jeudi 16 février 2017

La popularité du Pape à Rome diminue





Écrit par David Martin

SOURCE : The Remnant



Le Pape François semble s'être offusqué d'une campagne d'affiches anonymes qui remet en question sa miséricorde. Le 4 février, les Romains se sont réveillés devant plus de 200 affiches d'un Pape à la face dure qui couvraient toute la ville, avec une légende qui demandait : « Mais où est votre miséricorde ?

Les affiches non identifiées accusaient François d'avoir « ignoré les Cardinaux » et « décapité l'Ordre de Malte » — références à une amère dispute entre l'Ordre et le Vatican qui a retourné un Cardinal conservateur sur le banc.

Le lendemain de l'incident, le Pape a appelé les pèlerins pendant la prière de l'Angélus à rester loin des « germes polluants de l'ego, de l'envie et de la calomnie ».

Puis, le 12 février, il critiquait l'utilisation quotidienne des « insultes », une référence apparente aux affiches anonymes bien qu'il semblait aussi faire allusion à un barrage de critiques qu'il avait reçues ces derniers mois pour ses réformes progressistes du Vatican et sa dissidence envers l'enseignement et la pratique de l'Église. Dans son discours hebdomadaire de l'Angélus, François a souligné le Commandement de Jésus : « Tu ne tueras pas », disant que ce Commandement s'appliquait non seulement à l'homicide réel « mais aussi aux comportements qui offensent la dignité de la personne humaine, y compris les paroles insultantes ». Il a ajouté que « celui qui insulte son frère tue ce frère dans son cœur ».

Les injures sont de véritables péchés contre la charité, surtout contre la Foi. Cependant, les affiches anonymes n'étaient pas censées être des insultes pour le Pape, mais étaient des enquêtes sérieuses quant à savoir où sa miséricorde réside. Après tout, il a fait preuve de pitié pour les agents libéraux anti-vie des Nations Unies qui utilisent son Vatican pour promouvoir une planète plus « équilibrée » par le contrôle de la population (avortement) et a exonéré des gens comme Albrecht von Boseselager des Chevaliers de l'Ordre de Malte qui a été légitimement écarté par son supérieur Fra 'Matthew Festing pour avoir distribué des millions de dollars de contraceptifs et de médicaments abortifs tandis que Festing a été à son tour congédié par le Pape. Où est la miséricorde du Pape ?

Il a montré sa miséricorde à des contrevenants comme l'avorteuse Emma Bonino qu'il appelait « l'une des plus grandes d'Italie » et à Fidel Castro qui vivait près de l'escadron de fusillade, dégradant et dédaignant les prélats du Vatican comme les Cardinaux Burke et Sarah pour leur humble et inébranlable témoignage de la Foi Catholique.

Pire encore, il s'est moqué des jeunes Catholiques qui préfèrent assister à la Messe Latine Traditionnelle et il est allé jusqu'à dire que la raison pour laquelle les jeunes assistent à cette forme plus « rigide » de la Messe est de « cacher leurs maux ». Dans une interview donnée par le Pape François à son confident, le Père Antonio Spadaro SJ, rédacteur en chef de Civiltà Cattolica, il a exprimé son « émerveillement » de savoir pourquoi les jeunes, qui n’ont pas été élevés avec la Messe Latine, la préfèrent néanmoins.

« Et je me demande : Pourquoi tant de rigidité ? Creusez, creusez, cette rigidité cache toujours quelque chose, l'insécurité ou même quelque chose d'autre. La rigidité est défensive. L'amour vrai n'est pas rigide.

Des paroles comme celles-ci sont « les germes polluants de l'ego, de l'envie et de la calomnie » qui doivent être purifiés de l'Église. Quand le Christ a dit : « Tu ne tueras pas », cela signifiait aussi ne pas tuer l'esprit des jeunes qui, après beaucoup de prières, de délibérations et de luttes, ont décidé de faire quelque chose de bon dans leur vie pour plaire à leur Créateur. C’est un crime qu'ils soient « insultés » de cette façon pour leur Foi. Est-ce que leur pasteur en chef a considéré sa propre rigidité contre leur bonté ?

Si François était vrai de cœur, il pleurerait des larmes de gratitude parce que ces jeunes, qui pouvaient utiliser leur temps pour s'engager dans la culture pop et le péché, ont plutôt choisi de grandir et de s'attacher à Dieu dans l'Ancienne Messe. Il comprendrait instantanément que c'est le Christ Lui-Même qui attire doucement ces âmes précieuses à la Messe Traditionnelle. Pourquoi François se le demande?

Il semble avoir une phobie au sujet de la bonté de Dieu. Cette bonté était manifeste à travers les âges par les gloires de la Tradition avec lesquelles Dieu a enrichi son Église. Dans sa Miséricorde, il nous a offert les joyaux de la Tradition Sacrée et de la Messe Latine, pour qu'elle soit une joie et une purification pour Son peuple. Pourquoi donc François dédaigne-t-il ces trésors tout en altérant l'Église ? Des femmes diacres ? Des ministres laïcs de l'Eucharistie ? La Communion aux adultères ? Le respect de l'orientation gaie ? La messe des jeunes sur la plage avec des guitares, des vêtements de plage et des danseurs gais ? Quel genre de scandale pousse-t-il sur la jeunesse ? Il rejette les règles et les règlements, puis se moque du troupeau avec cette réjouissance socialiste qu'il appelle la miséricorde ! « Malheur au monde à cause des scandales ! (Matthieu 18 : 7)

Non, les affiches à Rome n'étaient pas une insulte pour le Pape, mais étaient providentiellement publiées pour son instruction. Prions pour que François revienne sur ce sujet et qu'il apprenne par cela. Et qu'il « creuse, creuse » pour découvrir sa propre « rigidité » qui le rend « défensif » envers la Tradition.