vendredi 10 février 2017

Le Vatican ressuscite
le pro avortement Paul Ehrlich


Article écrit par Elisabeth Yore
Le 9 février 2017

Elizabeth Yore est une avocate internationale spécialisée en matière des droits de l'enfant, de la famille et un membre de l'Institut Heartland.Elle a enquêté sur plusieurs cas d'abus sexuels de l’Église.

Elle suit à la loupe la cause de l'environnement des Nations Unies car ils entendent propager dans leurs programmes l'avortement et la contraception. Ça l'horripile de voir l'Église copiner avec les Nations Unies sans ne rien dire sur ces aspects.

SOURCE : The Remnant


Le Credo Globaliste du Contrôle de la Population sur les habitants de la terre et ses clochards sont ressuscités du tas de cendres de leurs fausses prophéties. Leur émergence de la mort de l'oubli est orchestrée avec méfiance par le Pape du Nouvel Ordre Mondial alors qu'il honorera Paul Ehrlich, le colporteur moderne de la surpopulation.

Je me souviens de la peur et l'inquiétude inculquées dans les cœurs et les esprits des Américains lorsque le livre de Paul Ehrlich la « Bombe P » [ la bombe de la population ] a été publié en 1968. Ses prédictions que des centaines de millions mourraient dans les années 1970 de la famine en raison de la surpopulation a secoué le globe. Ses prévisions terrifiantes n’ont pas été largement contestées par les médias alors que le monde frissonnait sur la fin imminente du monde. Le premier chapitre d'Ehrlich ouvre la voie à ses prédictions apocalyptiques : « Trop de monde, trop peu de nourriture, une planète mourante ».

Les lecteurs ont été mis en garde avec cet avertissement cryptique alarmant sur la couverture du livre : « Pendant que vous lisez ces mots, quatre personnes seront mortes de faim. La plupart d'entre eux des enfants ». Imaginez les notes d'ouverture sinistre de la 5ème symphonie de Beethoven qui captent bien la vision apocalyptique d'Ehrlich. Chaque page remplie d'un avertissement désespéré qui prépare le lecteur pour une calamité à ras bords, une poussée de panique, stimulée par un alarmisme induisant la terreur, un élan démoniaque messianique inspiré pour choquer le monde vers l'avortement des bébés. Mission accomplie, Docteur La Mort.

Franchement, je pensais que Paul Ehrlich avait laissé ce monde surpeuplé et condamné pour rencontrer son créateur. Ah, mais le Pape François, dans son infinie éco-spiritualisme et sa sagesse globaliste, a ressuscité le vieux Carmac, le Magnifique biologiste de Stanford pour partager sa sagesse et ses connaissances au Vatican. L'avertissement donnant des frissons de la part du dernier expert papal du contrôle de la population devrait envoyer des Catholiques lancer des briques à la Place Saint-Pierre. Dans le prologue de son best-seller, Herr Ehrlich met en garde : « Nous devons avoir un contrôle de la population au foyer avec un système d'incitations et de pénalités, mais par contrainte si les méthodes volontaires échouent ».

Cela ressemble beaucoup à la politique obligatoire d'Un Enfant en Chine.

Ehrlich doit être ravi d'être invité au Vatican pour enseigner aux prélats au sujet de l'extinction biologique. Après tout, dans la « Bombe P », il a eu quelques mots choisis pour les Catholiques et a concentré sa colère sur l'Église catholique qui a prêté oreille il y a un temps, malheureusement, depuis longtemps disparu :

« Les politiciens Catholiques au pays et à l'étranger fonctionnent de plusieurs façons pour entraver le contrôle de la population. Ils bloquent souvent efficacement l'action sur le contrôle de la population au niveau international. Et le contrôle de la population, bien sûr, est la seule solution aux problèmes de croissance démographique. »

Depuis la publication de son livre, les attitudes politiques ont changé au cours des 50 dernières années avec Nancy Pelosi, Joe Biden, Dick Durbin, Teddy Kennedy et d'innombrables autres politiciens Catholiques qui tolèrent l'avortement. Ehrlich doit être fier de ces politiciens Catholiques qui marchent en bloc avec le mouvement du contrôle de la population.

La liste des promoteurs du contrôle de la population invités à l'Académie Pontificale des Sciences Sociales du Vatican ne cesse de croître. Le Nouvel Ordre Mondial est solidement ancré avec les élites mondiales pro-avortement comme Jeffrey Sachs, Joseph Stiglitz, Naomi Klein, Peter Raven, Hans Schellnhuber, Partha Dasgupta, Ban Ki Moon et maintenant, le grand-papa de tous, Paul Ehrlich !

Le Chancelier de l'Académie pontificale, l'Évêque Sorondo, défend avec justesse l'invitation du Pape à Ehrlich en déclarant que :

« Naturellement, quelqu'un peut dire :« Oh, regardez qui ils ont invité au Vatican », mais le côté positif est qu'il peut nous aider à trouver la vérité dans le thème dont nous discutons », Ehrlich est l'une des deux personnes demandées à parler sur la façon dont « les préférences de consommation, les nombres de population, la technologie (et) la productivité de l'écosystème » ont un impact sur la biodiversité ».

Oui, le Saint-Siège invite ce leader moderne du contrôle de la population au Vatican à partager ses prédictions discréditées avec l'Académie Pontificale des Sciences. Le Vatican croit qu'Ehrlich peut les aider à trouver la vérité ! Quelle est, disons-le, la valeur scientifique d'inviter un homme dont les prévisions ont été réfutées comme fausses ? En 1968, Ehrlich écrit :

« Nous devons faire pression sur le Pape dans l'espoir d'obtenir un renversement de la position de l'Église. Probablement le meilleur moyen est de soutenir ces Catholiques Américains qui réalisent déjà que l'opposition au contrôle des naissances est automatiquement un soutien à l'augmentation de la misère et la mort ».

Est-ce la raison cachée derrière la présentation d'Ehrlich au Vatican ? La présentation d'Ehrlich est-elle une preuve scientifique et une justification pour que le Pape renverse la position de l'Église sur la contraception et l'avortement ? L'expert du Vatican proclame que les enfants apportent une misère et une mort accrues. Est-ce que le moderniste François Vatican appuie cette croyance ?Ehrlich peut finalement obtenir son souhait de faire pression sur le Pape François pour inverser la position de l'Église.

Les prédictions vagues d'Ehrlich se sont évaporées dans la nature, mais la crainte qu’il a suscitée a provoqué l'avortement et la contraception dans le monde. Bien qu'Ehrlich ait largement disparu de la vie publique quand ses audacieuses prédictions se sont évaporées dans l'air, les dégâts étaient déjà été faits. Pourtant, maintenant 50 ans plus tard, ce prophète de la mort est ressuscité par nul autre que le Vicaire du Christ.

Réveillez-vous, Catholiques ! à la radicalisation de la Foi aux mains des mondialistes du Vatican. L'invitation du Pape à Paul Ehrlich devrait vous secouer de votre complaisance et de votre naïveté.

Sans aucune défense rationnelle ou spirituelle pour son invitation à Ehrlich, l'Évêque Sorondo, Chancelier de l'Académie pontificale, rejette fièrement l'indignation reliée à l'invitation d'Ehrlich. L'Argentin Sorondo se nargue qu'il est « en train de perdre patience avec les plaintes », ils ont peur de leurs propres ombres. Vraiment, je ne les comprends pas. Grâce au dialogue, nous sommes en mesure d'obtenir beaucoup plus qu'ils ne le peuvent avec leur politique de toujours critiquer les autres » a-t-il dit.

« Dialoguer avec Paul Ehrlich » finit toujours dans un lieu sombre et, selon les paroles d'Ehrlich, la réponse est toujours : « Le contrôle de la population, c’est la seule réponse. » Mgr Sorondo, comment trouvez-vous un terrain d'entente avec la croyance scientifique infâme d'Ehrlich que « les biologistes doivent souligner que, dans beaucoup de cas, l'avortement est beaucoup plus souhaitable que l'accouchement ».

Roulez la pierre à nouveau à sa place et l'invitation aussi à propos de cette Résurrection.