dimanche 27 mai 2018

D'un lecteur assidu

Petit essai au sortir de la Messe de la Sainte Trinité



Par : Un lecteur assidu

Prière, travail et Salut :

La plus haute fonction de l'homme est spirituelle.

C'est à l'évidence dans la prière que l'homme a la possibilité de communiquer et même de s'unir avec son Dieu créateur et rédempteur, quel bonheur !

La racine du bonheur est donc reçue au baptême , c'est là que notre âme est restaurée par le sang rédempteur du Christ et dans le souffle de l'Esprit-saint.

Prier chaque jour change la vie de l'homme et lui permet une maîtrise par rapport à sa tendance pécheresse.

Le chemin est long et répétitif mais il est parsemé de fleurs. Les embûches de l'ennemi ne manquent pas sur ce chemin mais celui-ci n'a jamais le dernier mot puisqu'il a été vaincu par notre Sauveur.

La prière est un colloque, un abandon filial, une re-création de l'homme blessé, une réciprocité d'amour qui annihile la peur et la mélancolie. Source de paix et de joie, elle permet de vivre en présence de Dieu pour le servir dans tous les travaux que requièrent une vie humaine dans les différentes sociétés, familiales et sociales.

À partir d'une vie de prière, toute construction de l'homme et possible puisque celui-ci n'est plus seul mais il est habité par son Dieu Trois Fois Saint.

Construire sa vie professionnelle, familiale et même sociale deviennent des entreprises possibles même si, pour autant elles peuvent aussi être vouées à un échec temporel.

Tout est possible en Dieu du moment que l'équilibre d'une existence trouve sa source dans une recherche d'union à Lui.Il est important de dire à notre jeunesse que tout se construit dans la durée, c'est à dire dans la persévérance.

Notre monde d'aujourd'hui pousse très fort à l'éphémère par le biais de la société de consommation ou les modes passent avec fulgurance. Or le Chrétien est opposé à ces tendances-là qui voudraient l'emporter dans un tourbillon.

Si le Christ a sauvé le monde et il l'a sauvé, alors il faut que le monde prenne appui sur Son Salut.

Nous savons bien que le monde a pris le chemin inverse en s'autorisant un mauvais concept de la liberté.

Alors il en ressort que le Salut devient une réalité uniquement individuelle d'autant que les autorités (mêmes clergicales) ont renoncé à enseigner leur troupeau.

La gravité du Salut de l'homme engage celui-ci à accomplir sa vie comme une mission qui est aux antipodes de la société de loisirs dans laquelle il évolue.

Comprendre ceci est devenu un privilège afin de tendre vers ce bonheur éternel qui conditionne le bonheur terrestre.

Bon dimanche de la Sainte Trinité à chacun,