mercredi 13 juin 2018

Le Père Martin se réjouit à la folie
de la bénédiction du Vatican qui accueillera les « gays »
à la Conférence parrainée par le Vatican sur les « Familles »



Sérieusement ?

par Christopher A. Ferrara
SOURCE : Le Centre de Fatima
Le 24 mai 2018


Il serait facile de discréditer le Père James Martin comme étant un bouffon, si seulement il n'était pas pris au sérieux par des prélats de haut rang au milieu de ce qui est clairement l'apostasie qui « commence au sommet », comme le Cardinal Ciappi l'a remarquablement observé en regard du contenu du Troisième Secret intégral de Fatima. L'apostasie peut-elle être pire quand Martin est autorisé à rôder dans l'Église cherchant la ruine des âmes en « popularisant » la perversion sexuelle ?

Martin a été désinvité de plusieurs sites de conférence Américains en raison du danger clair et actuel pour la Foi dû à ce prêtre « qui utilise ses grands médias sociaux pour recommander à l'Église Catholique d’accepter l'homosexualité ». Pourtant, nous apprenons maintenant que le Vatican lui-même l'a invité à prendre la parole lors de la réunion mondiale de 2018 sur les « Familles » à Dublin. Je place le mot « familles » entre des guillemets sceptiques parce que, comme les choses se sont passées pendant ce Pontificat calamiteux, ça devrait être évident que le bien des familles a peu ou rien à voir avec cet événement qui sera encore un autre véhicule de sédition ecclésiale avec Martin dans un rôle de premier plan.

L'auteur de cet éditorial est Monsieur Christopher A. Ferrara. Monsieur Ferrara est avocat de profession. Il agissait aussi comme collaborateur principal de Feu Père Nicholas Gruner, fondateur du Centre de Fatima, Fort Érié, Canada et ayant aussi des installations à Rome. Il est chroniqueur dans plusieurs autres sites catholiques dont Le Remnant Newspaper.

Comme le rapporte Life Site News, l'événement à Dublin est une « conférence Catholique massive sanctionnée par le Vatican » à laquelle le Pape François lui-même prendra la parole. « Le thème de 2018 du rassemblement est Amoris Laetitia ». Bien sûr que oui. Amoris Laetitia est devenu une véritable charte pour la subversion de la morale sexuelle durant cette étape aiguë et apparemment terminale de la crise post-Vatican II dans l'Église. Life Site News cite Austin Ruse, du Centre pour la Famille et les Droits de l'Homme, qui a déclaré à Life Site News : « C'est profondément décevant, mais pas du tout surprenant qu'il ait été invité à cet événement ». C'est exact.

Martin lui-même ( cité par Life Site News depuis son compte Facebook ) est « ravi de partager quelques nouvelles qui ont été sur les planches depuis un certain temps. À l'invitation du Dicastère du Vatican pour les Laïcs, la Famille et la Vie, et l'Archidiocèse de Dublin, je parlerai lors de la Rencontre Mondiale des Familles en août, dans le cadre de la visite du Pape François en Irlande, sur comment l'Église peut accueillir les familles avec des membres LGBT. L'invitation envoie un message clair et puissant du Vatican aux Catholiques LGBT, à leurs parents et à leurs familles : vous appartenez à l’Église et vous êtes les bienvenus ». Life Site News note que Martin a déclaré au magazine America, le principal journal de la subversion libérale Jésuite dans l'Église, que « Je suis extrêmement reconnaissant pour cette invitation, pas tellement pour ce qu'elle dit de mon propre ministère ou de mes écrits, mais de ce qu'il dit aux Catholiques LGBT, un groupe de personnes qui se sont senties si longtemps exclues. J'espère qu'elles voient cette invitation, qui a eu à être approuvée par le Vatican, comme un signe indubitable d'accueil de l'Église ».

Martin, étant le subversif sournois qu'il est, sait très bien que l'Église accueille chaque âme qui cherche la vérité du Christ et qui est prête à subir la transformation en Christ rendue possible par l'appartenance à l'Église et à la vie sacramentelle. L'Église n'a jamais « exclu » qui que ce soit à cause d'un penchant sexuel désordonné non accompagné par une conduite mortellement coupable ou qui, ayant commis un péché grave, s'en repent et revient à l'état de grâce. Mais, comme le sait aussi Martin, l'Église n'accueille pas les gens sur la base de désirs sexuels désordonnés. Martin, cependant, est en mission, parrainée par le Vatican lui-même, pour inventer une catégorie spéciale de personnes sexuellement désordonnées dont les désordres ne sont plus à considérer comme tels mais plutôt acceptés comme faisant partie de leur identité humaine indéracinable. Le projet est diabolique à son coeur.

Pire encore, si cela était possible, le titre de son discours à Dublin sera « Explorer comment les paroisses peuvent soutenir ces familles avec des membres qui s'identifient comme LGBTI + ». Le signe plus est une référence distincte à une multiplicité imaginaire de genre, « dans ce qui peut être la première instance du Vatican à nier apparemment la réalité qu'il n'y a que deux genres ».

Il est difficile d'imaginer à quelles profondeurs la crise ecclésiale actuelle peut descendre avant que le Ciel n'intervienne pour y mettre un terme. Mais au milieu des signes effrayants qui se multiplient partout dans la communauté ecclésiale, il y a aussi de l'espoir. Car ça ne peut pas être pour beaucoup plus longtemps avant de voir ce que Notre-Dame du Bon Succès a promis, ce qui impliquera le Triomphe du Cœur Immaculé de Marie suite à la Consécration longtemps retardée de la Russie à Elle :

« Afin de libérer les hommes de la servitude de ces hérésies, ceux dont l'amour miséricordieux de mon Très Saint Fils destinera à la restauration auront besoin d’une grande force de volonté, de constance, de courage et beaucoup de confiance en Dieu. Pour tester cette foi et la confiance du juste, il y aura des occasions où tout sera semblera être perdu et paralysé. Ce sera alors l'heureux début de la restauration complète ».