mercredi 11 juillet 2018

Un ancien chef de la Banque du Vatican

Les auteurs de l'effondrement démographique
du Nouvel Ordre Mondial influent sur le Vatican




par : Diane Montagna

SOURCE : Life Site News
Le 9 juillet, 2018 - 1:23 pm EST




ROME, le 7 juillet 2018 ( Life Site News ) — L'effondrement démographique de l'Occident au cours des dernières décennies a été planifié afin de créer les conditions nécessaires à l'avènement d'un Nouvel Ordre Mondial, et les auteurs de cet effondrement influencent maintenant le Vatican aux plus hauts niveaux, a déclaré l'ancien président de la banque du Vatican.

Lors de la première conférence internationale de l'Académie Jean-Paul II pour la Vie humaine et la Famille, l'économiste et banquier Italien Ettore Gotti Tedeschi a déclaré que les efforts déployés pour réduire la population mondiale par les élites Mondialistes ont déclenché une série de catastrophes économiques, géo-politiques et sociales destinées à « persuader » les Peuples du monde entier d'accepter une « vision politique » globale qui éliminerait la souveraineté nationale et instituerait « l'écologisme gnostique » en tant que « religion universelle ».

Les thèmes récurrents de la Papauté actuelle sont la pauvreté, l'immigration et l'environnement, et nous sommes amenés à croire que ceux-ci sont causés par « la cupidité des banquiers », la guerre et l'homme, le « cancer de la nature ». Mais c'est une « fausse nouvelle » [ Fake News ] selon Gotti Tedeschi. Pour lui, la cause derrière tous ces fléaux est « l'effondrement des naissances ».

Les gens qui poussent cette fausse nouvelle sont des « prophètes gnostiques » tels que Paul Ehrlich, Jeffrey Sachs et Ban Ki-moon, qui, rejetant la loi naturelle et l'ordre divin de la création, cherchent à faire du prosélytisme avec leur « Gnose anti-catholique ».

Selon Gotti Tedeschi, le « plus grand ennemi » du Nouvel Ordre Mondial est la famille parce qu'elle assure « l'éducation, l'autonomie et l'indépendance » envers l'État. Son deuxième ennemi est l'Église Catholique, a-t-il dit, et pourtant ces prophètes gnostiques « réécrivent la genèse dans les salles du Vatican ».

« C'était prévu »

« L'effondrement démographique a été planifié sans aucun doute » a déclaré Gotti Tedeschi. « Il est impensable que les décideurs aux États-Unis et dans le monde entier ne savaient pas ce qu'ils auraient créé en refusant la vie [ avortement ] et la loi naturelle [ homosexualité ] ».

Le financier Italien a déclaré que l'effondrement économique a été causé par un « effondrement des naissances », non pas parce que les couples n'ont pas d'enfants, mais parce qu'ils n'en ont pas assez pour assurer la croissance économique. « La croissance zéro est deux enfants pour un couple » a-t-il dit. « La croissance zéro est une substitution » avec pour conséquence que « le PIB [ Produit Intérieur Brut ] cesse de croître ». Les gouvernements ont « résolu » ce problème en « augmentant le consumérisme » et en externalisant la production, principalement en Asie.

Mais comme l'effondrement démographique entraîne une population vieillissante de plus en plus importante, les gouvernements doivent augmenter les impôts pour absorber les coûts de ceux qui vivent à la retraite, a-t-il expliqué, entraînant un effet paralysant sur le PIB et les économies nationales. « Cela peut sembler être en croissance, mais c'est un gros bluff inventé au cours des 30 dernières années » a-t-il déclaré.

Gotti Tedeschi estime que rien de tout cela n'est arrivé par hasard, et que la diminution de la population était nécessaire pour provoquer une crise dans l'économie mondiale et faciliter ainsi l'instauration d'un Nouvel Ordre Mondial. « L'économie est un formidable moyen de persuasion » a-t-il déclaré. « C'est la meilleure excuse pour inciter les gens du monde entier à accepter une conclusion ».

Il s’est référé au « Rapport Kissinger », qu'il disait être en partie une tentative d '« homogénéiser la culture » en relativisant la religion et « si possible en créant un syncrétisme religieux ». Cet objectif est aidé par l'immigration, menant à un mélange potentiellement dangereux de dogmes religieux qui pourrait « causer la guerre ».

Le mouvement de contrôle de la population aux États-Unis remonte à la fondatrice pro-nazie et pro-eugénique de Planned Parenthood, Margaret Sanger. En 1969, le Président Richard Nixon critiqua la croissance de la population dans le tiers monde, un problème abordé plus tard par la Commission sur la Croissance Démographique et l'Avenir Américain en 1972, dirigé par J.D. Rockefeller III. À l'époque, les géo-stratèges Américains pensaient que la croissance démographique dans le tiers monde constituait une menace pour les intérêts internationaux Américains.

Cela a mené au Mémorandum d'Étude sur la Sécurité Nationale 200 ( NSSM 200 ), publié par Henry Kissinger deux ans plus tard, en 1974. Le rapport de 200 pages indique spécifiquement que la croissance démographique dans le tiers monde est une menace pour les intérêts internationaux Américains parce cette population en croissance a besoin de trop de ressources et le système industriel Occidental, par exemple, a besoin des ressources de l'Afrique. Le rapport a également appelé à un financement accru de Planned Parenthood.

« Tout a été planifié » estime Gotti Tedeschi, déplorant que des documents tels que le rapport Kissinger n'aient pas été lus.

Il a dit que la menace de la catastrophe environnementale, qu'il appelle une « fausse nouvelle », est maintenant utilisée pour pousser à une réduction de l'écart de population entre l'Est et l'Ouest. Non seulement cela, mais le fossé grandissant entre « trop de riches et de gens âgés » et « trop de jeunes chômeurs qui sont sans emploi » est utilisé pour « créer l'esprit d'acceptation de l'euthanasie ». Une telle mentalité est « criminelle » a-t-il dit alors qu’il a rappelé qu’un Premier Ministre Italien ( il n'a pas dit lequel ) lui avait dit qu'on pourrait réduire le coût des dépenses du gouvernement « en une seconde » par l'euthanasie qui « couperait 25% de la population de plus de 60 ans ».

Gotti Tedeschi a également attiré l'attention sur la tension actuelle entre le mondialisme et le nationalisme : à savoir ceux qui souhaitent une Europe qui aide les pays individuels à se développer versus les Mondialistes qui préfèrent une Europe qui gouverne tous les pays et élimine la souveraineté nationale.

Alors, que peut faire l'Église ? « L'Église entrera en collision ou sera isolée » a-t-il dit. Mais « il s'est passé quelque chose qui devrait inquiéter beaucoup de gens » a-t-il ajouté, se référant aux actions récentes prises, en particulier, par l'Académie Pontificale des Sciences [ du Vatican ].

Ceux qui conseillent actuellement le « sommet de l'Église » a-t-il observé, sont des défenseurs du contrôle de la population tels que Paul Ehrlich, Jeffrey Sachs et l'ancien Secrétaire Général de l'ONU, Ban Ki-moon, qu'il appelle des « prophètes gnostiques ».

Transformer la « genèse divine en une genèse gnostique » et le faire à l'Académie Pontificale du Vatican serait leur « chef-d'œuvre » a-t-il dit.

« Nous sommes proches » de cet événement, a-t-il ajouté. « Cela devrait inquiéter tout le monde ».