jeudi 10 décembre 2015

Objectif du Son et Lumière sur la Basilique

Obtenir l'appui religieux, sans soutenir la religion


PAR : Phil Lawler
SOURCE :Life Site News

La dégradation environnementaliste de la Basilique Saint-Pierre

Le 9 décembre 2015 ( Catholic Culture) - Presque dès que l'Année de la Miséricorde a été officiellement ouverte, le concept de la Divine Miséricorde a été banalisée par un spectacle son et lumière, avec des images de l'environnement affichées sur la façade de la basilique Saint-Pierre.

François a pris soin, dans Laudato Si, d'établir un lien entre la foi de l'Église Catholique et les préoccupations du public pour dégradation de l'environnement. Mais il n'y avait aucun effort pour intégrer la foi dans ce spectacle ; c’était une présentation purement laïque.

(Bien sûr, quelques personnes ont essayé de découvrir un symbole religieux caché. Était-ce la colombe en référence à l'Esprit Saint ? Était-ce le Lion de Juda ? Détendez-vous. Vous vous forcez pour rien. Il n'y avait rien là.)

Ce que la présentation a accompli fut d'éloigner l'attention du public de la Miséricorde de Dieu, vers une cause politique. À toutes fins pratiques, ce fut une campagne publicitaire produite par des fondations qui sont soutenues par certains des individus les plus riches du monde.

Certes, le spectacle a été une réussite technique impressionnante. S’il avait été présenté sur un écran plat massif, personne n’aurait eu d'objection. Là encore, pas beaucoup de gens l’auraient remarqué. Le spectacle a attiré l'attention dans le monde entier précisément parce qu'il a été affiché sur la basilique vaticane.

La façade de Saint-Pierre n’est pas juste un autre grand bâtiment qui fournit un fond essentiellement plat. C’est un espace sacré : un bâtiment dédié au culte divin. C’est aussi un symbole universellement reconnu de la foi Catholique. Le message du spectacle son et lumière a été de mettre l'écologie au premier plan avec la foi Catholique comme toile de fond.

Est-ce que ce spectacle sono aurait pu être mis scène contre le Mur Occidental du Temple à Jérusalem ? J’espère que non ; l'idée est répugnante. Pourtant, il a été mis en scène dans Place Saint-Pierre avec le soutien actif du Vatican. Pourquoi ?

Ce spectacle écologiste aurait pu aussi être affiché sur un fond évoquant la beauté naturelle : la paroi du Grand Canyon, par exemple ; ou les falaises blanches de Douvres. De tels sites auraient paru beaucoup plus cohérent avec le message du spectacle. Mais encore une fois, les producteurs avaient un objectif précis en tête : obtenir l'appui religieux, sans soutenir la religion.

Les dirigeants des fondations raffinés qui ont suborné le Vatican pour organiser ce spectacle savaient exactement ce qu'ils faisaient. Espérons que leurs homologues du Vatican ne savaient pas ce qu'ils faisaient. Parce que l'autre explication serait plus troublante.