dimanche 12 juin 2016

Nouvelle apparition Mariale approuvée
du calibre de Lourdes... Fatima
en Argentine



SOURCE : Catholic News Agency (CNA)

Buenos Aires, Argentine, le 4 Juin, 2016 / 05 :11 (CNA) .-

Ce qui a commencé par des rosaires illuminés et la redécouverte d'une statue de la Vierge Marie en Argentine a été approuvé par l'Évêque du lieu comme étant une suite d'apparitions qui sont « d'origine surnaturelle » et dignes de foi.

Et la désignation est profondément significative en reconnaissant les messages de Notre-Dame du Rosaire de San Nicolas qui exhorte à la paix et qui donne des avertissements terribles, a dit un chercheur en miracle.

Mgr Hector Cardelli de San Nicolas à Buenos Aires, province de l'Argentine, a fait l'annonce le 22 mai à la conclusion d'une messe pendant le pèlerinage avec une grande participation au Sanctuaire de Notre-Dame du Rosaire de San Nicolas.

L'Évêque a étudié le contenu des apparitions en 1990.

« Dans ma douzième année de pastorat à San Nicolas et, ayant suivi avec foi et responsabilité les événements Mariaux dont j'ai été au courant depuis le tout début, je suis arrivé à la décision de les reconnaître pour mon diocèse » a dit Mgr Hector.

« Je reconnais la nature surnaturelle des événements heureux avec lesquels Dieu, par sa Fille bien-aimée, Jésus par Sa Très Sainte Mère, l'Esprit Saint par son Épouse bien-aimée, a voulu se manifester avec amour dans notre diocèse ».

Michael O'Neil, chercheur et auteur sur les miracles et directeur du site MiracleHunter.com, à dit à Catholic News Agency (CNA) que l'approbation est importante. Cela signifie que les messages des apparitions ne sont pas seulement approuvés pour que les fidèles les lisent, a-t-il expliqué : l'Évêque dit que les événements actuels étaient en fait de réelles apparitions miraculeuses.

« Cela met ce site d’apparitions à égalité avec Lourdes, Fatima et Guadaloupe » a dit O'Neil.

Les apparitions ont commencé après quelques rosaires dans les foyers par tout San Nicolás de los Arroyos, une province de Buenos Aires, qui ont commencé à briller sans aucune explication.

Une femme et une mère nommée Gladys Quiroga de Motta a vu ces rosaires illuminés et a commencé à prier la Vierge Marie. La Vierge lui est apparue le 25 septembre portant l’Enfant Jésus et vêtue d'une robe bleue et d’un voile. Sa silhouette rayonnait de lumière.

Avec seulement une éducation de quatrième année, Gladys n’avait pas une grande connaissance de la Bible ou de la théologie. Elle est mère de deux filles et est grand-mère.

À divers moments de l’apparition, la Vierge Marie renvoyait Gladys à plusieurs versets de la Bible. Un mois après la première apparition, Marie, dans une apparition subséquente, a donné à Gladys un chapelet blanc et lui a dit : « Recevez ce Rosaire de Mes Mains et gardez-le pour toujours et à jamais. Vous êtes obéissante ; J’en suis heureuse. Réjouissez-vous car Dieu est avec vous ».

La Vierge Marie a demandé à Gladys d'aller chercher une statue qui avait été bénie par un Pape et qui a été oubliée dans le fin fond d’une église. Elle a trouvé la statue le 27 novembre 1983. Elle était dans le clocher de la Cathédrale du diocèse.

La statue en question était la Mère de Dieu tenant l'Enfant Jésus. Elle avait été apportée de Rome après avoir été bénie par le Pape Léon XIII. Suivant les instructions de la Vierge, elle a été trouvée dans le clocher de l'église. La statue ressemblait à la Vierge de l’apparition.

Aussi Gladys a reçu 68 visites et messages de Jésus.

Selon les rapports, Gladys a partagé les messages des apparitions depuis le début. Elle a toujours été à la disposition des autorités de l'Église. Gladys vit maintenant une vie de grande dévotion, en se montrant toujours discrète. On rapporte qu’elle a reçu les stigmates sur ses poignets, ses pieds, son côté et son épaule.

Il y a eu plusieurs guérisons documentées liées aux apparitions, y compris la guérison d'un garçon avec une tumeur au cerveau.

Gladys a partagé environ 1 800 messages de la Vierge Marie, a dit O'Neil. Beaucoup mettent l’accent sur des sujets tels que la paix, le repentir, le retour aux Sacrements et attirer les gens plus près du Christ. Mais il y a des messages à thème apocalyptique prédisant à l'avance une grande tourmente pour l'humanité.

« Voilà donc la partie la plus délicate avec tout cela » a dit O'Neil. « Ce n’est pas aussi facile que pour certaines autres apparitions qui attirent juste les gens plus près du Christ ... il y a tout aussi bien des avertissements terribles ».

Le Père René Laurentin, un expert sur les apparitions Mariales, a raconté les messages des apparitions dans son livre « Un appel de Marie en Argentine ».

À un moment donné, Marie a dit : « Beaucoup de coeurs n’acceptent pas Mon invitation à la prière et à la conversion. Voilà pourquoi le travail du diable est en croissance et en expansion ».

Les avertissements affirment que l'humanité est « en train de tomber dans une auto-destruction progressive » et la Vierge Marie représente l’espoir ». « Il vous appartient de fixer vos yeux et votre cœur sur Dieu » a-t-elle dit.

« Je veux guérir Mes enfants de cette maladie qui est le matérialisme ; une maladie qui en fait souffrir plusieurs. Je veux les aider à découvrir le Christ et je veux leur faire connaître que le Christ l'emporte sur tout » a dit Marie dans l'apparition. Elle a souligné l'importance de la prière, le chapelet en particulier.

L'apparition de Jésus a dit à Gladys : « Si cette génération ne veut pas écouter Ma Mère, elle périra. Je demande à tout le monde de L'écouter. La conversion de l'homme est nécessaire. "

« Aujourd'hui, Je préviens le monde car le monde n’est pas conscient : les âmes sont en danger. Beaucoup sont perdues ». Jésus a dit cela dans une apparition 1987. « Rares sont ceux qui trouveront le Salut à moins qu'ils Me reconnaissent comme leur Sauveur. Ma Mère doit être acceptée. Ma Mère doit être entendue dans la totalité de Ses messages. Le monde doit découvrir la richesse qu'Elle apporte aux Chrétiens ».

« Les enfants du péché vont grandir dans le péché si leur incroyance s'accroît. Je veux un renouvellement de l'esprit, un détachement de la mort et un attachement à la vie. J’ai choisi le Cœur de Ma Mère afin que ce que Je demande soit achevé. Les âmes viendront à Moi par Son Cœur Immaculé ».

Les Évêques successifs du diocèse du lieu ont discuté des apparitions à plusieurs reprises. Mgr Domingo Salvador Castagna a ordonné la construction d'un sanctuaire comme la Vierge l’avait demandé. La construction a commencé en 1987 et le sanctuaire a été consacré en 1990. Cette année-là, il a approuvé la publication et la diffusion des messages de Notre-Dame du Rosaire à San Nicolas.

Chaque année, un pèlerinage massif au sanctuaire a lieu le 22 mai.

Selon O'Neil, c’est unique que des Évêques aient approuvé les messages d'apparitions de 1983 à 1990 même si l'apparition continue aujourd'hui.

« Alors nous avons une apparition où nous avons une visionnaire vivante qui est approuvée comme authentique par les Évêques » a-t-il dit. « Habituellement, ils attendent que les messages se terminent ou que le visionnaire meurt mais, dans le présent cas, ils ont décidé d'aller de l'avant avec l'approbation ».

Mgr Cardelli a expliqué le processus qui l'a amené à rendre sa plus récente décision. Il a consulté des experts et des témoins et était conscient de son devoir de surveiller ou d’intervenir dans ces demandes d'apparition.

Il a dit qu’il a jugé les événements en fonction de deux critères : « les positifs et les négatifs et, dans les deux cas, il n'y avait pas, ni il y a des erreurs ». Il a dit qu’il a fait son discernement en utilisant trois critères spécifiques : « est-ce que les événements étaient d'origine naturelle ? est-ce que ça pourrait être une œuvre de l'ennemi ? est-ce qu’ils sont d'origine surnaturelle ? »

« Les réponses à ces questions m'ont donné la certitude que les fruits sont réels et positifs et vont au-delà de la simple action de l'homme » a déclaré l'Évêque.

O'Neil a dit que le processus d'approbation des apparitions évalue leurs messages pour assurer qu'il n'y a rien qui contredit l'Écriture, la Tradition, la Foi et la morale de l'Église Catholique. Les Apparitions sont des « révélations privées » qui n'ajoutent rien à la révélation publique de l'Écriture Sainte. L'enquête évalue également le caractère moral du visionnaire pour confirmer qu'il est sain d'esprit.

La déclaration qu’une apparition est « digne de foi » ne signifie pas que les fidèles sont tenus d’y croire ou que cela est arrivé. O'Neil a dit qu'il n'y avait pas de preuve que François ait participé à l'évaluation de cette apparition quand il était Archevêque de Buenos Aires.

Le décret de Mgr Cardelli déclare qu’il a reconnu l'apparition avec « certitude morale, bonne intention et espoir » et après avoir satisfait aux exigences proposées par le Saint-Siège pour son discernement. Il a dit que le décret « cherche la plus grande Gloire de Dieu et le bien de notre Église ».

Accompagnant le décret de l'Évêque est la présentation du livre « L'école spirituelle de Notre-Dame du Rosaire de San Nicolas ». Le livre dit que les enseignements les plus importants dans les messages de la Vierge Marie sont ceux « qu'Elle nous offre pour notre adhésion à tout ce qu'Il nous dit parce qu'Il est le point culminant de la révélation ".

« Enfin, et comme Notre Sainte Mère a demandé, je supplie le Ciel au nom du diocèse tout entier, qu'Elle soit à jamais la Reine et la Dame de San Nicolas de los Arroyos » a conclu l'Évêque.