vendredi 13 avril 2018

Saint Jean-Paul II a prophétisé que les prêtres
souffriraient à s’opposer aux remariages


par : Lisa Bourne
SOURCE : Life Site News
Mercredi le 11 avril, 2018 - 4:40 pm EST



11 avril 2018 (Life Site News) — Le Pape Jean-Paul II a prévenu il y a des décennies que les prêtres, et même l'Église Catholique elle-même, paieraient un « prix élevé » pour rester fidèles à l'enseignement pérenne de l'Église sur le mariage et la procréation.

Le défunt Pontife a également déclaré que ce serait une « erreur très sérieuse » de présumer que l'enseignement Catholique sur le mariage n'est qu'un « idéal » en besoin d’être modifié.

Dans son discours de mars 1984 aux prêtres participant à un Séminaire sur la « Procréation responsable », Jean-Paul II a parlé deux fois du fait que les hommes et les femmes sont tout à fait capables de comprendre l'enseignement de l'Église sur le mariage.

« Ne vous y trompez pas : lorsque votre enseignement est fidèle au Magistère de l'Église, vous n'enseignez pas quelque chose que les hommes et les femmes ne peuvent pas comprendre. Même les hommes et les femmes aujourd'hui. En effet, cet enseignement que vous faites retentir à leurs oreilles est déjà écrit dans leur cœur » a-t-il dit.

Cet enseignement est intervenu 32 ans avant que le Pape François suggère que l'enseignement Catholique sur le mariage est un « idéal théologique du mariage trop abstrait, presqu’artificiellement construit » [ Amoris Laetitia # 36 ]. Les critiques ont noté que l'Exhortation de 2016 du Pape François, Amoris Laetitia, est imprégnée de la notion que l'enseignement de l'Église sur le mariage présente ce que le Pape appelle un « idéal théologique artificiel » à atteindre plutôt qu'une réalité qui s'impose à tous.

Les enseignements du Pape François sur le mariage ont amené de nombreux Évêques et Cardinaux à défendre des pratiques contraires à l'enseignement Catholique comme accueillir des soi-disant « seconds » mariages, soutenir l'activité sexuelle ( adultère ) dans ces unions et permettre à ces couples de recevoir la Sainte Communion.

Certains de ceux qui se sont prononcés contre de telles nouveautés ont été rétrogradés, licenciés ou retirés de postes prestigieux.

Jean-Paul II a mis en garde dans son discours sur le coût d'être fidèle à la vérité du mariage.

« Vous savez bien que souvent la fidélité des prêtres — en effet, disons, de l'Église — à cette vérité et aux normes morales qui en découlent, celles que je veux dire qui sont enseignées par Humanae Vitae et Familiaris Consortio, doivent souvent être payées à un prix élevé. On se moque souvent de quelqu’un pour cela, on l’accuse d'incompréhension et de rudesse, et plus encore » a-t-il dit.

« C'est le sort de chaque témoin de la vérité comme nous le savons » a-t-il ajouté.

Jean-Paul II a expliqué aux prêtres comment ils doivent transmettre l'enseignement de l'Église sur l'indissolubilité du mariage tel que prescrit par le Christ aux hommes et aux femmes qui leur sont confiés.

« Quand ses contemporains ont demandé au Christ s'il était légal pour un mari de divorcer de sa femme, il a répondu en se référant « au commencement », c'est-à-dire au plan original du Créateur pour le mariage » a dit le Pape.

« Vous aussi, en tant que prêtres travaillant au nom du Christ, devez montrer aux époux que ce que l'Église enseigne sur la procréation responsable n'est rien d'autre que ce plan original que le Créateur a imprimé sur l'humanité de l'homme et de la femme et que le Rédempteur est venu rétablir » a-t-il ajouté.

Jean Paul a également déclaré que la norme morale enseignée par Humanae Vitae et Familiaris Consortio est la « défense de toute la vérité sur l'amour conjugal, car elle exprime les exigences essentielles de cet amour ».