jeudi 9 février 2017

Opinion de Rorate Caeli

En dépit de tous les problèmes,
la FSSPX devrait encore parvenir
à un accord avec le Vatican




SOURCE : Rorate Caeli

Certains lecteurs nous ont demandé si nous sommes d'accord avec ces écrits dans le dernier article du cher professeur Roberto de Mattei publié par Rorate dimanche dernier [ voir la traduction complète de cet article ici ] :

« Le souhait de l’Évêque Bernard Fellay de régulariser la position canonique de la Fraternité Sacerdotale de Saint-Pie X avec un accord où rien ne compromettra l'identité de son institut est certainement louable, mais la question se pose : est-il opportun d'être placé sous le parapluie légal de Rome au même moment où la loi est ignorée ou, pire encore, utilisée comme un moyen de sévir contre ceux qui veulent rester fidèles à la Foi et aux mœurs catholiques ? »

Maintenant, Rorate est sans pareil dans sa vision réaliste du Pape François et du Pontificat Bergoglien. Quelques minutes après avoir annoncé son nom, littéralement au moment où il apparaissait sur la loggia en ce fatal 13 mars 2013, nous étions les premiers au monde à avertir au sujet de son pontificat — et nous avons été très critiqués et même persécutés.

Ça a été mauvais pour l'Église, mais bon pour notre crédibilité, de voir lentement tous les Catholiques à tendance Traditionnelle d'abord, puis presque tous les Catholiques sérieux, en arriver à la même conclusion que nous avions atteinte au premier instant de la papauté. Nous avons travaillé pour informer nos lecteurs de façon réaliste depuis lors.

Cependant, à regarder ce Pontificat comme il est ne signifie pas être contre un accord éventuel qui reconnaît la pleine régularité de la Société de Saint Pie X.

Tout d'abord, on ne peut pas dire qu'il s'agit d'un effort Bergoglien — cet effort a commencé depuis le premier jour du Pontificat de Jean-Paul II et a continué depuis. Une situation de pleine régularité serait le couronnement des pourparlers entamés en l'an 2000 et pratiquement ininterrompus depuis. Deuxièmement, l'Église continuera, non habentem maculam aut rugam (Eph. 5:27) [ traduction : « il a voulu se présenter à lui-même l'Église dans toute sa beauté, pure et sans défaut, sans tache ni ride ni aucune autre imperfection » ] bien après l'actuel pontificat, aussi étrange que cela puisse paraître aujourd'hui : Elle continuera jusqu'à la fin des temps.

Tout comme nous étions réalistes vis-à-vis du Pape Bergoglio, nous devons être réalistes quant à la pleine régularisation de la Société de Saint-Pie X : les possibilités positives sont énormes, profondes et incroyablement passionnantes pour toute l'Église.

Oui, on peut demander, mais quel est le pire scénario possible ? Eh bien, la Société de Saint-Pie X est bien informée de l'injustice. Tout ce qui peut lui être jeté dessus, la Société le sait déjà : est-ce que ça pourrait être pire que l'humiliation et l'injustice des suspensions illégales de Paul VI ? Des décennies avant que François refuse de répondre aux dubia, Paul VI refusa tout à Mgr Lefebvre et à ses bons prêtres, séminaristes et laïcs, il refusa leurs appels et il refusa tout compromis raisonnable. Peut-il y avoir un pire résultat après la régularisation que ce qui a suivi l'interruption des négociations en juin / juillet 1988 avec l'excommunication de l'Archevêque Lefebvre, de l'Évêque Castro Mayer et des quatre nouveaux évêques consacrés ?

Eh bien, soyons réalistes. Au moins dans une Église où la loi semble dépourvue de sens (avec tous les risques graves que cela entraîne), les conséquences canoniques de la « communion incomplète » de la Société de Saint-Pie X paraissent absolument ridicules. Puisse une régularisation complète, quelque chose qui soit un bien positif en soi et par soi, quelle que soit la situation historique actuelle, soit atteinte bientôt, pour la Gloire de Dieu et le salut de plus en plus d'âmes : Caritas enim Christi urget nos (Corinthiens 5 : 14) [ traduction : « En effet, l'amour du Christ nous domine » ].

Commentaire du Nul sans Lui

Est-ce que Jésus aurait dû en venir à une « pleine régularité » avec le Sanhédrin ?

Le Sanhédrin actuel — entendons le Vatican — n'est-il pas pire que celui d'antan ? Oui, ils étaient mercantiles, ils imposaient de lourds fardeaux au peuple Juif qu'ils n'accomplissaient pas eux-mêmes, mais offensaient-ils le Saint des Saints comme celui d'aujourd'hui offense l'Eucharistie en la donnant à tout venant... non seulement aux divorcés/remariés mais aux homosexuels... C'est discuté présentement dans le Diocèse de Limbourg, Allemagne.

Et nous ne parlerons pas du programme porno d'éducation sexuelle mis au point pour la jeunesse... Ni ne parlerons-nous de la prostitution à Lund qui, semble-t-il, n'est pas suffisante puisque cette semaine même le chef du Sanhédrin actuel (Bergoglio) nous invite à faire un pas de plus vers l'unité avec les Luthériens.

C'est simple : tout est désacralisé par le Sanhédrin actuel. On vient même de sortir le ballon d'essai pour tâter le pouls sur l'idée des femmes-prêtres dans la revue Catolica Civilita ( revue toujours autorisée personnellement par Bergoglio avant sa publication )...

Et l'on pense que la FSSPX pourra limiter les dégâts si elle est régularisée parce que sa prélature lui sera personnelle et qu'elle pourra conserver son autonomie ? C'est un peu l'argument de Mgr Schneider pour inviter la FSSPX à rejoindre les rangs internes de l'Église : plus il y aura des Traditionalistes au sein de l'Église, plus l'orientation de l'Église pourra être infléchie...

N'avez-vous jamais vu des sociétés qui se disaient autonomes et qui furent complètement gobées, intégrées, assimilées ?

Je vous invite à lire cette petite comparaison boiteuse mais tellement vraie dont un très Éminent Clerc Traditionaliste a dit : « Vous êtes allé à l'essentiel. C'est exactement le problème ». Et si vous n'avez pas de temps pour lire ce conte, sachez seulement la morale de celui-ci : il est préférable de rester dans la rue pour décrier l'existence d'une maison de prostitution plutôt que de penser à l'habiter pour la réformer...

Rorate Caeli relativise les méfaits du Sanhédrin actuel en invoquant les erreurs de Paul VI. A fortiori selon site, la FSSPX peut donc se régulariser. Pas certain que ce soit juste de comparer Paul VI avec Bergoglio. Paul VI, oui, a été erroné. Mais c'était le Pape seul qui l'était. Tandis que qu'aujourd'hui, on fait affaire avec une engeance Bergoglienne. La maison est remplie de prostituées !

Et un autre argument de Rorate Caeli est : « aussi étrange que cela puisse paraître aujourd'hui : Elle [ l'Église ] continuera jusqu'à la fin des temps ». Et donc, en vertu de cela, la FSSPX pourait accepter de se régulariser... Eh bien pourquoi ne pas attendre du monde plus sensé à la direction du Vatican avant de se régulariser justement...

Si vous saviez comment ça m'attriste d'imaginer la FSSPX aller vivre dans cette Maison de Prostituées... Si vous saviez... Pendant que les prêtres de la FSSPX prononceront des belles Paroles Évangéliques, il y aura des filles qui courront dans les corridors en soutien-gorges et riant à tue-tête... Vous savez de qui je parle : les Bergogliens.



Ap 18 4 Puis j'entendis une autre voix qui venait du ciel et disait : « Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin de ne pas être complices de ses péchés et de ne pas subir avec elle les fléaux qui vont la frapper.