jeudi 20 avril 2017

Qu'est-ce qui est si drôle, Cardinal Tobin ?




par Christopher A. Ferrara
SOURCE : Fatima Perspectives
Le 20 avril 2017

Rencontrez le Cardinal « ami des gays » Francis Tobin, le Cardinal Archevêque de Newark, nommé Cardinal et assigné à ce Siège par — bien sûr — le Pape Bergoglio qui sème l'Église entière avec de tels prélats.

Peut-être que l’image seule suffit à démontrer ce à quoi nous avons affaire avec Tobin : encore un autre souriant et s’esclaffant constamment, assez bien nourri, un ecclésiastique subversif avec la mitre et des vêtements à la mode, dans l'intention de soumettre l'Église aux exigences de la rectitude politique, y compris les exigences de la « communauté LGBT » — c'est-à-dire la « communauté » de ceux qui se livrent habituellement à l'un des péchés qui crient vers le Ciel pour une vengeance.

L'auteur de cet éditorial est Monsieur Christopher A. Ferrara. Monsieur Ferrara est avocat de profession. Il agissait aussi comme collaborateur principal de Feu Père Nicholas Gruner, fondateur du Centre de Fatima, Fort Érié, Canada et ayant aussi des installations à Rome. Il est chroniqueur dans plusieurs autres sites catholiques dont Le Remnant Newspaper.


Joseph Sciambra, qui, par la grâce de Dieu, a abandonné ce péché particulier, incluant la pornographie et les sciences occultes, a contribué à documenter l'arrangement révoltant de la sodomie de Tobin dans l'Archidiocèse de Newark (coup de chapeau à John Zmirak pour le blog de Sciambra).

Sciambra rapporte que « deux paroisses Catholiques au New Jersey co-parrainent un pèlerinage LGBT le 21 mai 2017 et une Messe à la Basilique Cathédrale du Sacré-Cœur à Newark, dans le New Jersey. Selon un dépliant pour l'événement, le pèlerinage et la Messe se dérouleront : « Avec les bénédictions et les meilleurs voeux de Son Éminence Joseph Cardinal Tobin, C.Ss.R., Archevêque de Newark ... »


Dépliant d'invitation au pèlerinage et à la Messe du 21 mai

La Messe pour cet abominable « pèlerinage » sera dite par un certain révérend Francis Gargani, qui se spécialise dans l'organisation de retraites pour les « Catholiques LGBT ». La brochure pour une de ces « retraites », citée par Sciambra, ne laisse aucun doute qu'elles n’impliquent pas de conseils spirituels sur le trouble intrinsèque de l'état homosexuel ou du mal de la sodomie :

« Grâce à une prière rituelle, à des séances de méditation, à une discussion partagée, à un temps personnel pour la prière et au calme et des rassemblements sociaux, cette retraite offre une occasion spéciale aux personnes lesbiennes, homosexuelles, bisexuelles et transgenres de célébrer leur identité et d'approfondir leur expérience de communauté dans le Dieu vivant ».

Le parrain de cette retraite particulière est un groupe appelé « In God's Image » [ À l’image de Dieu ], qui se réunit à l'une des deux paroisses qui parrainent le « pèlerinage LGBT » à la Cathédrale de Tobin à Newark : la paroisse du Sacré-Cœur à South Plainfield, New Jersey dans le Diocèse de Metuchen . Le nom du groupe, ainsi que la description de sa « retraite », indiquent clairement que les membres tiennent un blasphème absolu du fait d’affirmer que « l'Image de Dieu » se reflète dans la sexualité désordonnée des perversions « lesbiennes, homosexuelles, bisexuelles et transgenres » et que les membres considèrent leurs troubles sexuels comme constituant leur « identité » et donc quelque chose à « célébrer ».

Sciambra note que les membres du groupe « In God's Image » affirment qu'ils « reconnaissent et respectent l'enseignement de l'Église Catholique Romaine ». Mais « reconnaître » et « respecter » ne sont pas les mêmes choses qu’« accepter » et « obéir ». En effet, comme tous les subversifs ecclésiaux intelligents, les membres de ce groupe qui célèbrent la déviance sexuelle nient exactement ce qu'ils prétendent affirmer. Par conséquent, comme l'a précisé encore Sciambra, le site Web de la paroisse du Sacré-Cœur, dont la page d'accueil présente « In God's Image », a également un lien vers « le documentaire radical favorable aux homosexuels « Owning Our Faith » [ S’approprier de notre Foi ], dans lequel un homme« gay » prétend être « marié » à un autre homme « gay » et il déclare :

« Si nous la quittons, si nous abandonnons l'Église, cela ne changera jamais. Nous devons donc continuer à vivre ici, en étant un exemple et en encourageant d'autres personnes à être l'exemple parce que c'est ce qui va changer l'Église ».

L'autre paroisse qui parraine ce « pèlerinage » est (comme le rapporte Sciambra) l'Église du Précieux Sang sur Monmouth Beach dans le Diocèse de Trenton. Cette paroisse « amie des gays » se vante d'un « Ministère de partage de la Foi LGBT» qui a été créé par une certaine Dena Walter Reger, qui déclare qu’en tant que « fière maman d'un merveilleux fils gay, j'ai commencé un ministère LGBT à l'Église du Précieux Sang de Monmouth Beach, New Jersey avec le soutien d'un pasteur très acceptant. Nous avons reçu une plus grande acceptation par la paroisse et surtout par le conseil paroissial ».

Tobin, conclut Sciambra, a déploré que « dans de nombreuses parties de notre église, les personnes LGBT se sont senties indésirables, exclues et même honteuses ». Mais pas dans l'Archidiocèse de Newark, où les personnes affligées par des tendances désordonnées peuvent non seulement faire étalage de leurs désordres, mais les proclament fièrement comme la base même de leur identité et même un reflet de « l'Image de Dieu », recevant un accueil royal de l'Évêque Tobin et l'usage évident de sa cathédrale.

Pas trop accueillis — c’est assez prévisible — sont des Catholiques politiquement incorrects qui osent parler des maux graves de notre ordre social décadent et libertin, comme le célèbre prêtre Père Peter West. Comme le rapporte John Zmirak (citant un article de Life Site News) : « L'Archidiocèse de Newark dit qu'il va réprimer un prêtre pro-vie au franc parler après un article sur un site local contre lui. Mercredi, le site NJ.com a publié un article très critique sur les articles publiés par le Père Peter West sur sa page Facebook. L'article affirme que West a vitupéré à plusieurs reprises contre les Musulmans, qu’il a exprimé un « fort soutien à l'interdiction de voyager du Président » et « des millénaires assaillis comme des « poules mouillées », parmi d'autres accusations ».

Comme l'a déclaré le magazine Crux en ligne : « Le porte-parole de l'Archidiocèse, Jim Goodness, a déclaré au site NJ.com dans un communiqué « qu'un prêtre n'abandonne pas sa liberté d'expression lorsqu'il est ordonné. Mais Dieu a déclaré que les actions du prêtre West soulèvent des inquiétudes et qu'elles seront traitées selon les protocoles de l'Église ». En même temps, un autre prêtre de l'Archidiocèse, un certain Père Alexander Santora, est libre de lancer des attaques publiques contre le président Trump, y compris sa déclaration sur Twitter que « Nous avons besoin de plus de personnes avec le courage d'Elie Wiesel en cette période d'autocratie présidentielle. Trump est dangereux », tout en saluant Hillary Clinton comme « la guérisseuse en chef ».

Bref, Tobin est le prélat Bergoglien parfait. Peut-être que cela explique pourquoi il est souvent vu en train de rire : mais on rit de nous. Et de l'Église. Mais alors que le diable peut rire de concert avec Tobin, les Catholiques fidèles implorent le Ciel pour en finir avec la corruption ecclésiale qui se répand partout dans les étapes qui doivent être les dernières étapes de la crise inégalée prévue dans le Troisième Secret de Fatima.