectives
Le 19 mai 2017

Life Site News vient de signaler aujourd'hui que le Cardinal Raymond Burke « a lancé un appel ce matin pour que les fidèles Catholiques « travaillent à la Consécration de la Russie au Coeur Immaculé de Marie » ».

Burke, bien sûr, est l'un des quatre Cardinaux qui ont soumis les dubia au Pape Bergoglio concernant le désastreux Amoris Laetitia qui a brisé la discipline Eucharistique bimillénaire de l'Église interdisant la Sainte Communion aux adultères qui refusent de cesser leurs relations adultères avec leurs « deuxièmes épouses » ou « seconds maris » et qui sont toujours liés dans un mariage sacramentel à un conjoint qu'ils osent appeler « mon ex ».

L'auteur de cet éditorial est Monsieur Christopher A. Ferrara. Monsieur Ferrara est avocat de profession. Il agissait aussi comme collaborateur principal de Feu Père Nicholas Gruner, fondateur du Centre de Fatima, Fort Érié, Canada et ayant aussi des installations à Rome. Il est chroniqueur dans plusieurs autres sites catholiques dont Le Remnant Newspaper.

Burke, note Life Site News, « a fait son appel au Forum de Rome sur la Vie, au cours de ce mois centenaire de la Première Apparition de Notre-Dame de Fatima aux trois enfants bergers ». Le Forum, pour le dire simplement, a été convoqué par des membres concernés du clergé et des laïcs pour faire face à la catastrophe imminente de ce pontificat hors contrôle.

Burke a appelé à la Consécration de la Russie lors d'une allocution intitulée « Le Secret de Fatima et une Nouvelle Évangélisation ». De manière révélatrice, son allocution a été écoutée par son « collègue des dubia, le Cardinal Carlo Caffarra », ainsi que par « l'Évêque du Kazakhstan, Athanasius Schneider, et plus de 100 dirigeants préoccupés de la vie et de la famille de 20 nations ... » Comme on l'a noté ici plus d'une fois, ce n'était autre que le Cardinal Caffarra, qui a été averti par Soeur Lucie [ l’une des trois bergers de Fatima ] dans une lettre selon laquelle « la bataille finale entre le Seigneur et le règne de Satan concernera le mariage et la famille ».

L'allocution de Burke a mentionné que « le triomphe du Cœur Immaculé signifiait beaucoup plus que la fin des guerres mondiales et des calamités physiques que Notre-Dame de Fatima avait prédites ». « Aussi horribles que sont les châtiments physiques associés à la rébellion désobéissante de l'homme devant Dieu » a dit Burke « infiniment plus horribles sont les châtiments spirituels parce qu'ils ont à faire avec le fruit d'un péché grave : la mort éternelle ». Un sujet jamais mentionné par la généralité des prélats post-Vatican II.

Dans une déclaration choc, Burke « a exprimé son accord avec l'un des premiers érudits de Fatima, le Frère Michel de la Sainte Trinité, qui a déclaré que le triomphe promis du Coeur Immaculée de Marie renvoie sans aucun doute à la « victoire de la Foi, qui mettra fin au temps de l'apostasie et aux grandes lacunes des pasteurs de l'Église » ».

Ne laissant aucun doute sur sa position, le Cardinal Burke a déclaré : « Certes, le Pape Saint Jean-Paul II a consacré le monde, y compris la Russie, au Coeur Immaculé de Marie le 25 mars 1984. Mais, aujourd'hui, encore une fois, nous entendons l'appel de Notre-Dame de Fatima pour consacrer la Russie à son Cœur Immaculé, en accord avec son instruction explicite ».

L'appel pour la Consécration de la Russie par son nom spécifique au Coeur Immaculé — qui n’est plus désormais l'opinion simplement injurieuse et injustifiée envers les « Fatimites » — est de plus en plus soulevé dans le « courant dominant » [ mainstream ] Catholique alors que l'inquiétude concernant le cours ruineux de ce pontificat grandit (avec des rumeurs même d'une « modification » en instance de Humanae Vitae pour accompagner l'accommodement pratique du divorce en cours suite à Amoris Laetitia).

Maintenant, Life Site News est capable de signaler, en fait, que « le désir de mentionner « explicitement » la Russie dans la Consécration demandée par Notre-Dame était souhaité par le Pape Jean-Paul II, mais pas réalisé en raison de la pression exercée par ses conseillers. Ce fait a été confirmé récemment par le représentant officiel du Pape François lors de la fête d'anniversaire de Fatima la semaine dernière à Karaganda, au Kazakhstan.

Quelle reconnaissance de l'œuvre du père Nicholas Gruner ! C'est lui qui a consacré sa mission sacerdotale à l'obtention de la Consécration de la Russie, s'opposant aux efforts des « conseillers » papaux qui la bloquaient et en promouvant précisément les œuvres du Frère Michel de la Sainte Trinité, en les distribuant dans des traductions dans le monde entier et en les citant plusieurs fois dans les livres et articles publiés sur le plan international.

Mais, comme le Père serait le premier à dire, la seule reconnaissance qui compte vraiment est la reconnaissance de la Mère de Dieu quand Son instruction explicite sera finalement obéie et que le monde en voit les résultats miraculeux.