lundi 14 mai 2018

Correction fraternelle implicite
au Père Chiodi ?

Lettre Pastorale à l'occasion du 50e anniversaire
de l'Encyclique Humanae Vitae





Rédigé par : Dr Maike Hickson

SOURCE : One Peter Five
Le 13 mai 2018


Aujourd'hui, en la Fête de Notre-Dame de Fatima, les Évêques et les Ordinaires du Kazakhstan ont publié une Lettre Pastorale sur la pertinence continue de l'Encyclique Humanae Vitae du Pape Paul VI concernant les questions de la vie humaine. Avec cette lettre, les auteurs souhaitent confirmer « l'enseignement du Magistère constant de l'Église concernant la transmission de la vie humaine » dont ils ont également discuté lors de leur récente rencontre à Almaty au Kazakhstan. Les signataires — parmi eux l'Évêque Athanasius Schneider — affirment que « chaque acte matrimonial doit nécessairement garder son lien intrinsèque avec la procréation de la vie humaine ». En référence à différentes déclarations papales, les prélats soulignent qu’avec l'aide de Dieu, il est possible de vivre la générosité envers la nouvelle vie comme désirée et recherchée par Dieu Lui-même.

De plus, les signataires de cette Lettre Pastorale nous rappellent que l'enseignement tel qu'il se trouve dans Humanae Vitae « réaffirme la continuité de la Doctrine et de la Tradition de l'Église » et donc « s'inspire de l'enseignement immuable de la Bible et de l'Évangile ». « La vérité exprimée dans Humanae Vitae ne change pas ». Ces mots semblent viser des tentatives récentes de déclarer l'enseignement de Humanae Vitae comme n'étant pas infaillible. La Lettre Pastorale souligne également à plusieurs reprises que l'enseignement de l'Église sur les questions de la vie est basé sur la Loi Morale Naturelle.

Enfin, la Lettre Pastorale insiste sur la beauté des grandes familles, invoquant alors la protection de la Vierge, lui demandant de « consoler les souffrances et de sécher les larmes de ceux qui sont en détresse à cause des difficultés de leurs familles ».

Cette réaffirmation de l'enseignement de l'Église concernant la transmission de la vie humaine arrive à un moment où nous avons des prêtres Catholiques — comme le Père Maurizio Chiodi, un membre nouvellement nommé de l'Académie Pontificale pour la Vie — qui a proclamé que, parfois, — je me réfère à Amoris Laetitia, chapitre 8 — qui, précisément pour des raisons de responsabilité, nécessite une contraception ». ( Voir les déclarations du Père Chiodi ici ) Depuis mai 2017, il y a des rapports émanant de Rome qu'il y a des plans pour réinterpréter Humanae Vitae.

C'est dans ce contexte que la prochaine conférence organisée à Rome par l'Académie Jean-Paul II pour la vie humaine et la famille abordera également l'importance de la transmission de la vie.