mardi 14 juin 2016

La Grâce de Dieu





N'est-il pas un bon papa, ce monsieur ? Il donne du temps à son enfant pour qu'il acquiert une nouvelle habileté.

Au tout début, il lui tient son siège pour ne pas qu'il tombe... Au fur et à mesure que l'enfant sent l'équilibre qu'il doit maintenir, il allège sa main... jusqu'au grand cri fatidique de la victoire par l'enfant : « Je l'ai papa ! ».

Mais nous oublions souvent dans ce récit la volonté de l'enfant de faire de la bicyclette en tout premier lieu...

Pour la vie de plusieurs milliards et de milliards d'années qui nous attend, Notre Papa aussi désire que nous en jouissions...Il veut nous aider à l'acquérir... Car elle ne nous est pas donnée gratuitement sans un effort de notre part... Mais pourquoi donc ? À cause de la désobéissance de nos premiers parents... Il ne faut pas leur en vouloir car, à leur place, on aurait peut-être désobéi plus vite qu'eux...

N'empêche qu'avant leur faute, ils bénéficiaient de tout sans aucun effort : santé, immortalité [ ils auraient vécu une assomption ( corps et âme ) au Ciel comme Maman Marie à la fin de leur long séjour sur terre], tout pour entretenir leur corps et ce, sans aucun effort...

À cause de leur désobéissance, ils devraient dorénavant démontrer par leur volonté — comme le désir de cet enfant d'aller en bicyclette — qu'ils voulaient aller au Ciel... et apprendre à y aller.

Mais comment y aller ? Quelle bicyclette est nécessaire ? Comment apprend-on à utiliser cette bicyclette qui peut nous amener au Ciel ?

Notre bicyclette qui nous permettra d'entrer au Ciel, c'est la sainteté... Nul n'y entre sans être saint... Tous les membres du Club Céleste, dûment enregistrés et participants, sont saints...

Mais apprendre la sainteté n'est pas plus facile que d'apprendre d'aller en bicyclette ! Mais Notre Papa le sait bien ça aussi... Et vous pensez qu'il serait moins bon que ce papa dans ce petit vidéo ? Non, il va nous donner ses consignes et, une fois engagés sur notre bicyclette, il va tenir au début notre siège par sa Grâce... Voyons comment Il procède...

Comme ce papa qui a donné au préalable ses consignes à son enfant avant même qu'il embarque sur sa bicyclette : « Il faut que tu regardes toujours droit devant toi... Tu tiendras toujours les deux poignées du guidon...», Notre Papa du Ciel savait bien que nous ignorions tout des consignes pour aller en bicyclette de sainteté... C'est pourquoi il a brûlé ses consignes dans notre coeur tout juste à côté de la cicatrice due au péché originelle : Tu ne tueras pas, tu ne voleras pas, etc... C'est la Loi Naturelle inscrite en nous...

L'objectif de sainteté...

Quand on était petit, est-ce qu'on se disait : « Je ne sais pas faire de bicyclette, ça n'a pas l'air facile... C'est un idéal que je n'atteindrai jamais ? »

Mais pourquoi qu'en matière de sainteté, on se dit de telles choses ? Pourquoi n'avons-nous pas confiance en Son Fils qui est venu sur terre et qui nous a dit d'« être parfaits comme Son Père Céleste est parfait » ? Il nous aurait seulement proposer un idéal ? Depuis quand qu'on ne prendrait pas Sa Parole au sérieux ? Pourquoi nous aurait-il proposer quelque chose d'irréalisable ? Pour nous rendre dingue ? C'est son style d'abord ! Pensez juste qu'Il est mort pour CHACUN de nous et demandez-vous si on doit TOUJOURS le prendre au sérieux...

Justement la venue de Jésus sur terre est venue complétée cette Loi Naturelle qui était un ensemble de prescriptions négatives ( Tu ne tueras pas, Tu ne voleras pas, Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, etc...) par un ensemble de consignes postives : aime ton prochain comme toi-même, pardonne, partage tes richesses avec les pauvres, etc...

Dotés de l'ensemble des prescriptions tant négatives que positives, nous voici en mesure d'embarquer sur le bicycle de la sainteté... MAIS EST-CE QU'ON VEUT VRAIMENT ?

Notre Papa du Ciel ne fera pas d'efforts pour tenir notre siège si nous ne sommes pas intéressés. Il ne nous force jamais à rien... Il respecte notre libre arbitre... Toutefois, pour vous en donner le goût, il pourrait vous en parler de temps à autre par sa Grâce qui vous effleure le coeur tout comme un petit papa qui se rend compte que son enfant est mû par la peur d'apprendre à aller en bicyclette, il parlera à son épouse devant son enfant pendant un repas qu'un petit voisin a réussi à aller en bicyclette...

En somme, Notre Papa du Ciel tentera toujours de vous intéresser dans votre conscience à développer la sainteté parce qu'IL VOUS VEUT dans son Club Céleste pour des milliards et des milliards d'années. Lui, Il connaît ce qui s'en vient pour nous et, comme il est AMOUR PARFAIT et INFINI, il désire le partager avec chacun d'entre nous... Et, nous, nous sommes souvent réticents parce qu'on n'a pas vu ce qu'Il nous réserve...

Et pensez-vous que Notre Papa du Ciel s'attend à ce que l'on devienne saint du jour au lendemain ? Mais notre Papa du Ciel n'est pas seul à nous parler... Il a des ennemis et ceux-ci s'emploient à nous dire : « Voyons donc, tu n'y arriveras jamais, tu vas tomber, tu vas te faire mal... C'est juste des idéaux pour les lunatiques tout cela...»

Mais on oublie que Notre Papa du Ciel est plus fort que nos ennemis et que, si on décide d'apprendre à aller en bicyclette, c'est Lui qui va tenir le siège...

Au début, Il tiendra fortement le siège, c'est-à-dire que Sa Grâce suppléera énormément à nos faiblesses. Dès qu'il sent qu'on commence à ressentir un petit équilibre dans nos vies en respectant parfaitement les consignes qu'Il nous a données, Il relâchera un peu de force sur le siège... Si on continue à maintenir l'équilibre, il relâche davantage... Pour finalement, délaisser le siège...

Et quand on se sent seul, sans appui, parfois, une poussée de peur nous envahit et on tombe... dans le péché de nos habitudes...

Est-ce qu'un père de la terre engueule un enfant parce qu'il a tombé ? Et est-ce que Notre Papa du Ciel serait pire qu'un papa de la terre ? Non, Notre Papa du Ciel est plus patient qu'un papa de la terre et Il nous aime plus... Alors, on se reprend sur la bicyclette de la sainteté, Notre Papa du Ciel tient à nouveau le siège par Sa Grâce... Ça va bien ?... L'appui se fait à nouveau plus léger... On retombe.... On recommence... Jusqu'au jour où vous direz à Notre Papa du Ciel :

Papa ! Je sais aller en bicyclette...
Je vais pouvoir faire partie de ton Club
Le Paradis des Saints
Pour des milliards de milliards d'années !