samedi 8 avril 2017

Pourquoi les Francs-Maçons aiment
le Pape François ?


PARTIE I



De source anonyme
Publié par : Steve Skojec
Éditorialiste en chef de One Peter Five

Le 7 avril 2017
SOURCE : One Peter Five





Note de l'éditeur : Comme nous l'avons dit auparavant, une grande partie de notre travail ici à One Peter Five est également basée sur la gentillesse et la générosité de ceux qui souhaitent contribuer à notre apostolat sans pouvoir être capables, pour des raisons différentes, de rendre publique leurs propres noms. Il nous a donc été présenté par une personne maîtrisant le sujet le résultat d’une immense recherche qui s’est étalée sur une longue période de temps. Après avoir examiné ses conclusions, nous avons décidé de la présenter à nos lecteurs, sous la condition de l'anonymat, les preuves que cet auteur a recueillies démontrent que les Francs-Maçons du monde entier se sont réjouis de l'élection de Jorge Bergoglio à la papauté et qu’ils ont continué à le louer publiquement pour son programme de la réforme en cours et en développement.

Étant donné que les mots parlent d’eux-mêmes en grande partie — et nous conduisent donc à une réflexion plus approfondie sur la nature et le but de cette papauté — nous laisserons à nos lecteurs le soin de prendre en considération les preuves abondantes compilées dans les pages suivantes. Les documents cités ne sont pas tous présentés de façon chronologique. Comme il y a beaucoup de matériel, nous présenterons cette documentation en plusieurs parties, dont voici la première. Nous tenons également à exprimer notre profonde gratitude à la personne qui a fait la recherche — un véritable travail d'amour, fait de dévotion filiale envers notre Église Catholique et à son enseignement formatif tout entier.




Quelques commentaires préliminaires
sur la Franc-Maçonnerie et l'Église Catholique


Un Pape selon nos besoins

« Ce que nous devons demander, ce que nous devons chercher et attendre, comme les Juifs pour le Messie attendu, c’est un Pape selon nos besoins. Alexandre VI, avec tous ses crimes privés, ne vous conviendrait pas, car il n’a jamais commis une erreur en matière religieuse. Clément XIV, au contraire, nous conviendrait de la tête aux pieds ».

(De l'instruction permanente de l'Alta Vendita, l'article XIX, 1ère moitié du 19ème siècle — notre souilgnement).

Comme le regretté John Vennari, alors rédacteur en chef de Catholic Family News a expliqué : la « Alta Vendita était la loge la plus élevée des Carbonari, une société secrète Italienne avec des liens vers la Franc-Maçonnerie et qui, de même que la Franc-Maçonnerie, a été condamnée par l'Église Catholique ».

Ainsi, cette citation de l'Alta Vendita nous donne une idée de ce que certains Francs-Maçons ont toujours historiquement recherché dans un Pape de l'Église Catholique. En 1861, Jacques Joly Cretin a publié un livre intitulé « L'Église en face de la révolution ». Cet auteur français a publié en premier Alta Vendita des Carbonari, qui, selon des chercheurs spécialisés sur la Franc-Maçonnerie, était de facto la branche armée de la Franc-Maçonnerie ; ceux à qui on accordait des postes de direction au sein de ce groupe secret devaient déjà être des Francs-Maçons, en particulier des Francs-Maçons de haut niveau. [1]

Selon ce document et d'autres documents Maçonniques qui ont été saisis par la police du Pape, les Francs-Maçons espéraient un Pape selon leurs propres besoins, et non pas un Pape qui fasse partie de leur « fraternité », mais un Pape qui va de pair avec leur mentalité. L'Alta Vendita souhaitait un Pape — semblable à Clément XIV [2] — qui puisse se rendre avec les mains et les pieds liés aux pouvoirs en place (animé par la peur) et aux non-croyants (qui le féliciteraient pour sa tolérance). Pour arriver à ce point au sein de l'Église, l’Alta Vendita savait que cela pourrait prendre beaucoup de temps, même un siècle. [3]

Ce document a été publié en 1861, bien avant il y ait des Catholiques Traditionalistes. C’était à l'époque du Pape Pie IX.

Jean-Paul II et Benoît XVI ne plaisent pas ...

Nous revenons maintenant à nos jours.

Dans une interview accordée en 1999 et une autre en 2009, l'avocat Gustavo Raffi, Grand Maître de la Loge du Grand Orient d'Italie (1999-2014), a dit qu'il manquait le Pape Paul VI parce que, (dit Raffi) au cours de son pontificat, « la Franc-Maçonnerie avait eu une grande période de dialogue avec l'Église, plusieurs dans le clergé ont parlé alors de la fin de la censure anti-Maçonnique et ont plaidé en faveur de la compatibilité entre l'Église et la Loggia. « [4] Mais, avec le Pape Jean-Paul II, le « gel » anti-Maçonnique revint : en 1983, la Congrégation pour la Doctrine de la foi (CDF), présidée par le Cardinal Joseph Ratzinger a réitéré l'incompatibilité entre l'Église et la Maçonnerie. Le Pape Wojtyla a approuvé cette déclaration. [One Peter Five a raconté ici le rôle que Dr Ingo Dollinger a joué en ce qui concerne ce document de la CDF en 1983 — L'éditeur]

Depuis 1999, cependant, l'Archevêque (plus tard devenu Cardinal) de Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio, a été membre honoraire du Rotary Club, qui a des liens avec la Franc-Maçonnerie et a même été condamné par certains Évêques en Europe au début du 20ème siècle.

À l'hiver 2004-2005, dans le magazine Britannique Maçonnique « FreeMaçonry Today » [ la Franc-Maçonnerie Aujourd'hui ], le Maçon Allemand, Axel Pohlmann, se plaignait du Pape Wojtyla (vivant encore à cette époque) et du Cardinal Ratzinger. Pohlmann a suggéré qu’après la mort du Pontife Polonais, les Francs-Maçons feraient de leur mieux pour convaincre l'Église de supprimer toute condamnation anti-Maçonnique. [5] Dans l'article, il a demandé :

« Et que nous réserve l'avenir ? Quand le Père Sebott a demandé si des contacts devaient être entretenus, il a dit : « Pas aussi longtemps que les hommes [ incluant Ratzinger] qui ont pris les décisions dans les années 1980 sont au pouvoir, y compris le Pape ». Cette déclaration peut être négative pour le présent, mais porte espoir pour l'avenir ».

Les désirs du Maçon Pohlmann ont semblé peu après devenir réalité : quelques mois après que son article eut été publié, le Pape Jean-Paul II est mort. Le Conclave a suivi en 2005. Le Cardinal Carlo Maria Martini (Jésuite) était parmi les candidats admissibles ; c’était lui qui intéressaient les Francs-Maçons. [6] Mais il semble qu’à ce conclave, le choix décisif a oscillé entre l'Archevêque de Buenos Aires, Jorge Bergoglio (aussi Jésuite), et Joseph Ratzinger. [7] Joseph Ratzinger a gagné (à la déception des Francs-Maçons) et Benoît XVI devint le Pape du Summorum Pontificum, un Pape largement considéré comme un champion de la protection claire et forte des valeurs non négociables.

Sous la papauté de Ratzinger, il y a eu de fréquentes attaques médiatiques contre la personne du Pape, dans certains cas, tous les jours, conspirations d’« espions », de fuites de documents, de diverses critiques de théologiens contre le Pape et d’un boycott massif du Motu Proprio Summorum Pontificum. Il semble que, parmi les boycotteurs ou tout au moins parmi les observateurs les plus calmes envers Summorum Pontificum, il y avait Jorge Mario Bergoglio, qui était alors Archevêque de Buenos Aires. [8]

En 2010, la revue Maçonnique Argentine, Hiram Abif, s’est montrée déçue par le Pape Benoît XVI et était déjà en train de spéculer au sujet de son futur successeur. Elle a écrit :

« Les premières années de Benoît XVI laissent un sentiment de crise qui s’intensifie dans l'Église Catholique. Jamais auparavant, les dissensions et les désaccords n’ont été si forts à l'intérieur et à l'extérieur du Vatican. [...] Et après Benoît XVI, quoi ? Quelles sont les options qui se présentent ? Qui pourrait conduire à une nouvelle étape ? [9]

Le 11 février 2013, Benoît XVI a cédé à ses propres préoccupations quant à sa capacité à poursuivre un Pontificat efficace et a démissionné. Un nouveau Conclave a eu lieu. Cette fois-ci, quand un nouveau Pape s’est présenté sur le balcon de la Basilique de Saint-Pierre le 13 mars 2013, ce fut le même Jorge Bergoglio qu’on avait prétendu être la solution de rechange privilégiée à Ratzinger au Conclave de 2005. L'ancien Cardinal Archevêque de Buenos Aires a pris le nom de François, le premier Pape à le faire dans l'histoire de l'Église. Après son élection, les attaques implacables des médias et les constantes critiques ont presque pris fin, mais ceux qui se sont opposés à Summorum Pontificum ont repris de nouvelles forces. Beaucoup d’exposés sur la « miséricorde » comme thème du nouveau pontificat sont entrés dans la conversation publique, mais cette même miséricorde semble avoir été refusée à ces secteurs « conservateurs » en communion avec Rome.

« [...] Peut-être que dans l'Église rien ne sera comme avant...

Vers une nouvelle ère ? »


Parmi certains milieux Traditionalistes Argentins, il est dit que Bergoglio, avant de devenir Évêque, a disparu pendant un certain temps de la circulation et a été initié dans la Franc-Maçonnerie, il serait alors réapparu et aurait fait carrière. Qui connaît la vérité de cela ? Est-ce encore un autre cas de désinformation Traditionaliste ? Une théorie du complot et rien de plus ? Ce que nous savons avec certitude, c’est qu’au fil des ans, Bergoglio a été vu à plaire divers groupes Maçonniques à un point tel qu’ils n'ont pas fait de secret de leur satisfaction de lui. Continuons maintenant alors à présenter diverses déclarations Maçonniques en faveur du Pape François. Elles constituent une somme de louanges publiques jamais reçues par aucun autre pontife. (Au moment de la rédaction de ce document, nous avons compilé plus de 60 exemples de louanges Maçonniques publiques du Pape Argentin.)

Certains diront sans doute que cette image de François dans les médias telle qu’elle est favorisée par la Franc-Maçonnerie est le résultat d'une exploitation Maçonnique et que le Pape lui-même n’a rien à voir avec cela. Cela pourrait bien être le cas. Mais il est important de demander pourquoi les Francs-Maçons n’ont pas exploité de façon similaire ou n’ont pas fait les mêmes éloges des Papes Pie IX, Pie X, Pie XI et Pie XII. Il semble raisonnable de conclure qu'ils avaient peu d'occasions de le faire car ces Papes ne leur ont pas donné grand-chose à louanger qu’ils auraient pu interpréter favorablement à leurs fins.

Examinons maintenant les éléments de preuve, cependant, de leur soutien pour le Pape François :

1) Après son élection, le Pape François a reçu les félicitations et les éloges de B'nai B'rith [10], une sorte de puissante Maçonnerie para-Juive pour les Juifs seulement. B'nai B'rith (BB) soutient qu’elle n’est pas une organisation Maçonnique, pourtant ses assemblées sont appelées des « Loggia » et la « Grande Loge ». B'nai B'rith a été fondé en 1843 et a tiré ses divers éléments en grande partie de la Maçonnerie . Il semble que B'nai B'rith, en tant qu’organisation, a peu ou rien à voir l’esotérisme. Pour être loué par B'nai B'rith signifie peu ; le B.B. s’est aussi affiché heureux avec Paul VI et Jean-Paul II ainsi qu'avec François. Mais il y a une certaine différence. Jean-Paul II avait ouvertement condamné les Francs-Maçons et la Franc-Maçonnerie n'avait pas fait son éloge dès qu'il a été élu. Il y a eu quelques éloges sporadiques pour Jean-Paul II de la part de la Franc-Maçonnerie après la réunion de prière d'Assise [en 1986] — aboutissant à un prix remis par le Grand Orient de la Franc-Maçonnerie Italienne en 1996 — mais pas beaucoup plus. La condamnation anti-Maçonnique mentionnée précédemment de 1983 avait éteint la grande majorité de l’enthousiasme Maçonnique pour le Pape Polonais.

2) Au jour de son élection, le site web des informations Impulso Baires a publié un communiqué de la Gran Logia de la Argentina de Libres y Aceptados Maçones;; le Grand Maître lui-même, Angel Jorge Clavero, a salué le nouveau Pape François et l'ancien Cardinal Archevêque de Buenos Aires. [11]

3) Le 15 mars 2013, le site de Virtual Grand Lodge of Italy [ la Grande Loge virtuelle de l'Italie ], GLVDI, a publié une déclaration (bien qu’en date du 13 mars 2013) du Grand Maître de Luciano Nistri concernant l'élection du nouveau Pape :

Jésuite Jorge Mario Bergoglio, qui a pris le nom de François. Un choix tranché, loin de la logique de la Curie Romaine et du pouvoir temporel. Dès le premier moment, le François Pope, un homme qui vient de « presque du bout du monde », rejetant la robe d'hermine et la Croix en or et les remplaçant par une Croix de fer, a fait son premier acte tangible. Dans ses premières paroles de salutation, il a favorisé une volonté de dialogue avec le monde et avec l'humanité, nourrissant l'espoir vivant pour les laïcs et les non-croyants qu’un changement est en cours. Peut-être que cela est vraiment ce que le monde attend et ce qu'il attendait. Une nouvelle Église qui sait comment reconnecter l'amour avec la vérité dans une confrontation parmi les institutions non retranchées dans la défense de leur propre pouvoir. C’est ce même espoir pour lequel le monde — et en particulier en Amérique Latine où les Francs-Maçons Simon Bolivar, Salvador Allende et même Giuseppe Garibaldi [en particulier de son temps au Brésil] parmi les nombreuses personnes qui ont donné la liberté à ces peuples — a toujours désiré ».

« Un message que la Franc-Maçonnerie perçoit elle-même comme une nette rupture avec le passé et un message qui est maintenant tourné à écouter les pauvres, les marginalisés et les plus faibles. Au nouveau Pontife, nous envoyons nos meilleurs voeux pour votre bon travail dans les années à venir. Luciano Nistri, Grand Maître GLVDI ». [12]

En janvier 2017, Luciano Nistri 33 ° ( note : 33 ème degré ) (58 ans, originaire de Prato) a été reconduit dans ses fonctions de Grand Maître GLVDI pendant trois ans 2017-2019. [13]

4) Le 14 mars 2013, Gustavo Raffi, le Grand Maître de la Loge du Grand Orient de l'Italie — l'une des plus importantes loges dans le monde — et a salué le nouveau pontife. Raffi dit, peut-être prophétiquement : « Peut-être que rien dans l’Église ne sera comme avant » [14]

5-6-7) Le site Maçonnique Fenix News, dirigé par le Péruvien Mario Maçon Rolleri 33 °( note : 33 ème degré ) (Loge Luis Heysen Inchaustegui, Lima, Peru), a publié le 15 mars 2013 un communiqué de la Grande Loge Unie du Liban. Le Grand Maître Haddad et le Rami Souverain Grand Commandeur Jamil Saade ont envoyé en Argentine leurs félicitations aux femmes de la Grande Loge Féminine de l'Argentine (sic), à l'occasion de l'élection du Pape Bergoglio. [15] Dans cette seule déclaration, nous voyons le soutien des Francs-Maçons du Pérou (5), des Francs-Maçons Libanais (6) et des Francs-Maçons Argentins (7), qui étaient tous satisfaits de l'élection de Bergoglio.

En revanche, les Pape Pie IX, Pie X, ou Pie XII, quand ils furent nouvellement élus, n'ont pas reçu d'éloge ni de salutations de la part de la Franc-Maçonnerie soit Italienne ou internationale. Ces « pieux » [ jeu de mot en anglais avec les termes « Pious » précédent les noms de ces Papes ] pontificats n’ont jamais été amicaux avec les Francs-Maçons. (Est-ce une coïncidence qui fait en sorte que les causes de la canonisation de Pie IX et Pie XII soient au point mort ? )

8) Quelques semaines après l'élection du Pape François de mars 2013, dans le numéro du Bulletin Canadien Maçonnique d’avril 2013 appelé « The Watermark » [ Le filigrane ], nous avons lu que le nouveau Pape est sur l'Internet et a même été considéré comme un Franc-Maçon qui utilisait des signes Maçonniques ( « Un Franc-Maçon Maçonnique et qui utilise des signes, bla, bla ! » [16]) L'auteur suggère ... que l'on pourrait traiter cette question comme une conversation ou un « chat » ( « bla, bla ! »). L'auteur Maçonnique est confiant que le nouveau Pape en dépit de son « conservatisme » sera prêt à construire une meilleure relation entre le Catholicisme et la Maçonnerie.

Le même article publie l'intégralité du message de vœux du Grand Maître de la Grande Loge de l'Argentine [Ange Jorge Clavero, voir point 2 ci-dessus] au nouveau Pontife. À la fin de l'article de Watermark, le Maçon Canadien espère une cessation de la persécution séculaire injuste contre les Francs-Maçons par l'Église Catholique Romaine. [17]

9) Dans une lettre à son ami Progressiste, Massimo Teodori, le 20 juin 2013, le Grand Maître Raffi s’est affiché pour être encore plein de zèle et d'enthousiasme pour les actes et les paroles du Pape François. Raffi plaide pour une « réforme » profonde de l'Église selon les desseins, bien sûr, de la pensée Maçonnique et laïque. Raffi a fait l'éloge du « théologien aux connaissances approfondies », Karl Rahner (un Jésuite), et de sa théorie des « Chrétiens Anonymes ». Raffi s’est opposé « aux anciennes liturgies de privilèges et de sinécures ». [18]

10) En faveur du Pape Bergoglio, il y a eu aussi le magazine Brésilien Maçonnique O Malhete [ marteau ]. [19] Dans l'article (“Uma lição do Papa“) [ « Une leçon du Pape » ], p. 7, l'Évêque de Rome était exhalté. L'auteur était Derildo Martins Da Costa, Vénérable Maître de la Loge “Luz do Planalto” [« Lumière du Plateau » ] à l’est de la Serra-Grande Oriente du Brésil. Martins Da Costa écrit : «O Pope Francisco, antes de exortar os outros to fazerem, primeiro fez. Aí está Diferença to do Papa Francisco para seus antecessores ». Traduction : « Le Pape François, avant d'exhorter les autres à le faire, l’a fait lui-même en premier. Voici la différence entre le Pape François et ses prédécesseurs ». De plus, dit Martins Da Costa, le Pape « semble avoir donné des exemples » — des exemples qu’il est raisonnable de conclure que les Francs-Maçons trouvent acceptables. Au Brésil, en fait, le « Pape nous a laissés une leçon profonde de citoyenneté » lorsqu’en passant devant une « église évangélique », il a décidé de réciter un « Notre Père » avec les bergers qui se trouvaient à la porte.

(Une petite remarque de côté ici. Le Cardinal João Braz de Aviz, maintenant Préfet de la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique, a participé en 2006 en même temps que l'Archevêque de Brasilia (Brésil) dans un forum « spirituel ». À ce forum, il y avait également des représentants actuels de la théosophie, du spiritisme et de la Franc-Maçonnerie Brésilienne (Grand Orient du Brésil). [20] Braz de Aviz a eu un dialogue avec eux et avec des religieuses libérales Américaines, [21], mais pas autant avec les moines et les nonnes des Franciscains de Marie Immaculée du Père Stefano Manelli.)

11) Dans le numéro 1-2 / 2013 (pages 65-66) du magazine L'Acacia de la Grande Loge Italienne pour le Rite Symbolique, le rédacteur en chef Moreno Neri espère que le Pape François, un Jésuite, pourra vraiment réformer l’Église ( « Personne d'autre qu’un Jésuite peut être plus approprié pour relever le défi des changements qui attendent l'Église » ), et félicite le Cardinal Martini. Le Maçon Neri espère que l'Église ne soit plus un « système fermé et poussiéreux ».

12) En 2013, les journalistes Italiens Giacomo Galeazzi et Ferruccio Pinotti publient le livre « Le Vatican Maçonnique ». Galeazzi est un grand « fan » du Pape François, comme Andrea Tornielli, correspondant du Vatican et collègue de Galeazzi au journal La Stampa à Turin. Galeazzi-Pinotti a écrit :

« Au cours des 30-35 dernières années, plusieurs Jésuites ont été intéressés d'une manière positive par la Franc-Maçonnerie ; ils ont pris part à des débats publics, lors de conférences organisées par le Grand Orient d'Italie, ont écrit des articles et des livres sur la pensée philosophique sur l'histoire de la Franc-Maçonnerie — autrement dit, ils étaient ces ecclésiastiques qui, malgré les anathèmes et les différents excommunications de l'Église de Rome ont publié sur l'institution Maçonnique, ont essayé de la comprendre, puis ont fini très souvent à partager l'approche philosophique ». [22]

Galeazzi-Pinotti a également signalé au sujet des déclarations faites par le Maçon Nicola Spinello :

« Nicola Spinello, Vicaire adjoint au Grand Maître de la Piazza del Gesù Community, a répondu à la question qui lui est posée à l'émission de télévision Mystery [Mistero] qui a été diffusée le 20 mars 2013 : « Quelle est la relation entre les Jésuites et les Francs-Maçons ? Réponse : Les Jésuites et la Franc-Maçonnerie ont toujours eu un grand intérêt spéculatif mutuel ... »

Ensuite, la question suivante : « Le Pape est de l'Argentine et, en Argentine, il y a une grande tradition Maçonnique ; il était Archevêque de Buenos Aires, pensez-vous qu’il a eu des relations avec la Franc-Maçonnerie ? »

Il [Spinello] a répondu : « Exactement le contraire m’étonnerait, à savoir qu’il ne les aurait pas eues [ces relations]. La tradition Maçonnique en Argentine est très puissante ».

« Et à une autre question de l'enquêteur, il a répondu : « Je crois que ce Pape est la réalisation d'un dessein qui a voulu être longtemps adopté » [23]

Galeazzi-Pinotti a continué :

Le Grand Maître Catania Vincenzo Di Benedetto, chef de la Sérénissime Grande Loge de la Piazza del Gesù, a également répondu à notre question précise : « Diverses sources ont indiqué l'existence de loges Maçonniques aussi au Vatican ; pensez-vous que c’est possible ? » Il a répondu sans hésitation : « Oui, tout à fait, que vous utilisiez le nom ou non ». [24]

13) En juillet 2013, pour commémorer son défunt ami, le Cardinal Ersilio Tonini, le Grand Maître Gustavo Raffi (Grand Orient de l'Italie) a lancé un nouvel hommage au Pape François, en disant :

« Aujourd'hui, l'humanité est de plus en plus pauvre, comme l'est aussi l'Église Catholique. Mais celle du Pape François est l’Église qui promet d'être respectueuse de l'altérité et de partager l'idée que l'État laïque favorise à savoir la paix et la coexistence des religions différentes ». [25]

14) Dans une lettre de deux pages, en date du 9 septembre 2013, Gian Franco Pilloni, Sérénissime Grand Maître de la Grande Loge de l'Italie — U.M.S.O.I. ( Unione Massonica Stretta Osservanza Iniziatica ), fondée par Armando Corona, déjà Grand Maître du Grand Orient d'Italie), adressée au Pape François (on peut voir que Pilloni aussi sait qu’avec François, l’« air a changé » au Vatican) le suppliant de travailler « vers une fin des divisions que existent dans les relations entre l'Église Catholique et la Franc-Maçonnerie ». Pilloni voudrait nous faire croire que la Franc-Maçonnerie n'est pas un adversaire de l'Église Catholique mais qu’elle marche sur des « rues parallèles ». Pilloni louange le Pape François, en disant : « L'Église Catholique est dignement représentée par vous » et ajoute « J’en appelle à Votre Sainteté, un homme aux qualités humaines extraordinaires ». [26] Pilloni écrit que sa Grande Loge est « reconnue par les Grandes Loges Américaines auxquelles j’appartiens » (c.-à-dire que Pilloni est également membre de la Franc-Maçonnerie Américaine) ». [27]

15) De plus, le 21 septembre 2013, au cours des célébrations de la Franc-Maçonnerie du Grand Orient d'Italie à l'occasion de la récurrence du 20 Septembre et de l'Équinoxe d'Automne, le Grand Maître Gustavo Raffi a déclaré, entre autres :

« Le Pape François lance des messages à l'humanité qui sont en phase avec ce que nous avons dit depuis des années. Il invite également les gens à sortir des Catacombes et à ne pas se retirer mais à être des témoins entre les différents peuples de leurs propres valeurs [sic], en parlant à la société. Les réflexions ne doivent pas se limiter à aujourd'hui, mais devraient construire l'avenir. Ceci est une Maçonnerie vivante, en échangeant avec les gens [dans le dialogue] ». [28]

16) A une date non précisée, mais encore en 2013 — sur le site Internet du magazine Southern Leyte Times des Philippines — l'éditeur Antonio M. Reyes, un Maçon déclaré, a écrit que les grands héros nationaux Philippins étaient des Francs-Maçons et que l'Église Catholique avait condamné la Franc-Maçonnerie, et aussi avec la déclaration de l'époque du Cardinal Ratzinger (1983). Reyes a déclaré sa croyance que maintenant, avec le Pape François, les choses changeraient, parce que même pour le Pontife régnant, comme pour les Francs-Maçons, toutes les religions et les associations de fraternité qui croient en Dieu ne doivent pas être condamnées à la damnation éternelle. Les Chrétiens déclarés (Maçonniques) comme Reyes voulaient prêter attention à l'appel du Pape pour la tolérance religieuse et l'œcuménisme authentique [sic]. Reyes a écrit :

« [...] Heureusement, les Catholiques Romains ont maintenant un leader dans le Pape François qui croit que toutes les religions et toutes les associations de fraternité qui croient en Dieu doivent être respectées et non condamnées à la damnation éternelle. Nous, en tant que Chrétiens devons tenir compte de son appel à la tolérance religieuse et au véritable œcuménisme ». [29]

17) Dans une interview publiée (mais dont la date n’est pas mentionnée) quelque temps après son élection en décembre 2013, Vincenzo Romano, 33 °, le Député ou le Vicaire Grand Maître alors nouvellement élu de la Grande Loge de l'Italie de l' Ancient Free and Accepted Masons — Piazza del Gesù — Palazzo Vitelleschi, a souligné que la Franc-Maçonnerie ne suit pas les principes [Catholiques] et s’est plaint que l'Église n'accepte pas la façon de penser des Francs-Maçons [31]. Ensuite, il a répondu à la question suivante :

« Le Pape Bergoglio a fait beaucoup d'ouvertures [déjà] ; peut-il y avoir quelque chose de positif à voir de lui à l'égard de la Franc-Maçonnerie ? »

Maçon a répondu :

« Le Pape Bergoglio a démontré jusqu’à présent qu’il était un grand Pape, mais je ne sais pas s’il a quelques préjugés contre nous. Attendons de voir s'il y aura des réactions. Nous nous déclarons prêts à embrasser le monde Catholique. « [30]

Fin de la première partie ; la partie suivante suivea bientôt.






NOTES :

[1] L. DE PONCINS, La Franc-Maçonnerie d’après ses documents secrets, Diffusion de la Française Pensée, Location-en-Montreuil 19755, p. 159.


[2] Le Pape Clément XIV (1705-1774), le Pape de 1769 à 1774, a universellement supprimé à contrecœur par l'Ordre des Jésuites le 21 juillet 1773 (voir : Dominus ac Redemptor). L'Ordre des Jésuites a été restauré par le Pape Pie VII en 1814. Note de l'éditeur.


[3] Formation Permanente (Haute Vente), cit. Cretin dans J. Joly, L'Église romaine en face de la Révolution, 2ème


vol., Henri Plon, Paris, 1861, pp. 74-75.

[4] S. MASTER, "Massone, non c'è comunione," dans L'Espresso, le 19 Août 1999, p. 69 (68-71). (Http ://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/7167.html) ; cf. Gustavo Raffi Grand Maître Grande Oriente d'Italia, en Erasmus Notizie, n ° 8 6-7- 31 Mars-31 Avril 2009, le Grand Orient d'Italie, Rome, p. 32.

[5] A. Pohlmann, "pas un crime, mais un péché ?" (Etre Franc-Maçon), Franc-Maçonnerie Aujourd'hui, Hiver 2005, https ://web.archive.org/web/20101215192220/http :// freeMaçonrytoday.com/31/p10.php

[6] D. MINERVA, Dialogo sulla vita. Colloquio tra Carlo Maria Martini et Ignazio Marino (espresso, le 27 Avril

2006), le Notizie Erasmus, Bollettino Grande Oriente d'Italia, n. 7-8 / 2006, p. 42-47.

[7] http ://temi.repubblica.it/limes/cosi-eleggemmo--Pope Ratzinger / 5959

[8] http ://blog.messainlatino.it/2011/06/un-mesto-anniversario.html

[9] Voir page 20 de ce numéro : http ://www.hiramabif.org/revista/abif_119.rar

[10] https ://www.bnaibritheurope.org/bbeurope/what-we-do/public-policy/375-bnai-brith-welcomes-pope-François ;

http ://www.bnaibrith.org/press-releases/bnai-brith-international-welcomes-new-pope-François-i

[11] http ://www.impulsobaires.com.ar/nota.php ?id=175015 ; http ://www.actualMaçonica.com/2013/03/20/el-papa-Françoisco-los-Maçones/

[12] GLVDI Notiziario - Notiziario massonico virtuel Gran Loggia d'Italia, R.S.A.A. Franc-Maçonnerie Italienne, Comunicato

Message n ° 159 publiée le 15 Mars 2013 http ://blog.libero.it/GLVDI/11982726.html

[13] http ://blog.libero.it/GLVDI/13495401.html

[14] http ://www.grandeoriente.it/il-gran-maestro-raffi-con-papa-Francesco-nulla-sara-piu-come-prima-chiara-la-scelta-di-fraternita-per-una -chiesa-le-dialogue non contaminé par-logiche Dalle-et-aller de l'avant-de-Tentazioni posses-temporelle /

[15] « Grande Loge du Liban salue la Grande Loge de l'Argentine pour l'élection du nouveau Pape Françoisco, des femmes » http ://www.fenixnews.com/2013/03/15/gran-logia-unida-del-libano Dites bonjour-grand-à-logie-femme-de-Argentine par choix de nouveau-Françoisco-Pape /

[16] « L'ancien Archevêque de Buenos Aires le Cardinal Jorge Mario Bergoglio, maintenant le Pape François Ier ai déjà reçu la visite des exhaltés anti-Maçonniques et des anti-Catholiques si bien que l'Internet est en effervescence (faites juste la recherche Google « Pape François - Franc-Maçonnerie ») avec des affirmations sauvages de l'oeil qui statue que c'est le « Pape noir », qu'il est un Franc-Maçon et qu'il utilise des signes Maçonniques, bla, bla « ( » un nouveau Pape ! - une nouvelle relation avec l'Église Catholique romaine « dans le filigrane —. philatéliques Maçonnique en ligne au Canada Bulletin, Vol 3 - Numéro 4 -. Avril 2013, p 3), http ://bytown.ottawaMaçons.ca/Watermark%20April%202013.pdf

[17] «Jespère quant à moi que ce nouveau Pape qui, en dépit de son conservatisme, est très admiré pour son humilité personnelle et son engagement envers la justice sociale sera prêt à construire une meilleure relation entre le Catholicisme et la Franc-Maçonnerie. Je fais l'écho des commentaires du Grand Maître de la Grande Loge de l'Argentine Ange Jorge Clavero [...]. Nous ne pouvons qu'espérer que des centaines d'années de persécutions injustifiées contre les Francs-Maçons aux mains de l'Église Catholique Romaine cesseront. « (Ibid., P 3)

[18] Cf. Erasmo Notizie, Bollettino informazione du Grand Orient d'Italie, anno XIV, n. 13-14 31 Juillet 2013

Rome, p. 19.

[19] Août 2013 du Grand Orient du Brésil dello Stato "Espirito Santo" (GOB-ES).

[20] Cf. Corrispondenza roumain, n. 971/03, le 6 Décembre 2006 ; http ://www.fattisentire.org/modules.php ?name=News&file=print&sid=2294. Nous avons lu sur ce site à propos de Braz Aviz, que « il a été nommé Évêque auxiliaire de Vitoria en 1994, en 1998, il a été nommé Évêque du diocèse de Ponta Grossa ; quatre ans plus tard, en 2002, il fut transféré à Maringa, et en 2004 il a été nommé Archevêque métropolitain de Brasilia. Une carrière vraiment fulgurante. « En 2010-2011, il a été nommé le nouveau préfet des religieux, et bientôt élevé comme Cardinal.

[21] http ://chiesa.espresso.repubblica.it/articolo/1350234bdc4.html ?eng=y ; http ://magister.blogautore.espresso.repubblica.it/2013/04/15/sempre-in-castigo-le-suore-americane-liberal/

[22] Giacomo Galeazzi - Ferruccio Pinotti, massone Vatican. Logger, Denaro et poteri occulti : il large Segreto della Chiesa di papa Francesco, Edizioni Piemme, Milan, 2013, p. 56-57.

[23] Ibid., P 83 — Souligné.

[24] Ibid.

[25] Notizie Erasmus, Bollettino informazione du Grand Orient d'Italie, Anno XIV, Numéro 15-16, 30 settembre 2013, p. 11.

[26] http ://www.granloggiaditalia.com/sito/wp-content/uploads/2013/02/papa-Francesco-sito2.jpg- accent ajouté.

[27] http ://www.granloggiaditalia.com/sito/wp-content/uploads/2013/02/papa-Francesco-per-sito-1.jpg

[28] Notizie Erasmus, Bollettino informazione du Grand Orient d'Italie, Anno XIV, Numéro 17-18 31 Octobre 2013, p. 6.

[29] http ://www.southernleytetimes.com/No_way_to_treat_our_heroes.html

[30] http ://www.regionecalabriagldi.it/public_html/news-dalle-logge/54-intervista-a-vincenzo-romano-gran-maestro-aggiunto.html - Souligné.

[31] « [Interview Question :] « Votre relation avec l'Église ? »[Réponse :] Nous payons avec une excommunication qui est ridicule et remonte maintenant cent ans en arrière. Nous avons toujours essayé d'établir de bonnes relations. Pour nous, nous avons également eu des prêtres affiliés à la Franc-Maçonnerie. Nous avons essayé d'ouvrir un dialogue avec le Vatican et il y a quelques années, nous avions réussi une série de lettres échangées avec le Secrétariat d'État du Vatican. Cependant, il y a une certaine rigidité de la part de l'Église à cause des Dogmes. Nous jurons sur le livre saint est la qui Bible, on n'a rien contre l'Église. Et l'Église n'accepte pas la façon dont nous pensons. Nous ne vivons pas avec des Dogmes, au lieu de cela nous aimons avoir notre façon de penser, comparer, réfléchir. C'est ce qui nous distingue. L'Église a beaucoup de préjugés contre nous. « Ibid.