mardi 11 avril 2017

Le Pape de l'Islam ?





par Christopher A. Ferrara
SOURCE : Fatima Perspectives
Le 10 avril 2017

Jetez un coup d'oeil à cette dernière « Vidéo du Pape », qui contient le « message » tout à fait « laïc » qui n'a rien à voir avec le Christ ou l'Église dont le Pape Bergoglio est censé être le chef terrestre.


Durée : 1 min 06 sec

Après un segment ridicule avec une fille vêtue de jeans, grognant et transpirant alors qu'elle essaie de soulever un énorme pneu de camion, on la voit en train d'emballer son sac à dos et de marcher pour rencontrer le « défi pour les jeunes » que Bergoglio propose.

L'auteur de cet éditorial est Monsieur Christopher A. Ferrara. Monsieur Ferrara est avocat de profession. Il agissait aussi comme collaborateur principal de Feu Père Nicholas Gruner, fondateur du Centre de Fatima, Fort Érié, Canada et ayant aussi des installations à Rome. Il est chroniqueur dans plusieurs autres sites catholiques dont Le Remnant Newspaper.

Le « défi » est présenté dans le prochain segment qui représente la fille portant un masque chirurgical car elle aide à l'arrivée d'un bateau rempli de « réfugiés » dont Bergoglio favorise sans cesse l'afflux massif en Italie et dans le reste de l'Europe.

Assez risiblement, la légende de la vidéo tente de lui donner un tournant Catholique : « Que les jeunes puissent répondre généreusement à leurs vocations et envisager sérieusement de se proposer à Dieu dans la prêtrise ou dans la vie consacrée » — dont Bergoglio ne dit absolument rien dans le vidéo, qui n’en fait aucune mention et n'offre aucune représentation de la prêtrise ou de la vie consacrée. Bien au contraire, le Pape Bergoglio exprime simplement l'espoir que les jeunes « répondront généreusement à leur propre vocation et se mobiliseront pour les grandes causes du monde ».

L'une des « grandes causes du monde » est « des frontières ouvertes » pour les « immigrants » Musulmans. Regardez attentivement les passagers du bateau vus dans la vidéo : chacun d'entre eux est un homme. Ce n'est qu'un instantané d'une vague de migration de masse qui est composée d'une majorité écrasante d'hommes Musulmans. Selon les statistiques compilées par le Pew Research Center, qui n'est guère une organisation de droite, en 2015, « les hommes ont constitué près des trois quarts (73%) des demandeurs d'asile en Europe en 2015. Les réfugiés de pays d'origine comme la Syrie (71 %), l'Irak (75%) et l'Afghanistan (80%) étaient également majoritairement masculins en 2015. En revanche, les demandeurs d'asile d'autres pays d'origine, tels que la Gambie (97% hommes), le Pakistan (95% hommes) et le Bangladesh ( 95% hommes), étaient presque entièrement masculins. »

Et majoritairement Musulmans. En effet, même le magazine Newsweek reconnaît la discrimination flagrante pratiquée par l'administration Obama contre les réfugiés Chrétiens de Syrie en faveur des réfugiés Musulmans.

Pire encore, parmi ces « réfugiés » à prédominance masculine, Pew rapporte que « quatre demandeurs sur dix d'asile en Europe en 2015 (42%) étaient des jeunes hommes de 18 à 34 ans ». C'est-à-dire de jeunes hommes Musulmans dont la présence a causé une grave perturbation sociale que les gouvernements libéraux et leurs alliés dans les médias font tout pour dissimuler.

De plus, en Europe, la domination masculine de la vague de « réfugiés » a augmenté depuis le début de l'année 2013, tout comme le pourcentage de jeunes hommes d’âge militaire. Comme Pew rapporte aussi :

« Depuis 2013, le profil démographique des demandeurs d'asile dans l'UE-28 [les 28 États membres de l'Union Européenne], la Norvège et la Suisse sont devenues un peu plus masculin (67% en 2013, 71% en 2014 et 73% en 2015), avec une part constante des demandeurs d'asile arrivant sous les 35 ans (80% en 2013 et 2014, 83% en 2015).

« Parmi tous les demandeurs d'asile en 2015, environ deux personnes sur dix (19%) étaient des mineurs masculins (0 à 17 ans), comparativement à une personne sur dix qui étaient des mineurs féminins. Et alors que près de quatre personnes sur dix (42%) étaient des jeunes hommes adultes (18 à 34 ans) en 2015, environ une personne sur dix (11%) était une jeune femme adulte dans la même tranche d'âge.

« Ces modèles d'âge et de genre sont largement cohérents dans certains des plus grands groupes de demandeurs d'asile, y compris ceux de Syrie, d'Irak, d'Iran et de Somalie. La grande proportion de jeunes hommes et les proportions comparativement plus faibles de jeunes femmes adultes et féminines suggèrent que de nombreux réfugiés de ces pays d'origine sont des jeunes hommes qui voyagent seuls ... »

En fait, l'un des auteurs de l'attaque mortelle en camion à Stockholm, en Suède, dont les gouvernements locaux et nationaux supprime désespérément la preuve que l'immigration Musulmane masculine a eu un impact désastreux dans ce pays, était un demandeur d'asile dont la demande avait été rejetée et il échappait à la déportation.

Pourtant, sans cesse et sans cesse, le Pape Bergoglio, continue à s’immiscer imprudemment dans les affaires politiques des États Européens et des États-Unis en exigeant qu'ils « construisent des ponts et non des murs » et adoptent des politiques d'immigration libérales qui sont essentiellement une invitation à l'Islamisation par la migration masculine Musulmane de masse. Et il ne reconnaît pas encore le lien indéniable entre l'Islam radical dont le but depuis des siècles a été un califat mondial et les actes de terreur perpétrés entièrement par des hommes Musulmans dans toute l'Europe et aux États-Unis.

Même l'attaque contre l'église Copte dans le Delta du Nil en ce Dimanche des Rameaux, qui a tué des dizaines de Chrétiens et a été salué par ISIS dans le cadre de sa campagne d'éradication du Christianisme hors d'Égypte, n'a suscité que cette faible réponse de Bergoglio : « Que le Seigneur convertisse le cœur des personnes qui sèment la terreur, la violence et la mort, et même le cœur de ceux qui produisent et font le trafic des armes ».

Qui sont exactement ces « ceux » et qu'est-ce que le trafic d'armes a à faire avec l'attaque contre l'église Copte qui impliquait une bombe artisanale ? Comme les politiciens libéraux d'Europe et des États-Unis, Bergoglio refuse de prononcer l'expression « terrorisme Islamique radical ». Et, comme les politiciens libéraux, il cherche à détourner l'attention du véritable problème — les terroristes Islamiques qui cherchent à tuer les Chrétiens parce qu'ils sont Chrétiens — vers une cible politiquement correcte : les trafiquants d'armes.

Lorsque Hillaire Belloc a prédit la résurgence de l'Islam en Europe dans les années 1920, je doute que même cette voix annonciatrice du Catholicisme ait prévu qu'une cause instrumentale dans cette résurgence serait un futur Pape. Pour cette avoir eu une telle idée, une assistance céleste aurait été requise : c'est-à-dire le Message de Fatima et le Troisième Secret en particulier.