vendredi 24 février 2017

Ils lisent l'Écriture Sainte
et l'interprètent à leur convenance


CONFIDENCES DIVINES DE NOTRE SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST
À SA FILLE BIEN AIMÉE LUZ DE MARÍA
Le 14 février 2017


Vous ne connaissez pas cette voyante ?
Cliquez ici pour vous rassurer

Mon Peuple Bien-aimé :

Fille bien-aimée, Notre-Seigneur me dit ...

Je le vois avec Sa tunique blanche et un vêtement en lin doré, croisé de l'Épaule vers le bas, attaché sur le côté autour de la taille avec un cordon blanc. Ses cheveux lâches et ondulés se déplacent avec le vent. Ses yeux me regardent fixement, la claire couleur de miel de Ses yeux me captive avec leur forme délimitée si parfaitement que je me rappelle aussitôt les yeux de Sa Mère : ils forment presque la figure d'une amande. Les yeux du Christ sont plus grands que ceux de Notre Mère, son nez est facilement reconnaissable : long, mais avec des traits masculins très marqués, Ses joues et Sa peau comme si bronzées par le soleil resplendissant jusqu'à ce qu'ils atteignent l'éclat nécessaire pour qu’il se distingue comme l'Homme-Dieu...

Le Christ ouvre sa bouche et une petite barbe couvre son menton jusqu'à la lèvre inférieure, et Il me dit : Fille, regarde la terre. Et le globe apparaît au loin : je peux distinguer quelques continents. Mes yeux sont fixés correctement sur la Terre et le Christ me dit : ne regardez pas la boule terrestre, voyez ce que les créatures humaines font. Voyez la révolte de l'Humanité, voyez les pays et comment ils sont agités. En ce moment, la Terre se rapproche de Moi et je vois comment, dans de nombreux pays, il y a des manifestations, des persécutions, des protestations, et nous entendons des personnes parler de beaucoup d'argent qui sera le paiement d'un travail très délicat contre un président.

Le Christ me dit : Continuons, ma fille ; soyez consciente des agitations sur les plans social, politique, religieux et tous les autres niveaux où elles se trouvent puisque derrière chaque protestation, il y a une raison et que la raison n'est pas donnée par ceux qui protestent, mais par des hommes en haute position qui paient de l'argent afin que certains hommes soient chargés d'élever leurs voix et de promouvoir les soulèvements parmi les nations.

En parcourant la Terre, dans la région du Liban, diverses victimes de l'oppression peuvent être entendues, un produit des tendances et des croyances dans la domination de l'homme sur la femme. Le Christ me regarde avec son Visage défiguré et il est impossible de ne pas sentir que Sa douleur atteint le centre du cœur et cette douleur est partagée, n'étant pas abritée au sein du Rédempteur, mais donnée ad extra en face de la souffrance injuste.

Et je suis témoin de quelque chose de spécial : la Création, qui conserve cette empreinte Divine avec laquelle elle a été créée, réagit, et il y a un silence peut-être juste un instant, mais il semble comme un long moment. Silence — tout devient silencieux et la Création semble diriger son regard vers Notre Seigneur et il y a un mouvement inhabituel : le vent est plus intense, la montée de la mer s’accélère, la Terre elle-même se meut et je regarde de près et je sent la terre vibrer. Frères et sœurs, c'est la réaction de la Création à la douleur de notre Seigneur et Sauveur.

Le Christ me dit : Bien-aimée, vous avez vu et entendu comment la Création réagit à la douleur causée par Mes enfants. Pensez : quand il y a tellement de mal venant de l'homme qui trouble la Terre, voyez comment toute la Création réagit. Ce n'est pas Ma Justice envers l'homme, mais l’œuvre et l'action mauvaises de l'homme qui, comme un aimant, attirent la réaction à l'homme lui-même.

La Terre a vieilli et ce vieillissement a été accéléré par le mal de l'homme ; la cruauté amène la Terre à souffrir plus que nécessaire. Les plans conçus par ceux qui ont pris possession de la terre et qui croient marquer la destinée Humaine lancent contre toute l'humanité ses armes silencieuses mais mortelles, en utilisant l'homme contre l'homme lui-même, en remuant les esprits pour que des pensées folles viennent affliger Mes enfants, et ils croient qu'ils se défendent quand ils arrivent là où cette élite perverse a prévu de les prendre.

Ah ! Comment ces serviteurs de l'antéchrist vont pleurer, car ils seront amenés à souffrir et à pleurer par la trahison de ce même antéchrist, qui ne voudra pas que quelqu'un reste vivant qui pourrait être un rival pour lui ! Ceux qui, en ce moment, lancent des persécutions contre Mon peuple, seront alors soumis au même antéchrist.

Le Christ me dit : Bien-aimés, regardez : Mes enfants ne semblent pas être des créatures humaines douées de volonté et de compréhension ; ils n'apprennent rien du malin qu'ils n’ont pas expérimenté ni qu’ils ne peuvent empêcher les maux futurs en étant incroyants et désobéissants.

Bien-aimés, Je vous ai déjà enseigné la nécessité de grandir dans l'Amour et de ne pas vous comporter comme les bêtes. Dites à vos frères et sœurs que vous devez exceller dans le domaine spirituel, mais pour initier ce processus de changement radical, vous devez vous rapprocher de Moi et vous détourner de ce qui est mondain.

L'Humanité sera amenée à un état de dégénérescence maximale, l'impensable deviendra réalité et ... J’aurai de plus en plus honte de l'homme.

Ma fille : l'homme, vivant en communauté, prend comme modèle l'impiété dans laquelle vivent certains de ses frères et, pour ne pas être rejeté, ils acceptent l'impiété et l'appliquent cruellement pour se distinguer afin que la peur leur soit inconnue. La folie humaine agit et oeuvre d'une manière contraire à Notre Volonté.

En ce moment, l'homme a adhéré au mal et cela lui fournit des éléments dont l'homme a besoin pour continuer dans sa lutte contre Moi : des éléments nocifs pour mettre en danger le Salut de l'âme.

La possession de ce qui n'est pas nécessaire fait de l'homme un être destiné à vivre sa vie sans que ses frères n’interviennent, ce qui augmente le « moi » de l'homme ; le « moi » l’emporte sur l'homme et le déforme sans que l'homme le réalise.

Bien-aimés, combien d’hommes y-a-t-il pour qui Je fournis plus qu'ils n'ont besoin pour qu'ils se souviennent de Moi, et quand ils voient qu'ils sont au sommet, ils m'oublient et le « moi » de leur être les motive à chercher à avoir plus et plus encore et ça les conduit même à cesser de croire en Moi !

Le Christ regarde l'humanité de l'extérieur et je le vois à l'intérieur d'un homme ; Il me parle et dit : Je suis emprisonné, Je ne peux pas respirer, Je suis inconnu, rejeté. Cette créature M'a banni et ses besoins sont contraires à Mon Amour. J'entends le Christ, mais je ne Le vois pas : je n'entends que Sa Voix brisée et je Le supplie de sortir.

Il me répond : C'est Ma Maison et ce Roi n'est pas désiré. Cette créature de Moi a nié la connaissance de Ma Volonté, elle a appris par cœur des prières et croit qu'elle est sauvée, sans œuvres de charité ou d'amour du prochain, refusant l'aide aux malades ... Vous dédiez vos vies au dieu de l'argent et Me refuser l'aide pour les affamés. Vous dites que le mal n'existe pas, vivant immergés dans le mal ; vous vous blessez étant enivrés de convoitise, vous accumulez la désobéissance, la vanité et vous Me refusez l'Amour.

Bien-aimé : suis-Je digne de cela ? Et je lui réponds : Non, Seigneur, Vous n'êtes pas digne de cela !

Le Christ me répond : Cette génération méritera ce qu'elle s’attire : elle Me limite à quelques prières qui ne sont pas nées du cœur mais c’est de la répétition, sans savoir ce qu'elle dit, sans engagement ...

Ils viennent Me recevoir avec la prétention de gagner ainsi le Ciel, sans se repentir de leurs actes impropres ...

Ils ne croient pas en Ma Loi, ils l'appliquent selon leur caprice et leur commodité, ils lisent l'Écriture Sainte et l'interprètent à leur convenance. Quelle douleur ! — la loi divine réduite par l'homme à une simple interprétation ; Ma Parole est ignorée et réduite à la répétition qui empêche l'homme d'entrer en Moi et de Me connaître à partir de l’intérieur de l'être humain où Je peux être trouvé ...

Mon Église me permet d’être réduit au modernisme ; ils ont l'habitude de dire que la Révélation a fini avec la Sainte Écriture, mais en cet instant, ils changent la Loi contenue dans la Sainte Écriture.

Le Christ parle fortement, mais toujours en maintenant l'Amour Divin en Lui. Alors Il me dit : Bien-aimée, les préludes à ce qui est à venir sont forts comme un orage, mais alors Mes enfants se durcissent et vivent dans l'orage comme si les temps étaient normaux. Jusqu'à ce qu'une autre tempête plus forte arrive, comme celle qui s'approche pour Mon Église, et alors, quand ils ne M’ont pas tout près comme en cet instant parce que J’aurai été caché, alors Mes enfants gémiront et crieront au Ciel en essayant de Me trouver et Je leur dirai : Ne criez pas, Je suis toujours resté ici en vous !

Priez, Mes enfants, priez pour l'Allemagne,
elle souffrira aux mains de la terreur.

Priez, Mes enfants, priez pour le Costa Rica, il sera ébranlé.

Priez, Mes enfants, priez pour l'Italie,
elle souffre des conséquences des mauvais comportements des hommes.
Cette terre tremble.

Priez pour Mes enfants, priez pour l'Espagne,
la douleur prendra des innocents avec elle.

Voyez-vous, enfants, la fierté d'un homme apportera la douleur à l'Humanité.

Dites à vos frères et sœurs de s'instruire dans Mon Amour, mais surtout dans l'accomplissement de la Loi Divine ...

Dites-leur de Me recevoir dignement ...

Dites-leur que Mes véritables instruments sont ceux qui ne se disent pas indispensables parce qu'ils reconnaissent Ma Suprématie sur toute créature humaine ...

Dites-leur que les loups en vêtements de brebis se disent propriétaires de ce qui est Mien ; ils clouent ceux qui les écoutent à la croix personnelle de leur instrument pour qu'ils ne les laissent pas seuls.

Aucun instrument n'est le maître de l'histoire, ni un seul ne possède toute la Révélation, ni ne peut s'appeler un connaisseur de toute la Vérité, puisque seul Mon Père connaît la date et l'heure des événements. Par conséquent, Je ne pouvais pas révéler sans l'ordre exprès de Mon Père, ce qui est la Volonté de Mon Père. Mes instruments sont importants, chacun est comme le doigt de Ma Main. N'oubliez pas que JE SUIS QUI JE SUIS (Ex 3,14) et que l'homme est homme.

Dites-leur d'ouvrir leur esprit et, ce faisant, ils vont se réveiller à de grandes réalités qui les mèneront à être Mes véritables enfants, en aimant Ma Voie Divine et en atteignant par l'Amour une Sagesse plus proche de Ma Maison et plus loin du monde ...

Bien-aimée, venez, reposez-vous, sans cesser d'intercéder pour l'Humanité. L'humilité est le centre des vertus de Mes enfants que J'aime.

Recevez ma paix.

Votre Jésus



JE VOUS SALUE MARIE TRÈS PURE CONÇUE SANS PÉCHÉ.
JE VOUS SALUE MARIE TRÈS PURE CONÇUE SANS PÉCHÉ.
JE VOUS SALUE MARIE TRÈS PURE CONÇUE SANS PÉCHÉ.

SOURCE : Revelaciones Marianas