jeudi 5 avril 2018

Messages du Ciel à Valentina Papagna
Tous les messages parus en mars 2018



Jeudi Saint

Le lavement des pieds
de notre Seigneur Jésus
Le 29 mars 2018

Je me suis couchée vers 1h du matin, mais à cause de l'intense douleur physique dont je souffrais, je ne pouvais pas m'endormir. Puis vers 5 heures du matin alors que j'essayais de somnoler, tenant mon chapelet dans ma main, l'Ange apparut et me commanda de me lever.

L'Ange a dit : " Vous devez vous lever ! Vous êtes très privilégiée. Vous devez laver les pieds de notre Seigneur ".

J'ai obéi à l'Ange et je me suis levée. Soudainement, un bassin blanc est apparu devant moi. L'Ange versa alors de l'eau dans le plat. Il en a versé juste assez pour permettre le trempage des pieds. Soudain, notre Seigneur Jésus était présent aussi.

Il était vêtu d'une longue tunique blanche. Il a ensuite remonté sa tunique jusqu'aux mollets. En posant sa main droite sur l'épaule de l'Ange pour maintenir son équilibre, il plongea son pied droit dans l'eau. On m'a ensuite fourni un linge blanc et doux et j'ai commencé à laver les pieds du Seigneur jusqu'aux mollets.

Pendant que je lavais ses pieds, notre Seigneur était très gai et me souriait. Il a dit : " Mon Enfant, vous êtes la première à laver Mes Pieds et, ce soir, ce sera répété par l'Église Universelle. C'est la tradition qui a été faite à la dernière Cène, et elle ne cesse de se répéter d'année en année ".

Après avoir lavé le pied droit de Jésus, il l'a retiré de l'eau. Je l'ai ensuite séché, avec un tissu de couleur rosâtre qui m'a été donné par l'Ange.

Alors notre Seigneur a placé son pied gauche dans le bassin et j'ai fait la même chose.

Notre Seigneur est pur et saint et Il n'a pas besoin de se laver les pieds. Il m'a montré que le lavement des pieds est une purification avant l'Institution de l'Eucharistie.

Les disciples devaient aussi être purifiés, mais chaque prêtre et chaque église devraient être purifiés avant l'Offrande de la Sainte Eucharistie.

Quand l'Ange a dit que je devais laver les pieds de notre Seigneur, j'ai dit : " Moi ? Je ne suis pas digne. Dois-je le faire ? " Je ne me sentais pas digne.

L'Ange a répondu : " Oui, il le faut. Il veut que vous le fassiez et Il vous choisit. Ne dites jamais non à Dieu. Soyez heureuse, soyez humble et obéissante ".

Pendant que je lavais les pieds du Seigneur, j'ai compris que, par cette action, j'étais une servante de notre Seigneur.

Quand j'ai fini, Jésus et l'Ange sont partis.

Après leur départ, j'ai soudainement ressenti une douleur perçante dans un point particulier de ma paume droite. La douleur était interne et très sévère. J'ai compris que la douleur resterait et ne se relâcherait qu'après la Résurrection de notre Seigneur. C'est pour consoler notre Seigneur pendant sa Passion.

Messe Chrismale — Jeudi Saint
Cathédrale Sainte-Marie, Sydney


Au cours de la Messe Chrismale, notre Seigneur a dit : « Offrez-Moi tous ceux qui sont ici, en particulier tous les prêtres et les Évêques, vivants et décédés. Priez pour eux ».

Notre Seigneur a dit : " Je vous le dis, Monseigneur Anthony, il me plaît vraiment. Il parle de Ma Vraie et Sainte Parole, et il défend la Foi Catholique ".

Se référant à ses prêtres, notre Seigneur a dit : " Beaucoup d'entre eux sont arrivés à la vieillesse. Bientôt, je les enlèverai. Priez pour que les nouveaux qui viennent afin que la Foi continue ".

Seigneur Jésus, prenez pitié des prêtres et des Évêques vivants et décédés.

Les femmes de Jérusalem au Purgatoire

Le matin, pendant que je priais, l'Ange est venu et m'a emmenée au Purgatoire. Nous avons visité beaucoup d'âmes dans différentes parties du Purgatoire pour leur offrir consolation et encouragement. Comme nous étions sur le point de quitter cette zone particulière, un groupe d'âmes s'est approché de nous.

Elles sont venues très près de nous. Ce groupe particulier étaient toutes des femmes. Il y en avait une vingtaine. Leur peau était légèrement olive. Elles étaient très amicales et gentilles. Elles m'ont appelé par mon nom : " Valentina ! "

L'une d'elles dans le groupe a dit : " Nous venons de Jérusalem. Nous sommes nées là-bas ".

J'étais si heureuse d'entendre ça. J'ai dit : " Jérusalem ! Quel privilège ".

Elles ont dit : " Pendant que nous étions sur terre, nous avons pris pour acquis que nous étions nées à Jérusalem. Mais maintenant nous savons et maintenant nous devons souffrir. Jérusalem est la Ville la plus sainte de la terre. Dieu a vécu là et Il a marché parmi Son peuple là-bas. Il a choisi Jérusalem et tout s'est passé là-bas ".

Ces femmes n'étaient pas dans une mauvaise partie du purgatoire. Elles m'ont suppliée de prier pour elles. Elles ont dit : " Valentina ! Priez s'il vous plaît pour nous afin que notre Seigneur soit miséricordieux envers nous ".

Aujourd'hui, pendant la Sainte Messe, je les ai offertes à Notre Seigneur.

Enseignement sur le corps, l'âme et l'esprit

Un matin, pendant que je priais, l'Ange est apparu et a demandé : " Voulez-vous voir trois parties de vous ? "

J'ai dit : " Que voulez-vous dire trois parties de moi ? "

Il a dit : " Venez ici ! Tenez-vous à côté de moi et je vais vous montrer ".

De sa main droite, pointant vers le sol, l'Ange m'a ordonné de regarder en bas. En baissant les yeux, tout d'un coup, j'ai été étonné de voir trois de mes enfants allongés. Je pouvais voir trois images identiques de moi-même, allongées sur le sol, côte à côte. Je n'avais jamais vécu ça auparavant.

J'ai dit : " Oh mon Seigneur ! Qu'est-ce que ça veut dire ? "

" Je vais vous montrer " a dit l'Ange. " Vous voyez, le premier est votre corps. Le second est votre âme. Le troisième est le Saint-Esprit. Ensuite, vous devenez un. C'est ainsi que la Sainte Trinité vous a conçue. Ceci est pour vous tous. C'est la même chose pour chaque personne dans le monde ".

Il a ensuite dit : " Ceci est conçu par la très Sainte Trinité. Votre corps est le temple de l'âme et du Saint-Esprit. Malheur à ceux qui abusent de l'âme et de l'esprit. Ils abusent de la grâce de Dieu. Quand votre vie cesse sur terre, le corps reste sur terre, mais l'âme et l'esprit reviennent à Dieu. Ils appartiennent à Dieu ".

Nous devrions nous occuper de notre corps, de notre âme et de notre esprit, et ne pas en abuser. Nous devrions vivre une vie chaste, et nous devons être reconnaissants envers la Très Sainte Trinité.

L'Ange a dit : " Beaucoup de gens croient qu'après leur mort, il n'y a rien. Cependant, il y a un corps, une âme et un esprit ".

Malheureusement, il est vrai, beaucoup de gens croient qu'une fois qu'une personne meurt, il n'y a que le corps, mais il y a aussi l'âme et l'esprit qui continue. C'est pourquoi Dieu veut que nous soyons purifiés à cent pour cent avant de revenir à Lui.

Merci, saint Ange de m'avoir expliqué cela.

Seigneur, prenez pitié. Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, nous vous remercions de nous avoir donné le don de la vie et de nous l'expliquer.

Tirez sur les mauvaises herbes qui étouffent la bonne récolte

Un matin, alors que je priais, l'Ange du Seigneur m'est apparu et a dit : " Le Seigneur Jésus m'a envoyé pour vous rappeler que dans tous les messages qu'Il vous donne, qu'Il est la priorité , et que vous devez lui obéir et répandre les messages aux gens ".

Il a dit : " Valentina ! Vous êtes si compatissante. Les gens vous tirent à gauche et à droite, vous vous sentez désolée pour eux, alors vous essayez de les aider. Mais souvenez-vous que le Seigneur Dieu vous a choisie et que vous devez d'abord lui obéir, et ne jamais lui dire non ".

Alors l'Ange étendit sa main et dit : " Regardez la bonne récolte dans les champs. Tout est obstrué par les mauvaises herbes. Les mauvaises herbes embroussaillées essaient d'étouffer la bonne récolte ".

" Votre travail consiste à éliminer toutes les mauvaises herbes, à nettoyer le champ et à conduire les gens à la conversion et à Dieu ".

" Souvenez-vous, la Seconde Venue de Jésus-Christ est très proche et il est très nécessaire que vous prépariez le chemin pour notre Seigneur en nettoyant le chemin et en enlevant toutes les mauvaises herbes ".

Les mauvaises herbes représentent les péchés que les gens portent. Quand Jésus viendra, il veut trouver les gens saints et purs. Ce message m'a été donné pour la première fois en mars 1996.

Le jeûne

L'Ange est apparu et m'a montré une table, qui était couverte d'une belle nappe blanche.

Sur la table étaient trois supports et, sur chaque support, je pouvais voir la Sainte Eucharistie. Autour de la Sainte Eucharistie, il y avait un beau napperon ornemental fait de papier blanc en forme de dentelles reproduisant une des plus belles couronnes.

L'Ange pointa du doigt alors sur le côté pour diriger mon regard vers un mur. Sur le mur, je pouvais voir les noms de beaucoup de gens.

L'Ange m'a expliqué la signification de ces noms. Il a dit : " Ce sont les noms des personnes qui jeûnent. Leurs noms tournent autour de l'Hostie ".

L'Ange m'a montré comment, lorsque la personne jeûne, son nom est pris du mur latéral et est placé autour de la Sainte Eucharistie.

Me souriant, l'Ange a alors dit : " Mais votre nom est toujours sur le mur latéral, en attendant toujours ! "

Je me suis sentie tellement embarrassée quand il a dit ça.

L'Ange a continué à expliquer : « Dites aux gens qu’il y a plusieurs façons de jeûner. Vous pouvez jeûner trois heures, quatre heures ou cinq heures. Cela dépend de combien vous pouvez supporter. Moins de trois heures ( de jeûne ) n'est pas valide ".

" Chaque personne qui décide de jeûner, devrait offrir son jeûne à Dieu. Il doit être sincèrement offert et avec bonne volonté, et non contre la Volonté de Dieu, mais avec amour et bonheur ".

L'Ange a expliqué que le jeûne est très semblable à un employé qui poinçonne à l’entrée et à la sortie de son travail en utilisant un horodateur. De même, avec discipline et bonne volonté, vous commencez et terminez un jeûne. Cela dépend du nombre d'heures que vous avez jeûné, mais moins de trois heures est invalide.

L'Ange a dit : " La Sainte Eucharistie que vous voyez sur l'Autel, est vraiment mais vraiment le Corps de Jésus-Christ. La belle décoration en dentelle en forme de couronne sur le napperon est votre sacrifice sincèrement offert de tout votre cœur et qui, avec la Sainte Eucharistie, monte à Dieu ".

Pourquoi est-ce si beau ? C'est beau parce que c’est offert en sacrifice à Dieu.

Notre Seigneur est si joyeux quand les gens font de petits sacrifices pour Lui. Il accepte nos sacrifices et Il les bénit. Ce message m'a été donné pour la première fois le 13 mars 1996.

Avertissement de notre Mère Bénie de prendre les Messages au sérieux

Aujourd'hui, le Seigneur Jésus a dit : « Mon enfant, apprenez à connaître le temps présent dans lequel vous vivez. Apprenez de cette vie présente. Rien ne dure éternellement et vous n'y gagnez rien. Seulement à travers vos hauts et vos bas, et à travers vos souffrances et vos croix, posséderez-vous la vie éternelle, qui dure pour toujours. Amen ! »

Aujourd'hui, j'ai également salué la Vierge en disant : " Ma chère Mère et Reine ! "

Elle a dit : " Chers enfants, écoutez Mes Avertissements et Mes Messages que Je vous ai transmis depuis longtemps. Les temps approchent très vite, vous éprouverez toutes sortes de calamités et vous serez très désolés de ne pas M'avoir écoutée .

Très sérieusement, la Sainte Mère a continué : " Vous prenez les messages avec facilité, très légèrement. Vous devriez les méditer et les prendre plus au sérieux, car ils pourraient être Mes derniers Messages et Mes derniers Avertissements ".

Cette maison est une maison de prière

Pendant la nuit, j'ai trouvé très difficile de dormir, alors j'ai décidé de continuer à prier. J'ai récité le Credo et la prière du Notre Père et ensuite j'ai pensé que je prierais le Rosaire. Je ne pouvais pas comprendre pourquoi je ne pouvais pas m'endormir.

Soudain, notre Seigneur Jésus est apparu. Il m'a salué et a dit : « Je suis désolé Mon enfant que vous ne puissiez pas dormir. Je vous prépare pour vous révéler quelque chose que vous ne connaissiez pas auparavant. Venez avec Moi, Mon enfant, et Je vais vous montrer et révéler la raison pourquoi ".

Soudain, je me suis retrouvée avec notre Seigneur Jésus dans la maison de mon amie N. J'ai tout de suite reconnu sa maison. J'ai commencé à m'inquiéter et je me suis dit : "Pourquoi la maison de N. ? De quoi s'agit-il et qu'est-ce qui va se passer ?

Notre Seigneur Jésus et la Bienheureuse Mère Marie se tenaient au milieu du salon et moi avec eux.

Soudainement, l'apparition de notre Seigneur et Sainte Mère a changé en une grande tristesse. Ils ont tous les deux parlé et dit : « Nous devons vous dire à quel point nous sommes tristes et attristés quand N. a invité ce groupe de personnes à venir chez elle pour faire une émission télévisée pour aider sa sœur et la fille de sa sœur à gagner le concours culinaire ".

Ils ont continué : " Ce que N. ne savait pas, c'est que ces gens et les photographes des médias ont apporté tant de mal à cette maison. Je vous dis qu'ils étaient tous athées. C'était l'obscurité totale et très froid. Ma mère et moi étions poussés au coin de la rue et personne ne voulait de nous ".

Jésus a dit : " Ma Mère était assise sur un rocher froid et frissonnant de froid. Elle a dû couvrir ses genoux avec un châle pour se garder au chaud ".

Ils m'ont montré dans une vision notre Sainte Mère assise sur ce rocher, recroquevillée et frissonnante dans le froid. Elle était si triste qu'elle pleurait.

Jésus et la Sainte Mère ont alors dit : " Cela signifie que nous n'étions pas désirés ".

Notre Seigneur a dit : " Je suis tellement contrarié parce que cette maison est une maison de prière. Elle nous est consacrée, à Jésus et Marie. Valentina, Mon enfant, je veux que vous sachiez combien nous étions heureux quand Notre fille N. nous a ouvert la porte de son cœur et de tout son amour et nous a invités chez elle. Cela veut dire que sa maison nous appartenait il y a longtemps. Elle l'a fait si joliment. Elle est si pleine d'amour envers les autres. Rien n'est trop dur pour elle, pour donner un coup de main. Elle va à la Messe et aux prières, elle accomplit Ma Volonté chaque jour et prie pour tout le monde ".

" Nous l'aimons tellement, mais je dois vous dire qu'elle a beaucoup d'ennemis, même dans sa propre famille. Ils lui souhaitent du mal, mais dites-lui de ne pas s'inquiéter, que c’est Moi qui le dit, personne ne peut lui nuire parce que Nous la protégeons et la gardons tout le temps. Dites-lui de Nous rester fidèle et de nous faire confiance. Dites à N., que Moi, le Seigneur Jésus et Ma Mère Bien-aimée souhaitons que, le plus tôt possible, elle demande à un bon prêtre de bénir sa maison. La maison est profanée et doit être purifiée. La maison de N. sera aussi un refuge sûr pour le moment venu. Elle doit tout faire tout de suite pour être protégée et être prête le plus tôt possible. Sa maison sera un refuge pour les gens ".

« Dis à N. d'être courageuse et que Nous l'aimons et la bénissons d'une manière très spéciale au Nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ». Jésus a fait le Signe de la Croix avec sa main.

J'étais si triste pour notre Seigneur et notre Sainte Mère quand ils m'ont révélé tout cela. À quel point ils sont sensibles et blessés et je pouvais sentir en moi à quel point ils sont offensés quand les gens les rejettent.

Nous ne pensons pas à ce que les gens que nous invitons dans nos maisons peuvent apporter avec eux comme mauvaises conséquences.

L'Ange m'a dit que quand nous ne sommes pas sûrs de quelque chose, il est préférable de demander à notre Seigneur et de le placer dans Ses Saintes Mains et d'attendre Sa réponse. Il vous répondra peut-être tout de suite, le lendemain ou peut-être dans trois jours. Si vous vous sentez bien dans votre cœur, alors vous savez que notre Seigneur est heureux de votre décision. Si vous vous sentez déstabilisé, alors Il ne l'est pas.

Ce message m'a été donné le 23 février 2018.

Rosaire du Cénacle
Cathédrale Saint-Patrick


Pendant le Rosaire en priant les Mystères Douloureux, notre Seigneur Jésus a dit : " Unissez votre souffrance avec Ma souffrance pendant ma passion quand j'ai porté la Sainte Croix sur le chemin du Calvaire ".

" Consolez-moi Mon enfant et aidez-moi. Ma souffrance était au-delà de votre compréhension. Pensez à combien Je suis rejeté dans le monde et pensez juste à combien j'ai fait pour vous tous, pour vous sauver et pour vous donner la vie parce que je vous aime tellement, mais Je reçois si peu en retour. Aucune gratitude ".

" Moi, votre Seigneur, Je suis si triste de voir cela, Mes enfants. Avec quelle facilité vous acceptez et suivez le malin. Il vous mène dans le péché et des crimes terribles qui se produisent quotidiennement. Il est le menteur et le trompeur. Il est le maître de tous les menteurs ".

« Tournez-vous vers Moi et venez à Moi, car Je souffre pour vous afin que vous puissiez avoir la vie en Moi et le bonheur éternel. Venez à Moi car je vous aime tellement ".

Jésus a dit : "Je suis la Voie, la Vérité et la Vie, et personne ne vient au Père que par Moi ".

Jésus était très ému lorsqu'il me disait cela. Des larmes coulaient dans ses yeux. Il lui était difficile de parler à cause de la douleur qu'il ressentait. Il souffrait à cause de notre désobéissance et de notre orgueil.

Oh mon Seigneur, ayez pitié et miséricorde pour tous les pécheurs. Combien de temps notre Seigneur peut-il continuer à nous supplier pour que nous changions ?

Âmes ! Où allez-vous vous cacher quand vous vous tiendrez devant Dieu, quand Il vous jugera ? Il voit et sait tout. Il vaut mieux que vous vous convertissiez et que vous vous repentiez maintenant afin qu'Il puisse vous embrasser au lieu de vous juger. Ce message m'a été donné par notre Seigneur le 16 février 2018.

Les âmes libérées du Purgatoire profond et sombre

Ce matin, pendant mes prières, j'ai offert à notre Sainte Mère une dizaine de chapelet pour ses intentions.

Pendant les prières, la Sainte Mère est apparue sous le nom de Rosa Mystica. Dans sa main droite, elle tenait un sceptre. À côté d'elle, notre Seigneur Jésus apparut, debout, vêtu d'une longue robe rouge pourpre foncé. Pendant cette vision, notre Seigneur Jésus ne m'a pas parlé mais a permis à Sa Sainte Mère de le faire.

La Vierge a dit : " Ma fille, je vais vous montrer quelque chose que vous n'avez pas connu auparavant ".

Elle a ensuite tourné la tête vers le sol. Soudain, une grande grille d'aluminium apparut devant nous comme vous en trouveriez une comme gouttière de rue utilisée pour le drainage. Elle mesurait environ un mètre de largeur et de longueur.

Comme la Sainte Mère pointait la grille avec son sceptre, je pensais à moi-même : " Que fait la Sainte Mère ? "

Soudainement, je pouvais voir beaucoup de mains surgir à travers les grilles. J'ai commencé à entendre de nombreuses voix désespérées, pleurant et pleurant : « Sortez-nous d'ici ! Sortez-nous d'ici ! » Ils imploraient de l'aide.

Pendant que j'observais tout cela, j'ai regardé la Sainte Mère déplacer son sceptre vers les mains désespérées qui sortaient des grilles, puis très doucement, avec le sceptre, Elle a commencé à repousser les mains.

J'ai senti que les âmes piégées sous cette grille étaient dans un endroit très profond et sombre. La grille de la gouttière représente la prison dans laquelle ces âmes se trouvaient. Elles étaient complètement enfermées à l'intérieur comme dans un donjon où il n'y avait pas d'issue.

La Sainte Mère a dit : " Nous vous montrons cette vision afin que vous puissiez aider ces âmes. Ils ont été dans l'obscurité profonde pendant des siècles. C'est le moment. Nous vous les montrons afin que vous puissiez les aider à être libérées. Elles ont servi leur pénitence ".

J'ai senti dans mon cœur que ces âmes avaient fait leur pénitence, et le moment était venu de les libérer. La Sainte Mère a expliqué que durant leur vie sur terre, elles ont commis les offenses les plus terribles contre Dieu. Puisque leurs offenses étaient si grandes, aucune prière ne pouvait les toucher ou les aider. Elles devaient être purifiées à travers leurs propres souffrances.

Plusieurs fois, notre Seigneur m'a révélé que lorsque les âmes sont dans un Purgatoire sombre et profond, elles étaient très proches de l'Enfer. Ce n'est que par la miséricorde de Dieu qu'elles ont été sauvées de la damnation éternelle.

Plus tard dans la matinée, je suis allée à l'église pour assister à la Messe, qui était aussi la Messe des funérailles pour une dame qui était une de mes amies.

Dès que je me suis agenouillée, j'ai dit : « Seigneur, je vous apporte toutes les âmes qui m'ont été montrées ce matin, toutes les âmes qui ont été gardées dans les profondeurs et les ténèbres pendant des siècles. Maintenant, j'ouvre les grilles et je libère toutes les âmes à la liberté. Seigneur, ayez pitié de toutes ces âmes qui Vous ont offensé pendant leur vie sur terre. Je vous demande pardon et miséricorde. Seigneur, lavez-les avec votre Précieux Sang afin qu'elles soient pures et purifiées, afin qu'elles soient dignes de votre Royaume Céleste ".

Alors que je disais cette prière à notre Seigneur et que je suppliais miséricorde pour ces âmes, je pouvais me voir, avec une force et une autorité si puissantes, qui vient seulement de Dieu, ouvrir les grilles et libérer les âmes.

Plusieurs fois, notre Seigneur m'a dit : " Tout ce que vous M'offrez et Me demandez, je ne pourrai jamais refuser et dire non. Je l'accepte ".

Après l'ouverture des grilles et la libération des âmes, je pouvais les voir debout devant l'autel. Elles avaient l'air très confuses et effrayées parce que, soudainement, elles se sont retrouvées dans un environnement inconnu après avoir été emprisonnées pendant si longtemps. La plupart d'entre elles étaient des hommes et ils étaient très mal habillés.

La Messe des funérailles était très simple et très belle. Au cours de la Messe, pendant l'offrande du pain et du vin, dans le Sacrifice du Sacrement de la Sainte Eucharistie qui devient Corps et Sang de notre Seigneur Jésus-Christ, les âmes qui se tenaient au pied de l'Autel furent arrosées du Précieux Sang. Elles ont été purifiées et élevées à notre Seigneur, et en un instant elles ont juste disparu.

Plus tard, notre Seigneur m'a remercié de lui offrir ces âmes.

Il a dit : " Merci Mon enfant pour ce que vous avez fait et pour M'avoir obéi. Je vous donne l'autorité et, aujourd'hui, c’était le jour où leur libération était arrivée. "

Les âmes ne pouvaient pas voir notre Seigneur jusqu'à ce qu'elles atteignent le Ciel. Même si leur désir est si puissant et si fort de voir notre Seigneur, jusqu'à ce qu'elles soient complètement purifiées, elles ne peuvent pas voir notre Seigneur. Elles ne voient que notre Mère Bénie.

Nous devons essayer de vivre une vie décente et bonne alors que nous sommes ici sur terre afin que nous puissions éviter la souffrance dans un Purgatoire profond et sombre. Ce message m'a été donné par notre Seigneur le 15 février 2018.

Priez pour notre Saint-Père le Pape François

Pendant que je priais le Saint Rosaire, notre Sainte Mère est venue me dire : " Ma fille, Je viens vous dire combien Je suis triste et combien triste est mon Fils Jésus pour le Saint-Père, le Pape François ".

Elle a dit : « Les gens le condamnent si terriblement et parlent de lui avec leurs langues aiguës qui sont comme du poison. Ils le jugent mal. Les gens devraient prier pour lui car il travaille très dur maintenant. Il essaie de vous conduire tous à travers ces moments difficiles que vous vivez tous ".

" Priez pour le Pape, mais ne le condamnez pas et ne le jugez pas, car vous serez sévèrement jugés par Dieu, qui voit et entend toutes vos critiques ".

"Comme les gens sont devenus avec tant de principes aujourd'hui dans le monde. Ils pensent qu'ils ont le droit de critiquer ".

La Sainte Mère a dit : " Non, Mes enfants. Humiliez-vous et priez. Que Dieu soit le juge car Il est le Seul et le Vrai, et Je vous le dis, Ses jugements sont sévères. Priez et ne critiquez pas le Pape et les prêtres. Ils ont tous besoin de vos prières ".

La Sainte Mère pleurait quand elle me donnait ce message. Ce message m'a été donné par la Bienheureuse Mère le 10 février 2018.

Agenouillez-vous toujours en présence de Dieu le Créateur

Un jour, notre Seigneur me dictait un message et mon téléphone a sonné. Je posai mon stylo et je suis allée répondre au téléphone. J'ai dit à la personne qui appelait que je ne pouvais pas lui parler à ce moment-là et que je la rappellerais plus tard. J'ai posé le téléphone et je suis immédiatement retournée à notre Seigneur.

Notre Seigneur avait l'air très triste. Il a dit : « Savez-vous, Mon enfant, que vous ne devriez pas aller répondre au téléphone sans Ma permission. Je ne vous avais pas libérée. Cet appel téléphonique n'était pas important. Vous étiez en Ma Présence et vous M'avez désobéi ".

Je me suis excusée auprès de notre Seigneur, mais j'ai ressenti une douleur terrible dans mon Coeur pour avoir offensé Dieu. À ce jour, je peux encore ressentir cette douleur physique dans mon cœur, quand j'y pense.

Plusieurs fois, la Bienheureuse Mère a dit : " Ma fille, quand vous écrivez les messages que Nous vous donnons, vous devez toujours vous agenouiller parce que vous devez toujours vous rappeler que vous êtes devant la Sainte Présence de Dieu, le Créateur ".

Je dois toujours être à genoux pendant que je reçois et que j’écris des messages de notre Seigneur et de sa Sainte Mère.

Souffrir pour les saintes âmes

Les expériences quotidiennes que j'ai avec les Saintes Âmes impliquent que je subisse beaucoup de souffrances physiques afin de les aider, de les guider à travers leur purification et de les conduire finalement à leur Maison Céleste.

Le soir, après avoir fini mes prières, je dis au Seigneur : " Bénis-moi Seigneur, afin que je puisse dormir une bonne nuit ". Mais ce n'est pas destiné à être comme tel. Ma chambre est toujours remplie de Saintes Âmes. Elles sont là à attendre et à regarder. Elles m'appellent par mon nom, mais j'essaie de les ignorer, car cela ne finit jamais, et cela a duré de nombreuses années.

Habituellement le jour suivant quand j'assiste à la Messe, j'offre toutes les Saintes Âmes qui étaient dans ma chambre à la Sainte Messe, et je leur dis d'y rester et de ne pas revenir. Le jour suivant, ma chambre est encore une fois pleine de Saintes Âmes.

Maintenant, pendant le Carême, j'ai demandé à notre Seigneur : " Est-ce que ce sont les mêmes âmes qui étaient ici hier ? "

Notre Seigneur a répondu : " Non, elles sont différentes. Elles viennent à votre refuge et elles cherchent votre aide. Surtout maintenant que nous approchons de Pâques, elles souhaitent toutes aller au paradis. C'est pourquoi J'augmente votre souffrance en cette période de l'année. En outre, vous devez réaliser que les gens meurent tous les jours. Ils ont tous besoin d'aide et de conseils ".

Jésus me guide toujours et m'encourage pendant ma souffrance et me console. Il dit : « Ne décidez pas de faire quoi que ce soit par vous-même car vous aurez alors des problèmes, mais offrez-vous à Moi et Je vous guiderai et Je déciderai de ce qui est bon et de ce qui est mauvais pour vous ». Jésus décide pour moi pour qui je dois prier et souffrir pour me protéger des attaques du malin.

Quand je traverse la souffrance physique dans mon corps, qui est si intense que je continue à tourner et à me retourner dans mon lit, notre Seigneur vient et dit : « Restez tranquille afin que Je puisse mieux travailler sur vous ».

J'ai dit : " Seigneur, c'est si douloureux que je ne peux plus le supporter ".

Il me permet de souffrir la majeure partie de la nuit et ensuite il me prend la douleur et me donne quelques heures de sommeil réparateur tôt le matin. Même si, pendant la plus grande partie de la nuit j'ai enduré toute cette douleur et cette souffrance avec très peu de sommeil, quand je suis sur le point de me lever le matin, j'ai généralement de l'énergie et je peux accomplir ma routine quotidienne parce que notre Seigneur me donne Sa Grâce et Sa Force.

La Sainte Mère m'a montré comment toutes ces souffrances que je traverse sont utilisées pour purifier les Saintes Âmes et les aider à aller au Ciel.

Elle m'emmène habituellement voir les âmes du purgatoire et me montre comment elles souffrent. Elle m'emmène alors sur le côté, dans une petite cuisinette et me montre beaucoup, beaucoup de vaisselles sales qui ont besoin d'être lavées. Ces plats sales représentent les péchés des Saintes Âmes ; les péchés dont elles ne se sont pas repenties avant leur mort. À travers toutes mes souffrances, mes prières et mes offrandes de Messe pour elles, ces plats sales sont ensuite lavés et deviennent impeccables.

Après les avoir lavés, la Sainte Mère et moi, nous nous reculons et nous regardons tous les plats impeccables et Elle dit : " Ne sont-ils pas tous beaux, impeccables et propres ? "

J'ai demandé : " Maman, il y avait tellement d'âmes ici et maintenant elles sont parties. Où sont-elles maintenant ? "

Elle a répondu : " Maintenant elles sont toutes heureuses, élevées dans leur Maison Céleste. Voyez, avec toutes vos souffrances, vous produisez de bons fruits et en même temps vous consolez Mon Fils Jésus ".

Merci, Seigneur Jésus pour votre Grâce.

Message très important : Nous devons implorer le pardon et la miséricorde de Dieu

J'ai eu une nuit de sommeil difficile en raison de la souffrance pour les Saintes Âmes, alors j'ai décidé de prier le Saint Rosaire et d'autres prières que j’aurait dites habituellement le matin.

Soudain, notre Sainte Mère est apparue avec l'Enfant Jésus. Ils étaient accompagnés d'un Ange. La Sainte Mère portait une tunique d'une couleur bordeaux et violacée. Je pouvais voir ses beaux cheveux longs et bruns car elle ne portait pas de voile.
Elle a ensuite dit : « Nous venons vous inviter à venir avec nous afin que nous puissions vous montrer et vous expliquer quelque chose que vous ne connaissiez pas auparavant.

Soudainement, j'ai été emmenée dans un endroit très saint. Je pouvais voir que c'était le paradis. Nous étions dans ce qui ressemblait être un bâtiment et, la chambre dans laquelle nous étions, était assez spacieuse. Au centre de la pièce se trouvait une table qui ressemblait à un autel.

La Sainte Mère a dit : " Je mets Mon Petit Jésus Divin entre vos mains parce que je sais que vous aimez Le soigner ".

Elle m'a ensuite doucement donné Bébé Jésus pour le tenir dans mes bras. Il avait l'air d'avoir quatre ou cinq mois. Il avait des cheveux bouclés et blonds et portait une chemise de nuit d'un bleu doux.

La Sainte Mère a dit : " Maintenant, vous pouvez placer l'Enfant Jésus au centre de la table ".

Comme je l'ai assis au centre de la table, j'ai mis mes bras de chaque côté de lui au cas où il pourrait tomber. Alors que je regardais à ma droite, je pouvais voir un groupe de personnes saintes. Ils récitaient le Saint Rosaire. La Sainte Vierge m'a dit : « Va aux toilettes et prends une barre de savon et amène-la ici ».

J'ai dit : " Mais l'Enfant Jésus tombera, je dois le surveiller ".

La Sainte Mère a répondu : " Ne vous inquiètez pas, Il ira bien ".

Je lui ai obéi et je suis allée aux toilettes qui se trouvaient à ma gauche. En regardant à l'intérieur, j'ai été étonnée de voir à quel point la pièce était belle. Les toilettes avaient un éclat et une brillance des plus brillantes. Tous les murs étaient faits de verre, brillant comme du cristal et le sol était fait d'un marbre clair et brillant. Pendant un moment, j'ai hésité à y entrer à cause de sa beauté. Autour des murs, il y avait des rangées d'étagères, toutes en verre et, sur ces étagères, j'ai vu beaucoup de barres de savon. Je suis entrée et j'ai pris une des tablettes de savon et, la tenant dans ma main, j'étais sur le point de retourner à la Vierge quand tout à coup, Dieu le Père est apparu.

Sur un ton très sérieux, il m'a demandé : « Où avez-vous eu ça ? »

J'ai répondu : " Juste ici dans les toilettes ! "

" Qui vous a dit d'y aller ? " demanda-t-il.

" Mère Bénie " ai-je répondu.

Puisque c'était la Sainte Vierge qui m'avait donné la permission d'aller aux toilettes, je pouvais voir d'après l'expression de Dieu le Père que tout était correct.

Il a alors dit : " Ce savon n'est pas bon ! "

En regardant la barre de savon dans ma main, qui ressemblait à du savon fait maison, j'ai dit : " Ça me va bien ".

Mais alors Dieu le Père m'a expliqué : " Ce que je veux dire, c'est qu'il a besoin de deux ingrédients plus puissants pour le rendre plus fort ".

J’ai pensé en moi-même : "Peut-être qu'il veut dire qu'il a besoin de soude caustique ".

Connaissant mes pensées, Dieu le Père a souri et a dit : " Non, pas si fort ! Cela va tuer tout le monde ! "

" Ma fille, je vais vous expliquer ce que représente ce savon dans votre main. Voyez ce groupe là-bas, ils prient le Saint Rosaire et c'est très bien. Ils prient et intercèdent pour le peuple. Cependant, les gens ont aussi besoin d'un bon savon pour laver leurs péchés. Maintenant que vous êtes dans le Carême, approchant de Pâques, vous devez dire aux gens qu'ils doivent laver tous leurs péchés en faisant une bonne confession. Ils ont besoin de vraiment se nettoyer. Le monde a vraiment besoin d'être lavé avec un bon savon et d'être repentant. Il est tellement pécheur ".

Pointant vers les toilettes et agitant Son index, comme s'il grondait, et d'un ton de voix beaucoup plus furieux, Dieu le Père a donné un avertissement sévère : « Voyez cette salle de bain d'où vous avez pris ce savon. Dites aux gens dans le monde que Je vais la fermer très bientôt . Il n'y aura plus de savon pour laver leurs péchés. Je le pense vraiment ! Il leur reste encore un peu de temps mais pas beaucoup de temps pour qu'ils se repentent ».

J'ai tout de suite compris qu'une fois qu'Il aura fermé les toilettes, même s'il y aura des appels de gens qui mendient Sa Miséricorde, Il ne leur répondra pas parce qu'Il a donné au monde le temps de se repentir. Il a supplié et supplié et averti, mais ils n'en ont pas tenu compte.

Alors, l'Enfant Jésus est venu vers nous. Il est venu comme un petit Ange dans sa petite nuisette bleue et se tenait entre Dieu le Père et moi. J'écoutais Dieu le Père et quand j'ai baissé les yeux une seconde fois, l'Enfant Jésus venait de disparaître. J'ai compris qu'il était entré dans l'Esprit de Dieu le Père et ils sont devenus Un.

J'ai ressenti une telle paix et un tel calme, contrairement à tout ce qui existe sur terre.

La raison pour laquelle la Sainte Vierge m'a demandé de placer l'Enfant Jésus sur la table est parce qu'Il est l'Eucharistie. Dieu le Père a expliqué que les prières qui étaient dites par les Saints dans les Cieux sont bonnes, mais elles ne suffisent pas. Les gens qui vivent sur terre ont besoin d'un bon savon pour nettoyer leur âme par la repentance et la confession. Dieu le Père leur donne ensuite Sa Grâce et Ses Bénédictions.

Plus tard, alors que je priais le chapelet de la Divine Miséricorde, Dieu le Père m'a parlé et a expliqué : « Les deux ingrédients les plus puissants sont Mon pardon et Ma Miséricorde, et ils travaillent ensemble. Sans ces deux ingrédients, le savon est inutile ! »

Dieu le Père est si Saint et, comme nous sommes des pécheurs, nous devons implorer son pardon et sa miséricorde, avant qu'il ne soit trop tard et que les portes de la Miséricorde ne soient fermées.

Visite à la maison de la Sainte Famille à Nazareth

Un jour, alors que je récitais le Saint Rosaire, la Mère Bénie est apparue avec un saint Ange qui l'accompagnait.

Elle a dit : " Aujourd'hui, vous recevez la grâce d'être amenée chez nous à Nazareth où nous vivions pendant que nous étions sur terre ".

Soudain, nous nous sommes retrouvés dans une petite maison à Nazareth. La maison était très petite, lumineuse, avec une cuisine et un petit salon. De la cuisine, ça conduit directement à une chambre.

Je n'ai pas remarqué tout de suite notre Seigneur Jésus parce que je me tenais là à observer la Vierge et à attendre ses instructions. Tout de suite, la Sainte Mère a commencé à être occupée. Je l'ai vue prendre un bol et verser de l'eau dedans et à le placer sur la cuisinière. Le poêle était fait de ce qui ressemblait à de la pierre ou de l'argile avec un feu brûlant au-dessous.

J'ai vu une voisine venir saluer la Vierge. Elle lui parlait pendant que la Sainte Vierge était occupée dans la cuisine. La voisine était une femme vêtue d'une longue tunique avec une écharpe sur la tête. Il y avait des fleurs imprimées sur les bords de l'écharpe. Elle avait l'air bien. Après un court moment, la voisine est partie.

La Mère Bénie a ensuite pris le liquide du poêle et l'a versé dans une tasse en étain. Le liquide était d'une couleur vert foncé qui ressemblait à une tisane. Elle s'est alors retournée, a souri et est venue vers moi, apportant la boisson à base de plantes. J'ai souri et je me suis retournée pour la suivre. Je l'ai suivie jusqu'à la pièce adjacente qui était la chambre à coucher. Il n'y avait pas de porte, juste une large ouverture.

Alors que je me tenais au pied du lit, j'ai soudain remarqué notre Seigneur Jésus au lit. Enchanté, je tombai immédiatement à genoux, inclinant la tête et faisant le Signe de la Croix. J'ai dit : " Gloire à Toi, mon Seigneur Jésus-Christ ".

J'ai demandé : " Seigneur, êtes-vous malade ? "

Il a répondu : " Oui, même le Fils de l'Homme tombe malade ".

En même temps, j'ai observé la Vierge qui s'est déplacée sur le côté du lit et a placé la boisson à base de plantes sur un support en bois à côté de notre Seigneur. Elle se tourna alors vers notre Seigneur et tira doucement la couverture pour le couvrir jusqu'au cou.

Notre Seigneur a alors dit : « Venez plus près Mon enfant!

Lui obéissant, je me suis levée et j'ai bougé sur le côté du lit, en face de l'endroit où se tenait notre Sainte Mère. Alors que je me tenais là, notre Seigneur s'est alors levé et s'est assis dans son lit et a atteint la coupe et a lentement siroté le mélange de plantes concocté par Sa Mère.

Il a dit : " Voyez, Mon enfant, ce que Ma mère vient de faire pour Moi et M'a apporté, c'est un antibiotique ! "

Je me suis exclamée : " Quoi ! Antibiotique dans votre temps mon Seigneur ! Les antibiotiques ont été inventés il n'y a pas longtemps, pas à votre époque ? "

Jésus a souri et a ensuite dit : " Mon enfant, les antibiotiques existaient depuis la création du monde, seulement ils ont été fabriqués à partir d'une substance différente. C'était une substance naturelle. Mais les antibiotiques que vous avez maintenant ne sont pas naturels. Ils sont fabriqués à partir de matières synthétiques, ce qui n'est pas la même chose ".

Il a poursuivi : " Ce que je veux vous dire, c'est que lorsque les gens vous demandent de prier pour eux, quand ils sont malades, ils ont besoin à la fois du docteur et de la prière. Le médicament et les prières travaillent ensemble ". Pointant vers le ciel, il a continué : " Et alors la Grâce vient et la guérison procède ".

Le lit dans lequel notre Seigneur était couché était très simple. Les poteaux de lit étaient très épais et de forme carrée. La couverture de la couette était composée de plusieurs petits morceaux de tissu cousus ensemble. Chacun était différent avec de minuscules estampes de fleurs, de petites fleurs jaunes, de petites fleurs bleues et de petites fleurs blanches. Elles étaient toutes très minuscules et délicates.

Le drap supérieur était brodé de petites fleurs roses et de petites feuilles vertes sur les tiges. Je pouvais voir comment les côtés du drap, qui pendaient du lit, étaient déjà très bien usés. Dans mon cœur, j'ai compris qu'ils n'avaient qu'une seule literie qui était lavée et réutilisée.

J'ai cherché Saint Joseph mais il n'était pas là. Je sentais que Saint Joseph était déjà mort.

Merci, Mère et Seigneur Jésus pour la Grâce que vous nous avez révélée afin que nous puissions apprendre à vivre humblement, tout comme vous avez vécu sur terre.


SOURCE : Valentina Papagna