vendredi 22 juillet 2016

Est-ce que François...

est un dupe consentant à l'Islam radical ?




par Christopher A. Ferrara
SOURCE : Fatima Network Perspectives
Le 22 juillet 2016


Les lecteurs se souviendront que François a récemment eu un tête-à-tête au Vatican avec le Musulman « modéré » Sheik Ahmed el-Tayeb, le « Grand Imam » de l’Université Al-Azhar au Caire, et peut-être le docteur ayant le plus autorité dans monde de l’Islam Sunnite qui, à un moment donné. a servi pas moins qu’en tant que « Grand Mufti » de l'Égypte.

Je me souviens d’avoir pensé à l'époque : « Modéré, mon oeil ! » J’aurais parié qu’on aurait pu trouver dans les discours ou les écrits de ce vieux Ahmed qu’il avait déjà incité à la mort les infidèles, et qu’une telle incitation était tout simplement conforme selon lui au code juridique Islamique « modéré » de l'Égypte et de celui des autres États Islamiques « modérés ». Mais j’ai laissé aller la question parce que personne ne peut suivre tous les événements dans le cirque Bergoglien.


L'auteur de cet éditorial est Monsieur Christopher A. Ferrara. Monsieur Ferrara est avocat de profession. Il agissait aussi comme collaborateur principal de Feu Père Nicholas Gruner, fondateur du Centre de Fatima, Fort Érié, Canada et ayant aussi des installations à Rome. Il est chroniqueur dans plusieurs autres sites catholiques dont Le Remnant Newspaper.

Je me souviens d’avoir pensé à l'époque : « Modéré, mon oeil ! » J’aurais parié qu’on aurait pu trouver dans les discours ou les écrits de ce vieux Ahmed qu’il avait déjà incité à la mort les infidèles, et qu’une telle incitation était tout simplement conforme selon lui au code juridique Islamique « modéré » de l'Égypte et de celui des autres États Islamiques « modérés ». Mais j’ai laissé aller la question parce que personne ne peut suivre tous les événements dans le cirque Bergoglien.

Quelqu'un a cependant fait le travail pour nous, Raymond Ibrahim, né de parents Chrétiens Coptes en Égypte, une autorité sur l'Islam, et il parle couramment l'Arabe et l’Anglais ; il a révélé ce qui suit sur son site web :

La semaine dernière, lors de son émission quotidienne télévisée qui paraît pendant tout le Ramadan, le Dr Ahmed al-Tayeb — qui a récemment été invité au Vatican, que le Pape François a chaleureusement embrassé et qui est décrit dans les médias Occidentaux comme un « modéré » — a déclaré que « l'Apostasie contemporaine se présente sous le couvert de crimes, d’agressions et de haute trahison de sorte que nous la traitons maintenant comme un crime auquel on doit s’opposer et qui doit être puni ».

Alors que son argument principal était à l’effet que ceux qui ne suivent pas l'Islam sont enclins à être des criminels, il a souligné en particulier ceux dont l'apostasie est apparente comme étant un « grand danger pour la société Islamique. Et c'est parce que leur apostasie est le résultat de leur haine pour l'Islam et un reflet de leur opposition envers l’Islam. À mon avis, cela est une haute trahison ».

Cheikh al-Tayeb a ajouté ce que savent tous les Musulmans : « Ceux qui sont les érudits de l'Islam [al-fuqaha] et les Imams des quatre écoles de jurisprudence considèrent l'apostasie comme un crime et sont d’accord que l'apostat doit renoncer à son apostasie ou sinon être tué ».

Enfin, pour faire bonne mesure, il citait un Hadith, c’est-à-dire une rubrique de la tradition, du Prophète de l'Islam qui permet la mise à mort des frères Musulmans dans trois circonstances : l'adultère, l’assassinat et l'apostasie.

Le site de l'anti-Islam radical appelé Mahound’s Paradise ( le Paradis de Mahomet) note que l'Institut du Caire pour les Études des Droits de l'Homme a demandé à el-Tayeb de rétracter ses déclarations, mais n'a reçu aucune réponse. L'Institut note de plus un fait dont François, dans l'exercice d’une prudence raisonnable à l’égard des Musulmans « modérés », aurait dû connaître à savoir que l'Université où al-Tayeb est Grand Imam « adopte deux discours contradictoires : l'un est ouvert et dirigé à l'extérieur tandis que l'autre soutient l'extrémisme violent et est dirigé vers l'intérieur ».

L'auteur du Paradis de Mahound en déduit que « le Pape n'a aucune idée de ce que el-Tayeb croit vraiment ou, encore plus directement, ne s’en soucie pas vraiment ». Il opte pour la dernière alternative si bien que cela expliquerait beaucoup de choses, y compris la demande Bergoglienne de permettre une véritable invasion Islamique de l'Europe et sa réaction curieusement muette face au génocide en cours des Chrétiens aux mains des Musulmans à travers le monde d'aujourd'hui.

Ensuite, il y a cette déclaration de François tout à fait incroyable : « Je n'aime pas quand [certains] parlent d'un génocide Chrétien au Moyen-Orient. C’est du réductionnisme ». Pour l'amour du Ciel, même le gouvernement des Etats-Unis [ note : vote unanime des deux Chambres !… de mémoire ] appelle cela un génocide !

Est-ce que François est un dupe consentant de l'Islam radical ? Voudriez-vous parier une somme importante d'argent qu’il ne l’est pas ?

Comme l'élément humain de l'Église est tombée de haut depuis l'époque où une femme Musulmane capturée, nommée Fatima, et convertie à la Foi Chrétienne pendant la reconquête du Portugal et de sa libération de la tyrannie de l'Islam, a épousé son propre geôlier, qui était tombé en amour avec elle, et elle est devenue la Princesse Oureana (son prénom). C’est pour elle que le village de Fatima est nommé ainsi.

Aujourd'hui, cependant, le Pape lui-même se prosterne devant les Imams et les Muftis alors que l'Islam resurgit en Europe sous les applaudissements du Vatican dont les représentants ont assisté à l'ouverture de la première Mosquée à Rome en 1989.

Il semblerait que seule une intervention Divine directe peut mettre un terme à cette folie. Notre-Dame de Fatima, priez pour nous !