dimanche 5 juin 2016

Attention aux romans Harlequin religieux





Traduction de l'original plus bas

DÉCLARATION DE L’ARCHDIOCÈSE DE DUBLIN
SUR LA VISIONNAIRE ALLÉGUÉE
« MARIE DE LA DIVINE MISÉRICORDE »

Des demandes d'éclaircissement nous parviennent à l'Archidiocèse de Dublin concernant l'authenticité des visions et des messages présumés reçus par une personne qui se dit « Marie de la Divine Miséricorde » et qui peut vivre dans l'Archidiocèse de Dublin.

Mgr Diarmuid Martin tient à préciser que ces messages et ces visions présumés n’ont pas l'approbation ecclésiastique et que la plupart des textes sont en contradiction avec la théologie Catholique .

Ces messages ne doivent pas être promus ou utilisés au sein d'associations de l'Église Catholique.



Original
Voir l'original sur le site ici




Mon expérience personnelle

Préambule

C'est de mémoire que je vous raconte tout cela car ça fait une mèche que j'ai laissé cette dame au placard. Mais je tenterai d'être le plus précis et ne pas vous induire en erreur.

Les antécédents de cette dame

Avant de faire le « métier » de « visionnaire », cette dame se spécialisait dans une discipline très recherchée et rare : augmenter les visiteurs sur les sites Internet des entreprises. Sa propre publicité sur son site disait grosso modo : « Désirez-vous augmenter votre affluence de visiteurs Internet ? Faites affaire avec moi et vous verrez... »

Un jour, elle eut l'occasion de rencontrer un gourou et guérisseur. Gourou parce qu'il donnait des conférences, guérisseur parce qu'il guérissait, semble-t-il, aussi les gens. Ce guérisseur n'invoquait pas le Nom de Jésus pour guérir. Or, qui n'est pas pour le Christ, est contre Lui. Ce n'est pas moi qui l'affirme, c'est Jésus Lui-Même. Il ne peut pas y avoir de milieu dans ces choses-là.

Cette dame buvait les paroles de ce gourou. Pendant un an environ, elle lui fut fidèle. Elle lui proposa même de concevoir son site Internet. Mais une dispute eut lieu entre eux... Elle le quitta... Et partit son propre site de Marie de la Divine Miséricorde deux semaines plus tard...

Elle se targuait d'avoir parti son site si rapidement parce que, dès son départ du gourou, elle eut une vison du Ciel, semble-t-il. C'est ce qu'elle expliquait à qui voulait l'entendre. Le coup de Saül sur le chemin de Damas, quoi. Pas de confessions pour effacer les insanités du guérisseur, rien, nada, niet...

Déjà, à ses débuts, un théologien de sa paroisse discréditait ses visions. Mais, elle, elle ne s'en tenait qu'à sa fameuse vision du Ciel qu'elle avait reçue, semble-t-il. Elle joua un peu le jeu de la victime/prophète persécutée qui se rendait ainsi encore davantage crédible auprès de ses lecteurs.

Prétextant qu'elle vit pauvrement (elle habite une maison super riche), c'est son mari qui agit comme éditeur de ses livres et qui empoche tout le foin dans sa compagnie d'édition. Heureuse symbiose quoi !

Mon incident avec cette dame

Il y a environ deux ans à peu près, je lis une de ses locutions où elle invitait tous les lecteurs de ce message à se confesser directement à Dieu. Ce n'était plus une puce à l'oreille que j'avais, c'était un éléphant.

Je confie mon appréhension à un autre propriétaire de site qui la publiait régulièrement. Ce propriétaire me répond : « En effet, il y a matière à s'interroger. Je communique tout de suite avec sa traductrice officielle pour la langue française (MDM parle seulement anglais). Cette traductrice lui a accès en tout temps et on verra bien ce qu'il en est...»

La traductrice rapplique en nous disant : « Ah ! c'était juste un message pour les Protestants ».

Cette réponse était de la bouillie pour les chats et ce, pour deux raisons :

1- Il n'y avait aucune mention des mots « protestants » ou « autre dénomination religieuse » dans ce message. Aucune indication, mais absolumment aucune mention que ce message visait un segment particulier de fidèles. Tout le monde pouvait le prendre pour lui-même.

2- Même à cela, un Vrai Catholique ne peut pas parler de confession à un Protestant sans parler du Sacrement qui nous tient si cher... C'est l'Archevêque Protestant de Canturberry qui affirmait lui-même que la Confession Catholique était bonne pour l'âme !

Ses messages sont une drogue même pour certains prétres

Un peu comme une série télévisée où vous avez hâte au prochain épisode ou comme comme un roman Harlequin qui n'attend pas l'autre, la façon dont cette dame entretient ses lecteurs est extraordinaire. Ce qu'elle affirmait aux entreprises pour vendre ses services, elle a décidé d'employer ses habiletés pour elle-même. Et c'est payant... Demandez à son mari...

Ah ! Et puis n'allez pas dire mot contre ses visions et messages à quelqu'un qui en est drogué... Il aime sa drogue...