mercredi 18 avril 2018

La Congrégation pour la Propagation de la Foi
endossée par le Pape
rejette le dépliant sur l'intercommunion
de la Conférence des Évêques Allemands





Rédigé par : Dr Maike Hickson

SOURCE : One Peter Five
Le 18 avril 2018


Comme le rapporte Kath.net, le site d'information Catholique Autrichien, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, avec l'approbation explicite du Pape François, a rejeté le document du 22 février 2018 concernant l'admission, dans des cas individuels, de conjoints Protestants à la Sainte Communion tel que cela avait été approuvé par la Conférence Épiscopale Allemande sous la direction du Cardinal Reinhard Marx.

Kath.net s'appuie pour son récit sur des « sources bien informées du Vatican » selon lesquelles ce document « a été renvoyé à l'expéditeur ». La semaine dernière, il y avait eu des rapports concernant une lettre écrite par sept Évêques Allemands et adressée au Vatican dans laquelle ils demandaient des éclaircissements à ce sujet. L'un de ces sept Évêques, Mgr Stefan Oster, avait ensuite expliqué en détail quelles étaient les objections de ces Évêques.

Comme Oster l'a expliqué dans un article publié dans son propre journal diocésain, « nous souhaitons recevoir une clarification quant à savoir si cette expansion de l'interprétation des situations d'urgence graves est correcte ». [ Note : le Droit Canon permet de donner l’Eucharistie à un Protestant dans une situation d’urgence. Encore faut-il définir cette notion. ] Ça ne semble pas une chose « simple » de « partager la pleine compréhension Catholique de l'Eucharistie », tout en demeurant dans une autre dénomination confessionnelle ; et « ainsi de préserver pour soi, en même temps, sa propre compréhension de sa confession religieuse, disons sur la Dernière Cène ». Oster ne voit pas comment cette contradiction interne pourrait — ou devrait — être préservée, à savoir tenir deux compréhensions différentes, incommensurables de la Sainte Communion en même temps.

Plusieurs autres prélats, parmi lesquels le Cardinal Walter Brandmüller et le Cardinal Paul Josef Cordes, ont élevé leur voix contre la Conférence Épiscopale Allemande et son nouvel élan pour les nouveautés pastorales en matière d'intercommunion.

Le Cardinal Gerhard Müller, lui-même ancien Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, a récemment insisté sur le fait que les Évêques Allemands, avec leur nouveau document, ne devraient pas « confondre » les fidèles. Il a expliqué que tout effort œcuménique doit conduire à une conversion à la Foi Catholique :

« Il n'y aura de progrès œcuméniques que si nous nous rapprochons pas du grand objectif de l'Unité des Chrétiens dans l'Église Une, Sainte, Catholique et Apostolique. Mais la condition préalable sera la reconnaissance de la sacramentalité de l'Église et le fait que nous n'avons aucun pouvoir de disposition sur les Sacrements. Ici, il faudrait d'abord préciser si les Conférences des Évêques dépassent leur propre domaine d'autorité dans des cas individuels ».