mardi 9 août 2016

Le grand miracle du Mercredi des Cendres de 1218




SOURCE : ChurchPop

« Je vous le déclare, c'est la vérité : si vous aviez de la foi gros comme un grain de moutarde, vous diriez à cette colline : «Déplace-toi d'ici à là-bas», et elle se déplacerait. Rien ne vous serait impossible.» — Jésus, Matthieu 17.20


Le Mercredi des Cendres est l'un des jours de fête Catholique le plus populaire de toute l'année liturgique. Les dévots tout aussi bien que les Catholiques de nom vont à l'église, font la queue pour recevoir les cendres et prennent une décision sur les sacrifices qu’ils feront pour le Carême.

Mais il y a environ 800 ans, ce fut la date d'un miracle extraordinaire de l'un des plus grands saints de l'Église.

Le Mercredi des Cendres en 1218, Saint Dominique, âgé de 48 ans, était dans une maison du chapitre avec quelques Cardinaux à discuter des questions administratives. Soudain, quelqu'un fonce presque dans la porte. L'homme s’arrachait les cheveux, était en grande lamentation et pleurait. C’était parce qu'il apportait une mauvaise nouvelle : le neveu d'un des Cardinaux présents venait de tomber de son cheval et en était mort.

Au début, tout le monde est resté dans un silence stupéfait. Le Cardinal est tombé dans un profond chagrin. Dominique a essayé d'offrir quelques paroles de réconfort, mais avec peu de résultat.

Après réflexion, Dominique a pris en charge la situation : il a ordonné que le corps de l'homme mort soit amené et que la Messe soit préparée dans l'église voisine.

Pendant la Messe, Dominique a versé un torrent de larmes. Puis, lors de la Consécration, quelque chose d'incroyable est arrivé (autre que la Transsubstantiation, bien sûr !) : alors que Dominique élevait le Corps et le Sang du Christ, il est tombé dans une extase religieuse et a commencé à léviter ! Toutes les personnes présentes l’ont vu.

La Messe terminée, Dominique a dirigé tout le monde vers le corps de l'homme mort. Il s’est agenouillé et a prié en silence pendant un certain temps, puis il se releva et fit le signe de la Croix. Alors, encore une fois, il a commencé à léviter et il a proclamé haut et fort : « Je te le dis, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, lève-toi ! »

Par la grâce de Dieu, en face de tous ceux qui étaient présents, l'homme mort est revenu à la vie et s’est levé complètement indemne !

La nouvelle du miracle se répandit rapidement. La ville, l'église locale et même le Pontife lui-même, tous se sont réjouis de la nouvelle et louaient Dieu.