dimanche 28 août 2016

Est-ce que la Russie se convertit ?


Écrit par : Robert J. Siscoe

SOURCE : The Remnant



Note de l'éditeur :

La Préparation Matérielle pour la Consécration ?

Le récent court métrage de la chaîne Internet Russe RT intitulé « Poutine vs Obama » a déclenché un vif débat ici et sur YouTube qui semble appeler à un peu plus grand contexte. L'article suivant de Robert Siscoe est apparu dans la version imprimée du journal The Remnant en 2013 et fournit de la matière pour la pensée. Comme je l'ai dit l'autre jour, nous ne prétendons pas avoir toutes les réponses, mais nous sommes intéressés à ce débat, surtout s’il peut être mené par ceux qui sont prêts à sortir des sentiers battus et qui mettent de côté les polémiques obsolètes de la guerre froide et regardent ce qui se passe dans l'ici et maintenant. Mous ne sommes plus en 1980, les États-Unis, cette « ville qui ne brille plus sur la colline » (note : expression utilisée par l’ancien Président Ronald Reagan voulant signifier l’hégémonie mondiale des États-Unis à cette époque ), et si l'on considère l'éclatement de l'URSS — surtout lorsqu'on le compare à d'autres régimes impitoyablement Christophobiques opérant dans le monde entier en ce moment — il ne semble pas tout à fait correct d’isoler la Russie comme étant l’ « Empire du Mal » désormais. Alors, qu'est-ce qui se passe ici ? Comment Fatima s’insère-t-il dans tout cela ? Qu'en est-il de la Consécration ? Est-ce que les « Erreurs de la Russie » athéistes sont devenues maintenant les « erreurs du monde entier » ? Est-ce que Notre-Dame (qui n'a jamais mentionné une seule fois le mot « communisme ») se réfère seulement à un système politique / économique ou n'y avait-il pas beaucoup plus que ça ?

Michael J. Matt
Éditeur en chef
The Remnant



Au cours des dernières années, certains événements remarquables de nature religieuse ont eu lieu en Russie, de tous les lieux, avec Vladimir Poutine gagnant le respect du monde entier pour son leadership. Cet ancien agent du KGB est en train de devenir une voix de bon sens moral par sa promotion de la morale traditionnelle et le courage qu’il a de condamner les péchés contre nature. Il a également pris la parole pour les droits des minorités Chrétiennes persécutées au Moyen-Orient et a pris des mesures concrètes pour établir des relations plus étroites entre l'Église Orthodoxe et l'État Russe. Sont-ce simplement des pirouettes politiques ? Peut-être, mais peut-être pas. Dans un article récent du site Internet Life Site News, Hilary White a traité de certains de ces événements récents :

Poutine a salué la croissance de la coopération entre les Églises Orthodoxes et l'État Russe en disant : « Nous agissons comme de véritables partenaires et collègues pour résoudre les tâches domestiques et internationales les plus pressantes afin mettre en œuvre des initiatives conjointes en faveur de notre pays et du peuple ». La Fédération de Russie a récemment adopté une loi rendant illégale la promotion de l'homosexualité comme étant normale, un geste qui, tout en étant condamné par de nombreux dirigeants Européens, a été fortement soutenu par l'Église Orthodoxe. Poutine a ajouté jeudi dernier que l'Église donnait aux Russes une boussole morale quand tant de gens sont à la recherche d'aide. « Aujourd'hui, quand les gens sont une fois de plus à la recherche d'un soutien moral, des millions de nos compatriotes la voient dans la religion » a-t-il dit. « Ils font confiance à la sagesse pastorale de l'Église Orthodoxe Russe ». Il a ajouté que c’était l'Église qui a été ultimement responsable du développement et du progrès de la « culture et de l’éducation » en Russie au cours des 1000 dernières années. « L'adoption du Christianisme est devenue un point tournant dans le destin de notre patrie qui en a fait une partie intégrante de la civilisation Chrétienne et qui l’a aidée à se transformer en une des plus grandes puissances mondiales » a déclaré M. Poutine. [1]

Ces évolutions positives amènent beaucoup de Catholiques à se demander ce qui se passe en Russie. Est-ce que la conversion attendue depuis longtemps, mentionnée par Notre-Dame de Fatima, a déjà commencé ? Si oui, que dire de la Consécration collégiale ( note : collégiale=Pape avec tous les Évêques) qui est censée précéder ? Et est-ce que Vladimir Poutine a vraiment subi une conversion au Christianisme (bien que ce soit l'Orthodoxie), ou est-ce que ses actions publiques en faveur du Christianisme sont simplement un moyen de renforcer et d'unifier le peuple Russe en préparation pour leur prochaine bataille contre l'Occident ? Il y a des Catholiques éclairés de chaque côté de cette question et chaque camp a des arguments convaincants pour justifier leur position mais, à mon avis, les motifs de Poutine ne sont pas pertinents par rapport au portrait d’ensemble plus grand puisque ce que je crois que ce à quoi nous assistons n’est rien de moins que la préparation matérielle pour la Consécration de la Russie qui, je crois, est elle-même due aux millions de chapelets et autres prières que les fidèles ont offerts à cette intention depuis des décennies. Dieu a voulu que seul le Pape et les Évêques puissent susciter la véritable conversion de la Russie, mais je soupçonne fortement que Dieu a utilisé les prières des fidèles pour préparer cet évènement, qui recevra la forme (i.e. la vraie Foi) lorsque la Consécration si attendue aura lieu. Préparation matérielle Dans un article du Washington Times d’août 2012 intitulé : « Dans la Russie de Poutine, peu de séparation entre l'Église et l'État », nous lisons :

L'Église Orthodoxe Russe connaît son prestige retrouvé avec le gouvernement Russe. Le chef de l'Église, le Patriarche Kirill, a obtenu la résidence du Kremlin, cette forteresse historique très élaborée à Moscou et siège du gouvernement Russe, à la fin de l'année dernière ... un mouvement qui a rétabli la tête de l'Église dans la résidence que l'Église avait perdue au cours de la Révolution bolchevique de 1917. [2]

Le même article cite un Prêtre Orthodoxe qui avait à dire la chose suivante au sujet de la séparation de l'Église et de l'État :

« Notre Église ne se considère pas un ennemi de l'État. L'idée occidentale que l'État et l'Église doivent être un peu des rivaux et un peu des ennemis est à la fois bizarre et incorrecte d'un point de vue Orthodoxe, a déclaré en juin l’Archiprêtre Vsevolod Chaplin, un officiel de premier plan dans l'Église Orthodoxe. « Nous avons — bien au contraire — des enseignements sur l'harmonie, la coopération et de l'accord entre l'État et l'Église » [3]

Dans le même article, le Président d’alors, Dmitri Medvedev, a admis : « Oui, l'église occupe une place convenable dans la vie de notre société et du gouvernement ». La restauration d'une union entre l'Église et de l'État, qui avait été perdue lors de la Révolution Communiste de 1917, est non seulement en accord avec l'enseignement de l'Église Orthodoxe, mais reflète aussi l'enseignement de l'Église Catholique, comme on peut le lire dans de nombreuses encycliques papales telles que Immortale Die — « Sur la Constitution Chrétienne de l'Etat » — par le Pape Léon XIII. L’union de l'Église et de l'État est un élément essentiel pour un pays vraiment Chrétien qui, cette union seule, peut produire une véritable culture Chrétienne. Par conséquent, quelles que soient les motifs qui inspirent, et en dépit du fait que la forme (i.e. la vraie Foi) fait toujours défaut, ce développement constitue un élément matériel important pour la conversion future de la nation. En plus de promouvoir une plus grande coopération entre l'Église et l'État, la Russie prend également des mesures pour réprimer les sectes hérétiques, ce qui est un autre développement positif dans les préparatifs matériels. Ce qui suit est tiré d'un article de 2008 du New York Times :

Les substituts du Kremlin dans de nombreux domaines ont transformé de facto l'Église Orthodoxe Russe dans une religion officielle, écartant les autres confessions Chrétiennes qui semblent offrir la compétition la plus importante pour les fidèles. Ils ont presque interdit le prosélytisme par les Protestants et découragé le culte Protestant à travers une variété de mesures de harcèlement, selon des dizaines d'entretiens avec des responsables gouvernementaux et des dirigeants religieux à travers la Russie. Cette alliance étroite entre le gouvernement et l'Église Orthodoxe Russe est devenue une caractéristique déterminante du mandat de M. Poutine, une chorégraphie qui se renforce mutuellement et qui est habituellement décrite ici comme un travail réalisé « comme dans une symphonie.» ... ... 300 miles au sud de Moscou, la police a expulsé un Adventiste de la Congrégation du Septième Jour de sa salle de réunion, l'obligeant à tenir des services dans une maison délabrée à côté d'un chantier de construction. Les Baptistes Évangéliques ont été empêchés de louer un théâtre pour un festival de musique Chrétienne et n’ont même été pas autorisés à distribuer des jouets dans un orphelinat. Un pasteur Luthérien a dit qu’il s’était éloigné pendant quelques années parce qu'il craignait pour sa vie. Il est revenu mais garde un profil bas. À la télévision locale le mois dernier, le premier prêtre Orthodoxe Russe de la ville, qui est un confident des politiciens les plus puissants de la région, a donné un sermon qui a été répété à toutes les quelques heures. Son thème : les hérétiques Protestants. « Nous déplorons ceux qui sont égarés — Ces Témoins de Jéhovah, ces Baptistes, ces Évangélistes, ces Pentecôtistes et beaucoup d'autres qui ont tailladé les robes du Christ comme des bandits, qui sont comme les soldats qui ont crucifié le Christ, qui ont déchiré le saint manteau du Christ » a déclaré le prêtre, Rev. Aleksei D. Zorin. [4]

L'article poursuit en citant un ministre Protestant, M. Pakhomony, qui a dit : « Ils nous ont fait lépreux pour effrayer les gens loin de nous. Il y a ce climat que vous pouvez sentir avec votre chaque cellule de votre corps ». La suppression active de l'hérésie, ce qui est l'idéal dans un État vraiment Chrétien, est un autre développement positif puisque l'hérésie corrompt la vraie Foi, provoque la division et se traduit par la perte d'innombrables âmes. Bien qu’il soit vrai que l'Église Orthodoxe est elle-même en schisme avec l'Église Catholique et ne professe pas la « plénitude » de la Foi, la répression des sectes hérétiques est certainement un développement positif dans la préparation matérielle. Ce qui manque à l'heure actuelle, c’est la forme qui sera facilement résolue lorsque la Consécration aura lieu. Une autre évolution positive est vue dans un récent amendement à la Constitution Russe. Le 26 juin 2013, la Russie a approuvé un amendement ayant l'intention de protéger les enfants « de l'information qui est nocive pour leur santé et leur développement ». La loi interdit expressément « les relations sexuelles non traditionnelles chez les mineurs exprimés dans la distribution d'information qui vise à la formation chez les mineurs d'attitudes sexuelles non traditionnelles, d'attrait envers des relations sexuelles non traditionnelles, de perceptions erronées présentant une équivalence sociale entre des relations sexuelles traditionnelles et non traditionnelles, ou mettant en valeur de l'information sur les relations sexuelles non traditionnelles qui évoquent l'intérêt à ces relations ». Compte tenu de ces mesures, les Sodomites fuient la Russie en masse, débarrassant ainsi le pays d'un péché qui crie vengeance au Ciel. En conséquence de cette loi, tous les Russes qui souffrent de cette tendance désordonnée seront obligés de le garder dans le placard où il appartient. Conclusion Il semble évident que ces développements positifs constituent la préparation matérielle pour la Consécration à venir, ce qui entraînera la conversion de la Russie et le Temps de la Paix promise. Au Mariage de Cana, la Vierge a demandé à Son Fils de faire un miracle. Même si son temps n’était pas encore venu (Jean 2 : 4) Notre Seigneur Lui a accordé Sa demande, mais le miracle n'a pas eu lieu jusqu'à ce que les « serviteurs » aient fait leur part. Leur travail consistait à préparer la matière pour le miracle en remplissant les cruches avec de l'eau, qui seraient ensuite miraculeusement transformées en vin à l'heure convenue. De la même manière, je crois que les prières des fidèles servent à préparer la matière en Russie qui sera bientôt transformée miraculeusement lorsque la Consécration aura lieu et la forme sera infusée.
Alors que seul le Pape et les Évêques peuvent apporter la vraie conversion en effectuant la Consécration collégiale de la Russie comme demandé par Dieu, [5] la conversion apparemment miraculeuse de la matière, à laquelle nous assistons aujourd'hui, devrait nous donner l'espoir que l’événement tant attendu n’est pas loin. Ça devrait également servir d'encouragement à ceux qui ont aidé à préparer l’évènement par leurs sacrifices et de prières. Mais si oui ou non la Consécration aura lieu avant ou après « l'anéantissement des nations » est dans les mains du Pape, car lui seul peut apporter la vraie conversion par un acte d'obéissance à la volonté de Dieu.


[1] Hilary White, les dirigeants mondiaux devraient s'unir pour mettre fin à la persécution anti-Chrétienne, a dit Vladimir Poutine, »1er Life Site News, 1er août 2013. [2] Par Marc Bennetts, Dans la Russie de Poutine, peu de séparation entre Église et l’État, Washington Post, 13 août, 2012 [3] Ibid. [4] Clifford J. Levy, au détriment de tous les autres, Poutine choisit une Église », New York Times, avril 24, 2008 [5] « Le moment est venu où Dieu demande au Saint-Père, en union avec tous les Évêques du monde, de faire la Consécration de la Russie à Mon Cœur Immaculé, promettant de le sauver par ce moyen » (Paroles de la Sainte Mère à Sœur Lucie en juin 1929).