lundi 25 juillet 2016

L'avortement, l'euthanasie, les Nazis

Un Évêque Irlandais comprend le portrait
et fait face à une réaction violente


Par : Steve Weatherbe
SOURCE : Life Site News

IRLANDE, le 25 Juillet 2016 (LSN) - L'Évêque au franc parler d’Elphin pourrait avoir déclenché une nouvelle controverse en comparant les arguments actuels pour l'avortement des enfants à naître avec de soi-disant défauts fatals avec les arguments de deux promoteurs Allemands de l'euthanasie qui ont inspiré les exécutions de masse des handicapés mentaux par l'Allemagne Nazie.

Mgr Kevin Doran a été dans les nouvelles bien avant ces commentaires publics et il a même été contraint de présenter des excuses demandées par ses supérieurs ecclésiastiques au moins une fois pour avoir dit qu’alors que les couples de même sexe pouvaient avoir des enfants, que ça ne les faisait pas parents pour autant. Cette fois, la Conférence des Évêques Irlandais a publié ses remarques lors d’une conférence pro-vie dans son intégralité sur son site Web avec les notes explicatives.

Dans un discours sérieux traitant des efforts déployés actuellement par les féministes encouragées par des groupes des Droits de l’Homme étrangers comme Amnesty International dans le but de rejeter le Huitième Amendement de l'Irlande qui protège l'enfant à naître, Doran a décrit « une brochure intéressante mais effrayante » écrite par le médecin Allemand Alfred Hoche et l’avocat Karl Binding en 1920 pour justifier le meurtre des déficients mentaux pour le bien de la société. Leur argument « Permettant la Destruction de la Vie Indigne de Vivre » a été « largement basé sur la notion que les personnes ayant une déficience intellectuelle n’avaient aucune contribution à apporter à la société et qu’elles n’avaient pas particulièrement envie de vivre » et c’est ce qui a « formé la base idéologique de l'assassinat de masse de centaines des milliers des soi-disant « indésirables » dans des endroits comme l'hôpital psychiatrique de Hadamer ».

Bien que cela ait donné lieu à des titres tels que « L’Évêque compare l'avortement au programme d'euthanasie involontaire nazi » paru dans le Irish Journal, Doran a fait valoir que la dévaluation des êtres humains a eu lieu des deux côtés de la Seconde Guerre mondiale. « La réalité est que l'idéologie raciste et antisémite qui était si centrale à l'effort de guerre nazi était également présent dans de nombreux autres pays sur les deux côtés du conflit » a-t-il dit.

Davantage sur ce sujet, l'Évêque a comparé les arguments de Hoche et Binding à ceux qui militent pour l'abrogation de Huitième Amendement pour les avortements « dans le cas des bébés à naître » avec des maladies potentiellement mortelles ... C’est l'acceptation du principe selon lequel il y a une telle chose qu’une vie humaine sans valeur ».

Cette croyance pourrait être compatible avec une vision païenne de la vie comme un jeu aléatoire joué selon un destin capricieux, mais cela ne correspond pas, dit-il, avec la croyance Chrétienne que « notre propre vie est un don de Dieu plutôt que simplement une sorte d’occurrence aléatoire. Si nous pouvons comprendre nos propres vies de cette façon, alors je pense qu'il est plus facile de voir d'autres personnes, y compris les personnes âgées, les enfants à naître, les pauvres et les personnes handicapées comme des dons de Dieu, indépendamment de ce qu'ils peuvent apporter à la société ou de ce qu’ils peuvent réaliser dans leur vie ».

Puis Doran a ajouté : « Comme il arrive, j'ai eu le privilège juste ce soir de passer un peu de temps avec une famille dont l'enfant de cinq ans est en phase terminale d'une telle maladie. Inutile de dire qu’ils sont très tristes, mais profondément reconnaissants pour le don de leur petit enfant qui a été tellement un foyer d'amour dans leur vie. Puis-je vous demander de faire une pause avec moi dans le calme pendant quelques instants pour nous souvenir d’eux dans la prière ? »

Doran a dit qu’il a rejoint d'autres Irlandais pro-vie en 1983 pour favoriser le passage du Huitième Amendement parce que d'autres pays Européens légalisaient l'avortement. Le mouvement a prouvé être prémonitoire, a-t-il dit, parce que ça a retenu une expansion similaire de l'avortement en Irlande.

« Je suis convaincu que des milliers de vies ont été sauvées et, malgré le grand nombre qui ont voyagé en Angleterre au cours des années, un grand nombre de femmes ont été soutenues culturellement en ne choisissant pas l'avortement » a-t-il dit. (l’Irlande a un taux d'avortement du quart des régions avoisinantes telles que l'Angleterre, l’Écosse et le Pays de Galles.)

Jusqu'à présent, il n'y a pas de réaction violente à la comparaison nazie de Doran. Plus d'une tempête a été causée par ses commentaires lors de la discussion sur le mariage de même sexe l'année dernière affirmant que les homosexuels « ayant » des enfants, ce n'étaient pas la même chose qu'être leurs parents réels. « Ce projet de loi » a-t-il dit à un intervieweur « que le gouvernement met en place — la Loi sur les enfants et les relations familiales — semble principalement concentré à rendre possible pour les personnes dans diverses relations différentes d'avoir des enfants. Cela ne cherche pas à ce que les enfants aient leurs parents ».