jeudi 26 avril 2018

Le Président Trump

Que fera-t-il le 12 mai 2018 ?




Rédigé par : Le Nul sans Lui
Le 26 avril 2018

Une anecdote significative ?

Commençons par une anecdote que j'ai vécue cette semaine. C'est assez étrange et je crois qu'elle piquera tout autant votre curiosité qu'elle a produite chez moi...

J'ai eu une longue conversation téléphonique avec un grand ami, un saint homme... De fait, si je pouvais à peine faire le tiers de ses dévotions quotidiennes, je n'aurais pas vraiment besoin de Gaudete Exsultate pour devenir saint !

Il m'a dit avoir rencontré une bonne et sainte femme de 81 ans en allant prendre un café cette semaine. Vous savez, le genre de femme qui ressemble à Anne de Phanuel, dite la Prophétesse, qui se tenait toujours au Temple et qui a eu le Petit Jésus dans sa bras lors de la Présentation de Jésus au Temple. Eh bien, cette bonne vielle dame est une prophétesse ( ou voyante ) d'après mon ami. Ce dernier me dit dans la conversation : « Tu sais, ça fait 5 ou 6 fois qu'elle me prédit des choses et c'est toujours arrivé... ». Ah bon...

Dans la conversation téléphonique, mon ami m'explique qu'il m'appelle pour connaître une chose. Il n'a pas d'Internet et il aimerait bien connaître la date du prochain référendum concernant la loi sur les avortements en Irlande. Facile, je lui obtiens la réponse sur-le-champ : le 25 mai prochain.

Et il m'explique qu'il a abordé le sujet du référendum d'Irlande avec cette bonne dame et elle lui a répondu : « Ça ne passera pas... ». Intrigué par cette réponse, mon ami lui a demandé : « Comment ça ? ». Et en bonne voyante, elle a répondu de façon mystérieuse sans plus : « La tragédie va arriver avant... ».

« La tragédie va arriver avant... ». Ça veut dire quoi ?

Pas capable d'arrêter de spéculer sur ces propos même si je sais très bien qu'il n'y a rien à ressortir de cela si ce n'est que d'attendre les événements... Mais ma curiosité masculine ( oui... oui... ça existe ! ) continuait à m'exacerber comme un hamster dans sa cage... Serait-ce un tsunami qui inonderait l'Irlande avant le référendum ? « Tragédie », « Tragédie » mais quelle « Tragédie » ? Ah ! Tout me passait par la tête jusqu'à je renonce à cause de la fatigue mentale...

Mais je connais une tragédie possible et mondiale qui s'en vient le 12 mai

Petit rappel sur ce qu'est le Plan d'action conjoint
En anglais : Joint Plan of Action (JPOA)

L'accord de Vienne sur le nucléaire iranien ou Plan d'Action Conjoint (en persan : برنامه جامع اقدام مشترک ) est un accord signé à Vienne, en Autriche, le 14 juillet 2015, par les huit parties suivantes : les pays du P5+1 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies : les États-Unis, la Russie, la Chine, la France et le Royaume-Uni, auxquels s'ajoute l'Allemagne), ainsi que l'Union Européenne et l'Iran. Cet accord-cadre a pour but de faire cesser le Programme nucléaire iranien et faire lever les sanctions économiques qui touchaient le pays.

Il faut savoir que de telles ententes internationales doivent être approuvées aux États-Unis par les deux Chambres du Congrès. Or, la députation Américaine — méfiante puisque les États-Unis n'avaient pas été les seuls à définir et à conclure un tel accord, donc pas certaine que c'était à leur avantage ( on connaît bien les Américains, n'est-ce pas ? ) — cette députation a donc obligé leur Président à renouveler leur accord à l'entente à tous les trois mois.

La dernière fois que le Président Trump a renouvelé cet accord était le 12 février dernier. À ce moment-là, il a averti les deux Chambres qu'il ne le renouvellerait plus à moins que cet accord soit complètement repensé. « C'est le pire accord que les États-Unis ont signé ! » dixit Trump. Tiendra-t-il parole le 12 mai et récusera-t-il le Plan d'Action Conjoint ?

De quoi se plaint-il à propos de cet accord ? Permettez-moi de vous faire une petite comparaison... toujours boiteuse en effet...

C'est comme si j'avais conclu un accord avec vous pour aller inspecter régulièrement vos toilettes chez vous. Mais je peux pas regarder votre salon ni votre chambre à coucher dans le cadre de cette entente. Vous avez peut-être tout déplacer votre matériel dangereux dans votre salon ou dans votre chambre à coucher, qui sait ?

Revenons à notre situation...

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) — anglais International Atomic Energy Agency — est une organisation internationale, sous l'égide de l'ONU. C'est elle qui est chargée de faire les inspections nucléaires régulièrement en Iran. Après chaque inspection, elle fait rapport aux signataires de l'accord. L'IRAN A TOUJOURS EU UNE NOTE de 100% sur ces inspections...

L'équivalent du salon et de la chambre à coucher dans ma petite comparaison... boiteuse... c'est le développement de missiles qu'a entrepris l'Iran depuis quelques années. Les Iraniens disent que ces missiles ne sont pas de nature nucléaire et que leur développement ne fait pas partie du traité signé. Inutile de vous dire que les côtes de l'Arabie Saoudite et de Bahreïn sont à peine à 200 cents kilomètres des côtes Iraniennes. C'est une belle petite trajectoire pour un missile, non ? Surtout que l'Arabie Saoudite et l'Iran sont chien et chat à se disputer l'influence dans la région.

Et que pourrait dire l'Arabie Saoudite à Donald Trump ces temps-ci ? « Écoutez, monsieur le Président, aidez-nous à défoncer les Iraniens et nous ne vous facturerons pas trop cher notre pétrole, d'une part, et nous achèterons vos armes, vos bons du Trésor avec l'argent que nous donnerez pour notre pétrole... »

Et pour la première fois dans l'histoire du Moyen-Orient, nous voyons les Juifs d'Israël applaudir dans les estrades le discours des Arabes Saoudiens à Trump. Et possédant des systèmes d'intelligence sophistiquée, les Juifs renforcent leur assentiment aux Saoudiens en montrant une carte géo-politique à Trump : « Regardez, monsieur Trump, l'influence qu'a déjà l'Iran dans la région... C'est assez ! Ils vont nous passer dessus bientôt avec un rouleau compresseur. C'est le temps de les arrêter sinon il sera trop tard... »

Trump aime casser des oeufs... Il aime beaucoup les omelettes

Une autre comparaison... boiteuse : Trump est un Pape François en civil ! Il ne considère aucunement tout ce qui l'a précédé, la Tradition quoi ! Il a foutu en l'air le Traité de Paris, l'Accord de libre-échange nord-américain, connu sous l'acronyme ALÉNA (en anglais, North American Free Trade Agreement, NAFTA), l'accord de partenariat transpacifique, aussi connu sous le nom de « Partenariat Trans-Pacifique » ou sous son nom anglais « Trans-Pacific Partnership Agreement » ou simplement « Trans-Pacific Partnership » (TPP), la Corée du Nord..., le déménagement de l'Ambassade Américaine de Tel Aviv à Jérusalem. Avez-vous remarqué ? Tout passe dans son collimateur.

Sa stratégie — peut-être héritée du monde des affaires ( surtout quand il y a eu des échanges avec la Mafia New Yorkaise ) — semble de jeter tout le paquet de cartes en brouille sur la table et de recommencer la partie. Cette méthode peut souvent réussir mais elle comporte un très, très grand risque : lorsque le joueur devant soi est le plus fort... Et l'Iran n'est pas le Venezuela. Il est appuyé, cautionné par la Chine et la Russie.

Il est bien possible que Trump n'évalue pas bien son risque actuel avec son petit jeu de tout vouloir renégocier avec l'Iran. Ce n'est certainement son entourage de conseillers qui sont essentiellement faucons qui l'en dissuadera.

La parade des Chefs à la Maison Blanche

Avez-vous remarqué ? Ils se sont tous présentés au parloir de la Maison Blanche ce mois-ci. Mohammed ben Salmane (dit MBS), de la dynastie Al Saoud, le Prince héritier et le Vice-Premier Ministre d'Arabie Saoudite, Theresa May, chef du Parti conservateur et Première Ministre du Royaume-Uni, Angela Dorothea Merkel, Chancelière fédérale Allemande...

Certes, leur présence n'était pas seulement pour jouer aux cartes... Les grandes puissances Occidentales sont en train de préparer leur jeu de puissance avec l'Iran. Et la cloche pour débuter le jeu sonnera peut-être le 12 mai prochain...Bien entendu, sans aucune consultation populaire car il y aura urgence, n'est-ce pas ?

Est-ce la fameuse tragédie ?

Chose certaine, une hégémonie n'a jamais aimé se faire gruger du terrain comme elle a subi au Moyen-Orient ces dernières années. L'hégémonie réagira fortement et nous en paierons les pots cassés.