mercredi 17 août 2016

À Rome, c'est l'heure de la plage et de la pizza
pour les sans-abri



Par : Michael Matt | Editorialiste principal
Le 15 août 2016

SOURCE : The Remnant










CITÉ DU VATICAN (AP) - François paie la traite cet été à des dizaines de sans-abri de Rome avec une journée à la plage et un repas dans une pizzeria sur le chemin du retour.

L’aumônier du Pontife, le monseigneur Polonais Konrad Krajewski, a déclaré au quotidien La Stampa qu’il conduit en camionnette 10 personnes à une plage près de Rome tous les jours pour une saucette dans la mer, un bain de soleil et une pizza. Le Vatican fournit les maillots de bain et les serviettes de plage.

Krajewski a raconté dimanche à la Radio d’État Italienne que ces sorties en après-midi reflètent le « désir de normalité » des sans-abri dans leur vie.

COMMENTAIRE REMNANT : Oh, bien sûr — profiter d’une occasion offerte par l'Archevêque Krajewski pour aller à la plage rendrait la vie de quiconque sembler plus normale, surtout avec la pizza et les serviettes, compliments de François. Je parie que ces gars sans-abri — des hommes qui ont tout perdu à partir de leurs femmes allant aux enfants jusqu’à leur dignité elle-même — font la queue pour un peu de plaisir au soleil avec un certain Archevêque qu’ils ne connaissent même pas.

Tout cela semble un peu condescendant, non ?

L'Archevêque est l’aumônier du Pape qui est, soit dit en passant, l'homme chargé accomplir des actes de charité au nom du Pape François ... le genre de chargé des relations publiques de la division de la charité pour les initiatives de l'Homme du Peuple en quelque sorte. Selon le site Alchetron.com, le bureau de Krajewski finance ses œuvres en vendant des « bénédictions papales sur parchemin avec une photo du Pape que les fidèles peuvent obtenir pour une occasion particulière — tel qu’un mariage, un baptême ou une ordination sacerdotale — avec le nom du bénéficiaire et une bénédiction apostolique écrite en calligraphie. Tous les profits vont directement aux œuvres de charité ».

Donc, si vous obtenez l'une de ces bénédictions papales la prochaine fois que vous êtes à Rome, vous pourrez bien dormir sachant au moins qu’une certaine partie de votre argent est allouée à rassembler quelques gars sans-abri et à les emmener à la plage et qui, comme tous ceux qui connaissent le moindrement la problématique des sans-abri, est toujours une priorité élevée. Ce n'est pas un symbole sur l a substance comme cela puisse paraître. Vraiment, ce ne l’est pas ! Oui, ça l’est. C’EST. LA. PLAGE !

Krajewski décrit comment François a redéfini le bureau peu connu de l’aumônier papal: « Le Saint-Père m'a dit au début : « Vous pouvez vendre votre bureau. Vous n'en avez pas besoin, Vous devez sortir du Vatican ... N’attendez pas que les gens viennent sonner. Vous devez aller au-devant et chercher les pauvres ».

« Vendez votre bureau et aller chercher les pauvres » ? Dans Rome — une ville qui regorge sous toutes ses coutures d’églises, d’orphelinats, de couvents, de monastères, de soupes populaires ? Les sans-abri ne peuvent plus accéder aux organismes Catholiques de charité à Rome sans que le Pape lui-même envoie des Archevêques pour les trouver ?

Et l'Archevêque va faire le travail difficile à vraiment aider les sans abri à gagner leur autonomie et à retrouver leur dignité — en se déambulant comme un hippie stone et sans bureau ? Est-ce que cette limousine-libérale vend encore ? Est-ce qu’on l’achète encore ? Y-a-t-il vraiment quelqu’un là-bas assez crédule pour penser que tout cela est centré sur les sans-abri et non sur le programme de relations publiques du Vatican ?

Si vous vous souciez vraiment de quelqu'un qui est déprimé et hors-circuit, l'emmenez-vous à la plage, lui donnez-vous une pizza, puis le déposez-vous dans son trou avant de retourner dans votre chic appartement au Vatican ? Est-ce c’est que tout ce qu'il faut pour rendre une personne sans-abri à ne plus vouloir être sans-abri ? (Parce que, souvenez-vous, c'est le gros problème avec les sans-abri). Mais, selon le Vatican, ce qu'ils ont vraiment besoin, c’est la plage et un maillot de bain gratuit.

Comme est-ce que ça ne peut pas être insultant pour les gens sans-abri de partout ? Il semblerait que le Vatican est à peu près autant à l'écoute de la situation des sans-abri qu’il l’était sur le sort des victimes d'abus sexuels des ecclésiastiques.

Pendant ce temps, des millions de Catholiques ont laissé (ou sont à laisser) l'Église parce qu'ils se trouvent eux-mêmes spirituellement malnourris, scandalisés, ils en ont marre et, pour eux, être Catholique, ça en est fait. Qu'en est-il d’eux — de ces gens qui obtiennent des pierres au lieu des pizzas d'un Vatican beaucoup plus intéressé à leur passer par la gorge le progressisme plutôt que d’effectuer toute tentative de chercher à découvrir ce qui a terriblement mal été dans l'Église au cours des 50 dernières années au point de laisser des millions avec le sentiment d’être des moutons complètement abandonnés et, en effet, sans-abri.

Mais une pizza et un bain de soleil pour des « dizaines » des vagabonds de Rome ? Présents ! Pourquoi ? Parce que le Vatican a vraiment soin des gens !

Je suppose que les choses vont juste continuer à être plus bête jusqu'à ce que le monde Catholique réalise enfin que sans Dieu et la Tradition sacrée, nous ne pouvons rien faire d’autre sauf de faire des fous de nous-mêmes en essayant de convaincre le monde que nous sommes toujours Chrétiens même si nous avons depuis longtemps cessé d'être Catholiques.

Note du traducteur : un documentaire sur les sans-bri et leur réadaptation à la société vu il y a bon nombre d'années mentionnait que la méthode la plus efficace pour aider ces sans-abri qui ne veulent pas s'en sortir comme l'auteur de l'article le mentionne, est de leur procurer un logement sans frais au début. Ils apprennent à ré-aimer être dans un habitat stable et peuvent commencer alors à explorer leur environnement social.