vendredi 17 février 2017

François dormirait moins bien




* * * * NOUVEAU Vendredi, 17 février 2017.

Il y a quelques temps, le Pape François avait voulu plaisanter en annonçant que l’histoire retiendra de lui qu’il aura été celui qui a semé la division dans l’Église.

Aujourd’hui, ce n’est plus tellement une plaisanterie. Dans le magazine italien “Panorama”, Orazio La Rocca, note que depuis un certain temps, François ne dort plus aussi bien qu’il le disait et que dans les couloirs du Vatican, à l’exception du “fan club des 9” dirigé par le Cardinal Marx (dont le diocèse est en train de couler), les rumeurs d’une grave crise vont bon train.

Bien entendu, si schisme il y a, l’opinion publique - bien formatée par les médias et par l’image que Jorge Berglogio a su donner de lui dès son élection au pontificat suprême - accusera les “cathos-tradis-coincés-rigides” si souvent épinglés par François. Car il est certain que ce sont eux, et eux seuls, qui auront semé la division en entravant la bonne marche de la pastorale libératrice initiée par Jorge Bergoglio. Quand à ce dernier, justement, il passera pour un prophète incompris et méprisé qui avait raison de tenir bon face à ceux qui lui demandaient des éclaircissements sur certains points de doctrine. “Francesco santo subito” ?

SOURCE : PRO LITURGIA sous l'onglet ACTUALITÉS en date du 17 février 2017