mardi 3 juillet 2018

Exemple d'une technique classique
de déformation par les média




Par: Phil Lawler

Phil Lawler a été journaliste Catholique depuis plus de 30 ans. Il a édité plusieurs revues Catholiques et écrit huit livres. Fondateur de World Catholic News, il est le directeur des nouvelles et analyste en chef à CatholicCulture.org.

SOURCE : Catholic Culture
Le 2 juillet 2018


Voici un exemple flagrant d'un titre trompeur, Associated Press :

« Le Pape remplace un prélat Australien qui s'oppose à la norme sur les abus sexuels »

L'article porte sur l'Archevêque de Melbourne, Mgr Denis Hart, qui ( nous dit AP ) « a dit qu'il préférait être emprisonné plutôt que de divulguer aux autorités civiles les abus sexuels sur les enfants qui pourraient lui être révélés au confessionnal ». C’est en soi trompeur parce que les préférences de l'Archevêque ne sont pas le problème. Lui — et tous les autres prêtres catholiques — ne peuvent pas révéler quoi que ce soit qu’ils ont entendu dans une confession sacramentelle.

Mais la faille la plus sérieuse dans l'histoire de l'AP est révélée dans le 3ème paragraphe :

« À 77 ans, Hart a deux ans de plus que l'âge auquel tous les Évêques doivent offrir leur démission au Pape ».

Le titre suggère que l'Archevêque a été retiré parce que le Pape était mécontent de sa position sur les abus sexuels. La réalité est qu'il était déjà deux ans en retard pour la retraite. Donc, son départ n'a plus rien à voir avec sa position concernant le secret de la confession. En fait, au moins deux autres prélats Australiens ont récemment fait de solides déclarations publiques pour défendre le secret de la confession et ils restent dans un ministère actif.

Alors pourquoi le Pape a-t-il remplacé l'Archevêque Hart ? Parce qu'il a dépassé l'âge de la retraite. Mais je suppose que le titre « Le Pape remplace l'Archevêque qui était en retard pour la retraite » n'a pas le même impact.