dimanche 9 avril 2017

À lire les nouvelles entre les lignes



Par: Phil Lawler

Phil Lawler a été journaliste Catholique depuis plus de 30 ans. Il a édité plusieurs revues Catholiques et écrit huit livres. Fondateur de World Catholic News, il est le directeur des nouvelles et analyste en chef à CatholicCulture.org.

SOURCE : Catholic Culture
Le 7 avril 2017


Pour quelqu'un qui couvre les nouvelles tous les jours, il est frustrant de lire une nouvelle et de savoir que des informations importantes ont été laissées en plan. Dans ces cas, quand je n'ai pas de bonnes façons de creuser les détails manquants pour moi-même, je reste avec un sentiment désagréable que je ne connais pas la vérité ; je sais seulement que je ne la connais pas encore.

Permettez-moi de donner quelques exemples de nouvelles de cette semaine et des questions qu’elles m’ont laissé en plan :

  • Pourquoi Uppdrag Granskning ne veut pas voir un rapprochement entre le Vatican et la Fraternité Saint-Pie X ? Uppdrag Granskning est une émission de la télévision suédoise que j’ai aperçue sur mon écran radar seulement deux fois. En 2009, elle a diffusé une interview avec Mgr Richard Williamson, qui faisait alors partie de la FSSPX et qui a nié lors de cette émission la gravité de l'Holocauste. La dernière semaine, l’émission a diffusé un documentaire qui incrimine la FSSPX d’avoir couvert des abus sexuels. Le timing de ces deux émissions est pour le moins intéressant. L’émission de 2009 a été diffusée immédiatement après que le Pape Benoît XVI a levé les excommunications des Évêques de la FSSPX ; la diffusion de cette semaine a suivi immédiatement après que le Pape François a annoncé que les prêtres de la FSSPX pouvaient être autorisés à célébrer des mariages Catholiques. Il est clair que Uppdrag Granskning a cédulé ces émissions pour faire le maximum de dommages à la cause de régularisation pour la FSSPX. Pourquoi ? Qu'est-ce qu’un programme de la télévision suédoise a contre un groupe Catholique Traditionaliste ? Qui fournit l'information à Uppdrag Granskning pour discréditer la FSSPX ? Si le Pape François passe au travers son plan pour établir la FSSPX en prélature personnelle, est-ce que Uppdrag Granskning diffusera une autre bombe ?

  • Quelles étaient les « attitudes pastorales inappropriées » qui ont poussé le Saint-Siège à demander la démission de Mgr Hervé Gaschignard et pourquoi le Vatican n’a pas fait aucun commentaire que ce soit sur cette démission ? Ce fut la Conférence Évêques de France qui a mentionné des « attitudes pastorales inappropriées ». Bien que nous soyons assurés qu’il n’y pas eu d’actes d'agression sexuelle, il y a eu une certaine implication inappropriée avec des adolescents. Aucune accusation criminelle ne fut déposée non plus, mais un procureur public a été consulté. C'est une vilaine histoire et on n'a pas besoin de connaître les détails. Mais si l'objectif du Vatican est la transparence dans le traitement des plaintes d'abus, est-ce que le public ne devrait pas connaître quelque chose de plus qu'une simple annonce fade qu’un Évêque a démissionné ? Dans ce cas, il semble qu’il faille donner du crédit au Vatican pour avoir agi rapidement et correctement, et d’avoir retiré l'Évêque pour une bonne raison. Pourtant, ce crédit ne peut être totalement accordé s’il n’y a aucune explication—c’est-à-dire nous informer pourquoi cette action a été prise même en des termes discrets généraux, s’il y a lieu.

  • Quelle raison a le Cardinal Reinhard Marx pour « croire plus que jamais » dans le projet Européen, à un moment où les citoyens Européens semblent de plus en plus sceptiques quant à l'Union Européenne ? Dans la mesure où il croit que l'avenir de l'Europe repose sur un « chemin commun reposant sur des valeurs communes », quelles sont ces valeurs ? Les Papes Jean-Paul II et Benoît XVI ont clairement exprimé que les sociétés disparates de l'Europe ne sont unies que par leur de l'héritage Chrétien commun ; l'Union Européenne s’est éloignée de plus en plus de toute association avec cet héritage.

  • Enfin, pourquoi un adolescent dans le New Jersey a voulu tuer le Pape ? Santos Colon, accusé de comploter cet assassinat au cours de la visite du Saint-Père à Philadelphie en 2015, a plaidé coupable, nous laissant nous interroger sur ses motivations. Mais attendez, il y a juste peut-être une réponse à nos questions dans le suivi de cette histoire sur « Colon, également connu sous le nom Ahmad Shakoor ... » [mon soulignement] Tout à coup, j'ai une hypothèse non seulement sur les motivations du jeune homme, mais aussi sur la réticence des procureurs et des journalistes à explorer la question.