samedi 21 avril 2018

La participation à la Messe Catholique aux États-Unis
plonge sous le Pontificat de François


par : Lisa Bourne
SOURCE : Life Site News
Vendredi le 20 avril, 2018 - 11:25 am EST




20 avril 2018 (Life Site News) — L'Église Catholique voit son plus grand déclin dans la fréquentation à la Messe aux États-Unis depuis des décennies ; cela a commencé entre les Papautés du Pape Benoît XVI et du Pape François, selon un nouveau sondage Gallup.

« De 2014 à 2017, une moyenne de 39% des Catholiques ont déclaré avoir été à l'église au cours des sept derniers jours. C’est une baisse par rapport à la moyenne de 45% de 2005 à 2008 et représente un déclin prononcé de 75% par rapport à 1955 » .

François est devenu Pape en 2013.

La fréquentation hebdomadaire des Catholiques a chuté de six points de pourcentage, selon les résultats, avec moins de quatre Catholiques sur dix se rendant à la Messe au cours d'une semaine donnée.

En revanche, l'enquête a montré que la fréquentation à l'église est restée forte au cours de la dernière décennie avec les Protestants Américains.

Le nombre de Catholiques qui assistaient à la Messe chaque semaine s'était stabilisé à 45% au milieu des années 2000 après avoir chuté de manière significative au cours du Concile Vatican II ( 1962-1965 ) et de ses conséquences tumultueuses.

Cette chute drastique de la fréquentation à la Messe a repris sous François avec la plus grande baisse depuis les années 1970.

L'Office central des statistiques du Vatican a publié un rapport l'année dernière dans lequel il a constaté que les vocations au sacerdoce ont poursuivi leur tendance à la baisse depuis 2012. Le déclin s'est accéléré sous le Pontificat du Pape François. Le nombre total de séminaristes dans le monde est passé de 118 251 en 2013 à 116 843 en 2015.

Gallup ne donne pas un compte exact d'une année à l'autre, menant ses enquêtes de fréquentation à l'église au milieu de chaque décennie des années 1950 à aujourd'hui, observe Thomas Williams dans un rapport sur le site Breitbart. Par conséquent, la période 2005-2008 choisie pour l'enquête correspond aux quatre premières années de la Papauté de Benoît XVI, et la période 2014-2017 coïncide également avec le Pontificat de François.

Après s'être stabilisé au milieu des années 2000, la fréquentation hebdomadaire des Catholiques Américains a repris sa trajectoire descendante au cours de la dernière décennie. En particulier, les Catholiques plus âgés sont devenus moins susceptibles de se présenter à l'église au cours des sept derniers jours — de sorte que maintenant, pour la première fois, une majorité de Catholiques dans aucun groupe générationnel ne s'y rendent chaque semaine ».

La plus grande baisse de fréquentation à la Messe entre les Pontificats de Benoît et de François est survenue chez les Catholiques entre 50 et 59 ans, passant de 46 à 31%, soit une baisse de 15%.

La seule augmentation de la fréquentation hebdomadaire à la Messe est venue des Catholiques Américains âgés de 30 à 39 ans, qui ont augmenté de trois points de pourcentage, passant de 40 à 43%.

La population des jeunes adultes — âgés de 21 à 29 ans — avait vu une légère augmentation de la fréquentation hebdomadaire à la Messe sous Benoît XVI de 2005 à 2008, à 29 pour cent. Mais cela a ensuite chuté sous François entre 2014-2017 à 25%.

Le taux actuel de fréquentation hebdomadaire à l’église chez les Protestants et les Catholiques est similaire à la plupart des groupes d'âge, selon l'enquête, à l'exception de ce groupe démographique de 21 à 29 ans. Les Protestants du segment des jeunes adultes (36%) sont plus susceptibles que les jeunes adultes Catholiques (25%) de dire qu'ils ont fréquenté l'église au cours des sept derniers jours.

Cette baisse de la fréquentation à la Messe chez les jeunes adultes Catholiques et la disparité entre leur taux de fréquentation avec celui de leurs homologues Protestants survient alors que François est en train de convoquer un Synode de la jeunesse.

Williams a noté que la baisse de la fréquentation de la Messe Catholique alors que la fréquentation des églises Protestantes est restée largement consistante est révélatrice.

Cela « suggère que des problèmes confessionnels spécifiques plutôt que des changements sociétaux plus larges sont à l'origine de la récente chute de la fréquentation de la Messe Catholique » écrit-il.

Il serait injuste d'attribuer tout le déclin de la fréquentation de la Messe Catholique à « l'effet François » a déclaré Williams.

Cependant, écrit-il, « il est peu probable que la minimisation continuelle du Pontife sur l'importance de l'obéissance aux règles de l'Église telles que la fréquentation régulière de la Messe et l'adhésion à la Doctrine Catholique n'ont pas eu un effet appréciable sur la pratique Catholique ».

« Le Pontificat de François est corrélé avec la plus forte baisse de la fréquentation à la Messe aux États-Unis au cours des dernières décennies » a déclaré Williams.