vendredi 17 février 2017

Un service Franc-Maçon à l'Église Mère de l'Angleterre
le même jour que la Consécration à Notre-Dame




Rapporté par : Diacre Nick Donnelly

SOURCE : One Peter Five
Le 17 février 2017


Justin Welby, l'Archevêque de Canterbury de l'Église d'Angleterre, autorise la tenue d'un service Maçonnique complet à la Cathédrale de Canterbury, le même jour que le Cardinal Nichols reconsacre l'Angleterre et le Pays de Galles au Cœur Immaculé de Marie à Westminster le 18 février 2017.

La Cathédrale de Canterbury fut l'Église-Mère de toute l'Angleterre depuis 597 jusqu'à la mort du dernier Archevêque Catholique, le Cardinal Pole, en 1558. C'était le cœur de l'Église Catholique en Angleterre et l'un des principaux sanctuaires de la Chrétienté parce qu'il abritait le sanctuaire de St Thomas, un Becket.

Le service Maçonnique de la Cathédrale de Canterbury marque le 300e anniversaire de la fondation de la Franc-Maçonnerie avec la création de la première Grande Loge à Londres. Il est rapporté que le service Maçonnique durera trois heures mais l'ordre de service publié paraît beaucoup plus court. Il n'est pas clair si Justin Welby a donné sa permission aux Maçons de participer en tenue officielle dans la Cathédrale de Canterbury. Le Doyen de la Cathédrale de Canterbury, le Très Révérend Robert Willis, présidera le Service Maçonnique. Le Duc de Kent, qui est le Grand Maître des Francs-Maçons, sera également présent avec d'autres Hauts Gouverneurs dans la Société.

La vertu en ligne : le site « La Voix pour une orthodoxie Anglicane mondiale » [The Voice for Global Orthodox Anglicanism] rapporte que Justin Welby a pris cette décision controversée de permettre le service Maçonnique à la Cathédrale de Canterbury en raison d'un don important : « La Cathédrale de Canterbury a accepté de tenir le service d'action de grâce pour célébrer 300 ans de Franc-Maçonnerie après avoir reçu un Don de £ 300.000 ($ 374 520) des Maçons pour la restauration de Transept du Nord-Ouest dans la Cathédrale ».

La décision de Justin Welby et des Cathédrales de Canterbury de permettre un service Maçonnique est controversée parmi certains groupes d'Anglicans à la lumière du sommaire des délibérations du Synode général de l'Église d'Angleterre en 1987 qui posait la question : la Franc-Maçonnerie et le Christianisme sont-ils compatibles ?

« Certains croyaient que les rituels Maçonniques étaient « blasphématoires » parce que le nom de Dieu « ne doit pas être pris en vain et ne peut pas être remplacé par un amalgame des noms de divinités païennes ». Le sommaire note que les Chrétiens s'étaient retirés des loges Maçonniques « précisément parce qu'ils perçoivent leur appartenance à celles-ci comme étant en conflit avec leur témoignage Chrétien et leur croyance. L'objection théologique principale du Synode était centrée sur l'utilisation par la Franc-Maçonnerie du mot « Jahbulon », qui est le nom utilisé pour l'Être Suprême dans les rituels Maçonniques et qui est un amalgame de titres sémitiques, hébraïques et égyptiens pour Dieu.

Côté Catholique maintenant

La reconsécration de l'Angleterre et du Pays de Galles par le Cardinal Nichols au Coeur Immaculé de Marie à la Cathédrale de Westminster le 18 février 2017 inaugure les célébrations du centenaire des apparitions de Notre-Dame de Fatima. La Messe à la Cathédrale de Westminster comprend le couronnement d'une statue spécialement commandée de Notre-Dame de Fatima.

Il y a une histoire violente d'hostilité Maçonnique envers Notre-Dame de Fatima depuis les Apparitions originales en 1917 au Portugal. Le récit du Père John de Marchi sur les événements miraculeux de Fatima, vérifiés personnellement par Sœur Lucie, raconte l'hostilité des Francs-Maçons locaux envers Notre-Dame et les trois visionnaires de Fatima. Arthur Santos, maire de Vila Nova de Ourem, qui a persécuté et psychologiquement torturé les trois enfants, était membre de la Loge Maçonnique de Leiria et a fondé une nouvelle loge dans son village natal de Vila Nova de Ourem. La loge Maçonnique de Santarem, ville voisine de Fatima, est devenue le point de ralliement de l'opposition athée à Notre-Dame de Fatima. En septembre 1917, des hommes de Santarem se joignirent à des hommes de Vila Nova de Ourem pour attaquer le sanctuaire improvisé sur le site des Apparitions.

Face à cette histoire de l'anti-Catholicisme Maçonnique, est-ce plus qu'une malheureuse coïncidence qu'un important service Maçonnique soit conduit dans l'ancienne Église Mère de la foi Catholique sur ces terres le même jour que l'Angleterre est reconsacrée au Coeur Immaculée de Marie en l'honneur de Notre-Dame de Fatima ? Même si c'est une coïncidence, c'est une conjonction d'événements qui est profondément signifiante et significative.