vendredi 25 mai 2018

Le Pape déclare l'évidence
Les vocations sont en « hémorragie »




Par : Claire Chretien

SOURCE : Life Site News
Mercredi le 23 mai 2018 - 6:47 pm EST




23 mai 2018 (Life Site News) — Cette semaine, le Pape François a noté que les vocations au sacerdoce Catholique et à la vie religieuse sont en « hémorragie » en Europe.

De l'Associated Press :

« Il a déclaré que l'Italie et l'Europe entraient dans une période de « stérilité vocationnelle » pour laquelle il n'était pas sûr qu'une solution existe ».
...
« Dans un discours à une assemblée annuelle de la Conférence des Évêques Italiens lundi, François a blâmé la pénurie de prêtres sur des facteurs tels que les changements démographiques, les scandales dans l'Église et les tendances culturelles qui dissuadent les jeunes de prendre des engagements à vie et les font plutôt valoriser l’argent ».

« Combien de séminaires, d'églises, de monastères et de couvents seront fermés dans les prochaines années ? » a-t-il demandé. « Seul Dieu le sait ».

Je ne suis qu'une laïque, et pas en Europe. Je ne peux cependant m'empêcher de remarquer que le Pape François et ses alliés ont activement réprimé deux Ordres florissants en Europe : les Frères Franciscains de l'Immaculée et la Fraternité des Saints-Apôtres de Bruxelles.

Quoi d'autre a conduit à cette « hémorragie » ?

Il est assez évident que les liturgies loufoques n'attirent pas les jeunes hommes au sacerdoce. La piètre musique, les abus liturgiques généralisés et la banalité générale des Messes typiques dans le monde Occidental ont causé beaucoup de Catholiques à s’éloigner, quelques autres à être en colère et pas assez de prêtres.

Si le Pape François s'inquiète des scandales dans l'Église qui dissuadent les jeunes hommes du sacerdoce, pourquoi n'arrête-t-il pas de dire des choses scandaleuses ?

La Sainte Mère Église a besoin de prêtres virils et d'hommes sacerdotaux. Des liturgies correctement ordonnées dans lesquelles les prêtres « disent noir et font rouge » semblent aller très loin dans ce domaine.

Jusqu’à quel point l'Église poursuivra son « hémorragie » et saignera, pour ainsi dire, avant que les choses ne s'améliorent ? Comme le a dit le Pape, Dieu seul le sait.

Note du traducteur :

Il faut se rappeler d'un commentaire que le Cardinal Burke a exprimé concernant la baisse des vocations lors d'une entrevue.

Il affirmait que beaucoup de jeunes hommes qui étaient intéressés à devenir prêtres ou religieux avaient développé cet intérêt pour la vocation parce qu'ils avaient été des servants de messe. Ces jeunes avaient appris à apprécier la magnificence et la dignité du culte pour avoir été aux premières loges pour ainsi dire.

Mais depuis que l'Église acceptait des jeunes filles comme servantes de messe, on était à même de constater que les jeunes garçons étaient moins intéressés à devenir servants de messes. D'où cette diminution d'intérêt chez les jeunes pour la vocation selon le Cardinal Burke qui attribue un poids important à ce facteur.