lundi 28 décembre 2015

Supputations sur la future Lettre Apostolique

du Pape François
Et espérons que nous avons tout faux
!

En marge du Synode sur la Famille, le Vatican nous a informé que le Pape rédigerait une Lettre Apostolique donnant des indications finales aux Fidèles du monde entier concernant la famille. C'est cette lettre qui sera importante à bien saisir pour les Fidèles Catholiques afin de connaître la position officielle de l'Église Catholique sur les sujets qui auront été traités lors des Synodes de 2014 et 2015. Tous les rapports tant intérimaires que finaux de ces Synodes n'auront pas la pleine valeur que cette Lettre Apostolique aura.

Un lecteur nous a demandé à quoi s'attendre de cette Lettre Apostolique. Il ne nous en fallait pas davantage pour faire démarrer notre machine à supputations ! Voici donc notre réponse à sa demande :

PRINCIPE DE RÉDACTION 1 : CE SERA AXÉ SUR LA MISÉRICORDE

Bien oui, le Pape centre tout son Pontificat sur la Miséricorde et nous sommes dans l'Année Jubilaire de la Miséricorde.

PRINCIPE DE RÉDACTION 2 : IL DOIT Y EN AVOIR POUR TOUS LES GOÛTS

Les sondages secrets du Vatican indiquent certainement que le nombre de Fidèles est toujours en perte de vitesse, du moins en Occident. Il n'y a pas de hausse d'assistance aux Messes, par exemple.

Le Pape ne doit donc pas perdre ceux qui fréquentent encore l'Église Catholique ( les « Conservateurs », les « Pharisiens », les « Rigides », les « Traditionalistes » ) mais il faut qu'il augmente sa part de marché ( pardon pour l'expression très profane mais je crois que les spécialistes athées du Vatican se parlent ainsi entre eux) qui est continuellement en baisse par rapport aux autres confessions religieuses. Par exemple, beaucoup de divorcés/remariés quittent l'Église Catholique pour se marier chez les Protestants. Autre exemple, le nombre d'Évangélistes dans le monde est évalué à 600 millions de fidèles... Ce sont pour la plupart des ex-Catholiques.

Il y aura donc un début de Lettre Apostolique qui contentera ceux qui restent encore dans l'Église Catholique : les fameux « compteurs de rosaires » comme il a déjà dit, semble-t-il, à un groupe de touristes Argentins qui le visitaient. Ce fut déclaré par un de ces touristes au sortir de l'audience privée qu'ils ont eue. Comment fera-t-il ça ? En déclarant officiellement dans les premiers paragraphes de cette lettre que le mariage est INDISSOLUBLE.

Mais pour satisfaire et attirer les autres confessions chrétiennes, il utilisera la MISÉRICORDE dans le reste de sa lettre pour diluer la notion d'INDISSOLUBILITÉ qu'il aura énoncée en début de lettre.

En somme, sa Lettre Apostolique sera un reflet parfait de l'ambiguïté totale qu'il y avait dans le rapport final du Synode : ambiguïté tellement totale que certains Cardinaux Conservateurs, au sortir du Synode, se déclaraient satisfaits parce que la Doctrine avait été respectée tandis que les Progressistes disaient qu'« enfin » une porte avait été ouverte !

PRINCIPE DE RÉDACTION 3 : LE VATICAN VISE UNE TRANSFORMATION COMPLÈTE DE L'ÉGLISE ET NON UNE AUGMENTATION GRADUELLE DE FIDÈLES.

Probablement selon les spécialistes laïcs, athées et souvent francs-maçons en relations publiques et communication qui conseillent le Pape, ça prendrait au moins 50 ans pour reprendre ce qui a été perdu par L'Église Catholique depuis Vatican II.

C'est trop long de procéder selon une telle approche « incrémentale ». Et ce n'est même pas une garantie de succès à cause des aléas de parcours qui peuvent survenir.

Pour ces conseillers super spécialistes mais athées, le diagnostic du statut de l'Église Catholique est le suivant : L'ÉGLISE CATHOLIQUE EST À SON AGONIE ET MÊME QUASIMENT MORTE. Ce qu'il faut selon eux, ce n'est pas une amélioration graduelle mais une TRANSFORMATION MAJEURE ET RAPIDE.

Mais comment faire alors ? Réponse : il faut tout simplement « paramétriser » les règles et normes de l'Église Catholique au même niveau que les autres confessions Chrétiennes. En somme, que toutes les confessions Chrétiennes aient tous un même dénominateur commun. De cette manière, l'intégration avec les autres confessions Chrétiennes se fera facilement. Et voici techniquement, comment ça pourrait se passer :

a) La notion d'oecuménisme depuis Vatican II affirme que toutes les confessions chrétiennes ont leur « richesse respective ». La notion de « Hors de l'Église, Point de Salut » a été complètement expurgée du vocabulaire et de la pensée catholique par les francs-maçons qui ont élaboré la nouvelle approche post-Vatican II sur l'oecuménisme. Donc, on dira que tous les fidèles demeurent dans leurs confessions respectives puisque chacune possède sa richesse. Mais on mettra par-dessus chacune d'elles ou on chapeautera pour ainsi dire une nouvelle dénomination religieuse au-dessus d'elles toutes : l'ÉGLISE SYNODALE qui est l'appellation que la Pape François utilise.

Donc, dans une telle façon de faire, le Pape pourra toujours dire aux Catholiques concervateurs : « Mais l'Église Catholique existe toujours ! ». De la même manière qu'il est toujours dit présentement que « la Doctrine est toujours maintenue et respectée » alors qu'on en dévie beaucoup. C'est une technique franc-maçonne depuis longtemps bien éprouvée et qui fonctionne à tout coup.

b) Quel sera le lien pour rassembler toutes les confessions ? Réponse : le Pape l'a utilisé en Amérique du Sud il y a six mois : « le baptême qu’ils partageaient [ avec les Évangélistes ] était plus important que leurs différences. » C'est ce qu'il a dit aux Évangélistes de l'Amérique du Sud et il l'a répété en novembre dernier dans une Église Luthérienne à Rome.


PRINCIPE DE RÉDACTION 4 : LA LETTRE NE DOIT PAS TARDER À VENIR

Ce principe n'est pas une supputation mais un fait. Un Cardinal responsable d'un dicastère au Vatican a confié aux journalistes que les fameux conseillers spécialistes de Madison Avenue, New York ( de l'une des plus grosses boîtes de marketing au monde engagée justement par le Pape ( tiens... tiens... Ah ! bon !) ont recommandé au Pape de ne pas trop tarder, histoire que la perte d'intérêt envers le Synode sera plus complète dans le temps.

En somme, à quoi bon que le « Dieu des surprises » ou le « Pape des surprises » ( on ne sait plus trop ) fasse une surprise si personne n'est plus là pour la recevoir ? Et comme ce sujet affecte tellement de gens, qu'il n'y en a pas d'autres qui en touchent autant, le Pape « battra donc les frères pendant qu'ils sont chauds (saouls) » (déformation québécoise de l'expression traditionnelle).

MAIS POURQUOI MÉLANGER LA LETTRE APOSTOLIQUE
AVEC LA TRANSFORMATION SUPPOSÉE DE L'ÉGLISE ?

Réponse : parce que le plus gros de la « clientèle » (encore une expression profane) est chez les divorcés/remariés. Et cette « clientèle » constituera la plus grande part de l'Église Synodale.

Faites l'analyse dans votre propre famille : combien sont en union libre ou divorcés/remariés ? Il est assez probable que le nombre de ces personnes dépassent le nombre de couples authentiquement Chrétiens mariés, n'est-ce pas ? Faites-en le pourcentage ?

Par exemple, il y a 3 couples divorcés/remariés ou en union libre dans ma famille pour un seul couple Chrétien authentiquement marié. C'est donc dire que 75 % ( les 3/4) des couples qui sont en union libre ou divorcés/remariés qui seront affectés par la Lettre Apostolique qui viendra sous peu.

Si nous sommes, théoriquement, 1 milliard 250 millions de Catholiques ( de nom du moins), ce qui sera écrit dans cette lettre touchera les 3/4 de ces Catholiques. Nous supposons dans cette brève analyse que les enfants se distribuent également dans tous les camps.

Inutile donc de dire que le Pape ne doit pas manquer son coup dans l'édification du moins préliminaire de la fameuse « Église Synodale » dans ce document. De fait, c'est le seul sujet qui touche autant de gens à la fois.

CONCLUSION

Ce sera donc une Lettre Apostolique super fluide. Contrairement à la Parole de Jésus, ce sera un document qui dira « NI OUI, NI NON ». Il y aura une « puissance d'égarement » dans ce document qui pavera la voie à l'établissement de l'Église Synodale. Il y aura tellement d'entourloupettes qu'elles permettront aux divorcés/remariés de communier.

N'oublions pas que les Orthodoxes permettent le divorce et le remariage. C'est aussi la visée du Pape de rassembler les Orthodoxes sous le chapeau de l'Église Synodale. Son document permettra de s'ajuster à leur propre manière de faire.