jeudi 23 juin 2016

Jésus

« Un jour, Je vais vous expliquer pourquoi,
quand bien même vous êtes en Ma Sainte Présence,
vous avez eu cette souffrance
et vous serez plus qu’heureuse de l’avoir endurée »




Le 17 mai 2016


Dans la matinée, pendant mes prières, deux Anges me sont apparus dans ma chambre.

Ils ont dit : « Valentina, nous sommes très inquiets pour vous et nous sommes très préoccupés à votre égard ».

Pendant qu’ils me parlaient, chaque Ange est venu près de moi et, ensemble, ils ont embrassé mes deux épaules avec leurs mains et les ont doucement caressées ; ils ont essayé de me consoler, un Ange à mon épaule droite et l'autre Ange à mon épaule gauche.

Je n’ai pas compris pourquoi ils me consolaient sinon plus tard dans l'après-midi quand j'ai eu un accident mineur en embarquant sur un bus pour rentrer à la maison.

Ce jour-là, je devais aller à la ville me procurer des médicaments à la pharmacie pour mon fils et faire quelques courses pour acheter du pain et du lait.

Après avoir fini, je me suis avancée à l'arrêt du bus pour rentrer à la maison. Le bus est arrivé et j'allais embarquer quand le chauffeur du bus n'a pas réussi à abaisser le marchepied pour que je puisse monter en toute sécurité. Je me suis cogné la jambe droite sur le parement en acier tranchant de la marche d'entrée.

Tout à coup, je pouvais voir le sang sur les marches. Je m’étais coupée à ma jambe et je saignais assez fortement d’une profonde blessure .

Le conducteur est sorti de son siège pour m’aider, m’a offert quelques papiers mouchoirs pour couvrir la plaie et arrêter le saignement.

Après le choc, j'ai finalement embarqué dans le bus et me suis dirigée à la maison. Après être rentrée, j'ai appelé mon petit-fils, Christopher, et lui ai demandé d’appeler son oncle pour lui demander de venir.

Après être arrivé, il m'a emmené voir un médecin dans notre centre médical local.

Le médecin a examiné la plaie et a dit : «Ooooh, c’est très vilain. Je peux voir l'os. Que vous êtes-vous fait là ? »

Le personnel médical a traité la plaie avec des solutions antiseptiques. Ils m'ont aussi donné des injections pour engourdir la zone blessée afin qu'ils puissent recoudre de points de suture la plaie qui était très profonde.

En attendant que les injections prennent effet, la Sainte Croix m’est apparue devant moi.

J’ai dit : « Oh mon Seigneur, mon Dieu, ne laissez pas ma jambe s’infecter ! »

Mon Seigneur a dit : « Offrez-moi votre blessure, vous en avez seulement une, qui est douloureuse, Je sais, mais pensez à combien de blessures J’ai eues sur tout Mon Corps et comment elles ont été très douloureuses, elles étaient insupportables. Unissez votre blessure avec les Miennes. De cette façon, Mes Plaies vont guérir votre blessure. Mes enfants, parce qu'Elles sont si sacrées, honorez Mes Saintes Plaies. »

Après la chirurgie et les soins du médecin, mon beau-frère m'a reconduite à la maison.

Ce soir-là, la blessure était très douloureuse. Je suis allée au lit mais j'ai eu une nuit blanche. Je ne pouvais pas dormir à cause de la douleur intense. Je voulais essayer de prier, mais j’étais distraite par la douleur et le choc de ce qui était arrivé plus tôt ce jour-là.

Soudain, deux Anges sont apparus dans ma chambre.

Les Anges se tenaient côte à côte près de mon lit, pointant ma jambe blessée et se parlant entre eux, discutant lequel d'entre eux serait responsable de ma jambe.

Un Ange a dit à l'autre : « Cette jambe est à moi et j’en suis responsable ».

L'autre a répondu : « Non, elle est à moi et j’en suis responsable ».

J'avais tellement mal pendant que je les écoutais et les regardais, et j’étais un peu amusée de leur comportement.

Je leur ai dit : « Arrêtez de vous disputer sur ma jambe et sur ma blessure ! Elle est à moi et j’en suis responsable. Je suis celle qui éprouve une grande douleur en ce moment et vous essayez de choisir qui aura ma jambe ».

« Ayez-en la moitié pour chacun » ai-je dit.

Dans mon cœur, j’ai immédiatement compris qu'ils voulaient utiliser la douleur de ma jambe pour certaines âmes très nécessiteuses qui doivent être rachetées.

Après un certain temps, les Anges ont quitté ma chambre. J’ai pu ensuite entendre notre Seigneur Jésus me parler : « Offrez-Moi toute votre souffrance. N’en gardez aucune hors de Moi ».

Dans tout cela, j’ai compris que, de temps à autre, notre Seigneur veut de grandes souffrances de moi afin que je puisse les Lui offrir. Habituellement, j'ai mes souffrances quotidiennes que notre Seigneur me demande, mais celle-ci a été une plus grande souffrance.

Notre Seigneur a dit : « Un jour, Je vais vous expliquer pourquoi, quand bien même vous êtes en Ma Sainte Présence, vous avez eu cette souffrance et vous serez plus qu’heureuse de l’avoir endurée ».

Je ne me sentais pas à l'aise de sortir ce jour-là, mais j’ai senti que je devais sortir parce que ma souffrance était nécessaire pour sauver certaines âmes, peut-être de la condamnation.

Après un jour ou deux, j’ai remarqué un liquide clair qui se dégageait de quelques endroits de la plaie. Au cours d’un suivi de soins au centre médical, le personnel médical ne comprenait pas pourquoi ça se passait ainsi et d’où provenait le liquide.

Le liquide coulait sous la forme d'une larme. Une larme venait du centre de la plaie. L'autre larme provenait du bord de la plaie.

Dans mon coeur, j’ai entendu la Sainte Mère dire : « Ce sont des larmes de Moi et de Mon Fils ; des larmes parce que nous pleurons pour le monde, un monde si pécheur »

La larme venant du centre de la plaie était de Jésus et la larme venant du bord de la plaie était de notre Sainte Mère.

Seigneur, ayez pitié de nous et du monde entier.


SOURCE : Valentina Papagna