dimanche 1 avril 2018

L'exorciste en chef Père Amorth

Padre Pio a déclaré que le Troisième Secret de Fatima
était une « fausse église » à la Fin des Temps







Rédigé par : Dr Maike Hickson

SOURCE : Veritas Vincit International
Le 5 juillet 2017


Dans un article récent sur le « Secret of Fatima », Steve Skojec, fondateur et rédacteur en chef de OnePeterFive , a publié pour la première fois les paroles anglaises du ex-exorciste de Rome, le Père Gabriele Amorth (vers 2016), de Padre Pio et sa connaissance du Troisième Secret de Fatima. Ils viennent d'un livre nouvellement publié écrit par José María Zavala, intitulé Le Secret le mieux gardé de Fatima ( El Sécreto Mejor Guardado de Fátima ). Zavala a interviewé le Père Amorth en 2011 et a reçu l'ordre de garder l'entretien secret jusqu'à la mort de l'exorciste.

Le Père Amorth a connu personnellement Saint (Padre) Pio pendant 26 ans, et c'est à partir de cette figure imposante de la sainteté Catholique du XXe siècle qu'il prétend avoir appris le contenu du Troisième Secret de Fatima. Selon le Père Amorth, Padre Pio a déclaré que le Troisième Secret concernait l'infiltration du Vatican par Satan et la montée d'une « fausse église » — détails qui ne sont pas trouvés dans la publication officielle du Troisième Secret du Vatican en 2000. Ci-dessous nous publions des détails sur l'entretien avec le Père Amorth :

Dans l'interview, le Père Amorth raconte — comme il l'a fait ailleurs — qu'il ne croit pas que la Consécration du monde par le Pape Jean-Paul II en 1984 ait suffi à satisfaire les exigences énoncées par Notre-Dame.

« Il n'y avait pas une telle consécration alors », il [le Père Amorth] dit. « J'ai été témoin de la Consécration. J'étais sur la Place Saint-Pierre dimanche après-midi, très proche du Pape ; si près, je pouvais presque le toucher ».

Pressé par Zavala pour savoir pourquoi il croit avec tant de force que la Consécration n'était pas faite, le Père Amorth a répondu : « Très simple : Jean Paul II voulait mentionner expressément la Russie, mais à la fin il ne l'a pas fait ».

Le Père Amorth a déclaré plus loin : « Je ne doute pas que la Consécration ne se soit pas produite selon les termes requis par la Vierge. Mais nous ne devons pas perdre de vue ce qu'Elle voulait nous dire à travers Soeur Luci : « À la fin, Mon Coeur Immaculé triomphera ».

Zavala a ensuite demandé au sujet du Troisième Secret : « Pardonnez-moi d'avoir insisté sur le Troisième Secret de Fatima : Est-ce que Padre Pio l'a relié à la perte de la Foi au sein de l'Église ? »

Le Père Gabriele sillonne son front et écarte son menton. Il semble très affecté.

« En effet », déclare-t-il : « Un jour, Padre Pio m'a dit avec tristesse : » Vous savez, Gabriele ? C'est Satan qui a été introduit au sein de l'Église et, en très peu de temps, il viendra commander une fausse Église.

« Oh mon Dieu ! Une sorte d'antéchrist ! Quand l'a-t-il prophétisé ? »[Zavala] demande.

« Cela devait être vers 1960, puisque j'étais déjà prêtre ».

« Était-ce pour cela que Jean XXIII avait tellement paniquer de publier le Troisième Secret de Fatima, afin que les gens ne croient pas qu'il était l'anti-Pape ou ce que c'était ...«

Un sourire léger mais consciencieux bouche les lèvres du Père Amorth.

« Est-ce que Padre Pio vous a dit quelque chose d'autre sur les catastrophes futures : tremblements de terre, inondations, guerres, épidémies, faim ... ? A-t-il fait allusion aux mêmes fléaux prophétisés dans les Saintes Écritures ? « [ Demande M. Zavala ]

« Rien du genre ne lui importait, même s'ils les trouvaient terrifiants, à l'exception de la grande apostasie au sein de l'Église. C'était la question qui l'a vraiment tourmenté et pour laquelle il a prié et offert une grande partie de sa souffrance, crucifié par amour ».[ Dit le Père Amorth ]

« Le Troisième Secret de Fatima ? »

« Exactement ».

« Y a-t-il un moyen d'éviter quelque chose de si terrible, Père Gabriele ?

»Il y a de l'espoir, mais il est inutile s'il n'est pas accompagné d'œuvres. Commençons par la Consécration de la Russie au Cœur immaculé de Marie, récitons le Saint Rosaire, faisons tous des prières et des pénitences .. ».