lundi 25 juin 2018

Le Père C. Frank Phillips ne reviendra pas comme
pasteur de l'église St. John Cantius




Rédigé par : Matt C. Abbott

SOURCE : One Peter Five
Le 24 juin 2018





Au mois mars de cette année, le Cardinal Blase Cupich de Chicago a destitué le Père C. Frank Phillips, pasteur de l'église St. John Cantius et Supérieur des Canons Réguliers de St. John Cantius, en raison « d'allégations crédibles de conduite inappropriée impliquant des hommes adultes » selon une lettre signée par le Cardinal et lue aux paroissiens lors des Messes du week-end.

Parce que le Père Phillips est un membre de la Congrégation de la Résurrection, le Cardinal a renvoyé l'affaire à cet Ordre pour une enquête plus approfondie. La Congrégation de la Résurrection a ensuite formé sa propre commission d'examen qui a mené l'enquête.

Le 20 juin, un groupe connu sous le nom de Protect our Priests [ Protégeons nos Prêtres ], composé de personnes qui soutiennent le Père Phillips ( le groupe n'est pas officiellement affilié à la Congrégation de la Résurrection, à l'Archidiocèse ou aux Canons Réguliers de St. John Cantius ) a publié une déclaration qui incluait la proclamation suivante :

« La commission d'examen a conclu que le Père Phillips n'a violé aucun droit criminel, civil ou canonique ».

« Le Père Phillips, ayant été exonéré ainsi, et ceci est confirmé à son tour par le votum du Révérend Gene Szarek, C.R., Ph.D. Supérieur provincial de la Congrégation de la Résurrection après réception du rapport du Comité d'examen. Nous attendons maintenant dans la prière la réponse de Son Éminence, le Cardinal Blaise Cupich, Archevêque de Chicago, pour le retour de notre pasteur.

( La déclaration du groupe Protect our Priests [ Protégeons nos Prêtres ], n'a pas été affichée sur le site Web de la paroisse.)

Cependant, dans une lettre datée du 24 juin, insérée dans les bulletins paroissiaux et affichée sur le site Web de la paroisse, le Père Szarek écrit : « Nous acceptons la décision de l'Archidiocèse de retirer au Père Phillips ses facultés de ministère public et de ne plus revenir comme pasteur de St. John Cantius et en tant que Supérieur des Canons réguliers de St. John Cantius ».

J'ai envoyé un courriel au Père Szarek pour l'interroger sur la déclaration du 20 juin publiée par le groupe Protect our Priests et sur les conclusions spécifiques de la commission d'examen, mais il n'a pas encore répondu.

J'ai également envoyé un courriel à l'Archidiocèse à deux reprises, mais la porte-parole Anne R. Maselli m'a renvoyée à la Congrégation de la Résurrection. Dans mon dernier courriel à l'Archidiocèse, daté du 21 juin, j'ai écrit :

« J'ai contacté la Congrégation de la Résurrection, mais ma raison pour contacter l'Archidiocèse est le fait que le Cardinal a pris la décision de retirer le Père Phillips du ministère public, et seulement l’Archevêque peut approuver le retour du Père Phillips au ministère public ( ou non ) . Le Père Gene Szarek attendait que le Cardinal lise le rapport du comité de révision avant de faire des commentaires à ce sujet ».

Je n'ai reçu aucune autre réponse de Mme Maselli.

Oakes Spalding, un paroissien de St. John Cantius et un blogueur Catholique, écrit dans son dernier message :

« Il n'y avait pas d'autres déclarations publiées par l'Archidiocèse, les Résurrectionnistes ou les Canons. Aucune information additionnelle n'a été offerte dans l'homélie et aucune des parties n'a l'intention de faire d'autres déclarations avant, pendant ou après l'une des quatre Messes de demain [ 24 juin ] .... »

« Les Catholiques traditionalistes et les conservateurs ont supposé que le Cardinal libéral Cupich est en quelque sorte derrière tout cela — non sans raison, je pense, compte tenu de son comportement passé et de sa réputation. Mais je ne crois pas que de blâmer Cupich pour tout cela soit correct, ou du moins, compte tenu de ce que nous savons, tout à fait correct. Le Père Phillips avait d'autres ennemis.

Est-ce que Cupich a fait taire tout le monde impliqué ?

Restez à l'écoute.