mercredi 4 avril 2018

Sept Évêques Allemands lancent
un appel au Vatican contre l'intercommunion





Rédigé par : Dr Maike Hickson

SOURCE : One Peter Five
Le 4 avril 2018


Dans un geste inhabituel, sept Évêques Allemands ont maintenant protesté contre la décision de la Conférence Épiscopale Allemande du 22 février de permettre, dans certains cas, à des épouses Protestantes de Catholiques de recevoir la Sainte Communion. Ce mouvement vient sans en avoir informé préalablement le Cardinal Reinhard Marx, le Président des Évêques Allemands en Allemagne.

Comme le rapporte aujourd'hui le quotidien Allemand Kölner Stadt-Anzeiger, les sept signataires d'une lettre adressée au Vatican — la plupart originaires de la région de Bavière — se sont tournés vers le Vatican parce qu'ils considèrent « le dépliant pastoral sur les mariages mixtes approuvée par deux-tiers de la majorité est illicite puisqu'il viole à leurs yeux la Doctrine Catholique et l'unité de l'Église », selon les termes du journal.

Le 22 février, les Évêques Allemands ont approuvé un document permettant à un conjoint Protestant de recevoir la Sainte Communion, « après un profond discernement dans une conversation spirituelle avec le prêtre ou un autre agent pastoral » et après une « décision de conscience d'affirmer la Foi de l'Église Catholique » ainsi qu’afin de mettre fin à une situation d'urgence spirituelle grave ».

La lettre écrite par les sept Évêques est adressée à Mgr Luis Ladaria, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, ainsi qu'au Cardinal Kurt Koch, Président du Conseil Pontifical pour la Promotion de l'Unité des Chrétiens. Dans ce document, les sept Évêques Allemands demandent au Vatican de les aider et de clarifier l'affaire en question et insistent pour que la Conférence Épiscopale Allemande a passé outre sa compétence en permettant aux époux Protestants de recevoir la Sainte Communion. Ils soulignent également qu'il existe plusieurs questions dogmatiques et canoniques qui sont impliquées.

Le Kölner Stadt-Anzeiger a obtenu à la fois la lettre des sept Évêques et la réponse du Cardinal Marx le 4 avril. Dans sa propre lettre, le Cardinal Marx se montre surpris, rejette les demandes des sept Évêques et déclare que le document pastoral du 22 février n'est qu'un projet et non le document final.

Les signataires de la lettre des sept Évêques sont le Cardinal Rainer Woelki (Köln), l'Archevêque Ludwig Schick (Bamberg), l'Évêque Konrad Zdarsa (Augsbourg), l'Évêque Gregor Maria Hanke (Eichstätt), l'Évêque Wolfgang Ipolt (Görlitz), Mgr Rudolf Voderholzer (Ratisbonne), ainsi que Mgr Stefan Oster (Passau).

Il est significatif de noter que cette résistance n'était pas attendue en février lorsque le Cardinal Marx a présenté le nouveau document pastoral. À l'époque, on disait que la discussion sur le document était « animée », mais il a été souligné qu'une majorité avait approuvé le document. Ce n'est que maintenant qu'il devient plus clair que ce n'était qu'une majorité des deux tiers des Évêques Allemands qui, à l'époque, approuvaient ce nouveau mouvement œcuménique de la Conférence Épiscopale Allemande.

Ainsi, il est bon de voir qu'au moins quelques Évêques Allemands résistent encore à une partie du programme Progressiste en Allemagne. Il convient de noter qu'ils n'ont pas pris de mesures similaires lorsque les Évêques Allemands ont publié, le 1er février 2017, leurs directives pastorales concernant Amoris Laetitia, permettant aux couples divorcés et « remariés » de recevoir la Sainte Communion - bien sûr dans des cas individuels et après une décision de conscience.