mercredi 20 juillet 2016

Vigile sur le Vatican ...

«Le plus grand supporter et collaborateur du Vatican»



Article écrit par Elisabeth Yore
Le 19 juillet 2016

Elizabeth Yore est une avocate internationale spécialisée en matière des droits de l'enfant et un membre de l'Institut Heartland.

Elle a enquêté sur les abus sexuels de l’Église et elle a assisté les victimes Belges de pédophilie et leurs familles. Elle sait donc ce dont elle parle ici.

SOURCE : The Remnant







Jeff Sachs, le grand conseiller pro avortement papal

Soyez prévenus. Cette photo en dit long au sujet de cette papauté et de ses collaborateurs. Connaissez-les par les compagnons radicaux qu’ils entretiennent.

Son pouvoir lui donne un accès accru au Pape alors qu’il s’assoit bien en vue sur l'estrade du conférencier lorsque François aborde la Conférence judiciaire de l'Académie Pontificale sur le trafic humain en début de juin 2016.

Il sourit et il écoute alors que François reconnaît et remercie « un certain nombre de collaborateurs externes prestigieux — « à qui je présente mes sincères remerciements » a dit le Pape — qui se sont engagés dans des activités dans la défense de la dignité humaine et de la liberté de nos jours ».

Il hoche de la tête en connaissance de cause parce qu’il est le plus en vue parmi les« collaborateurs externes prestigieux » du Pape.

Alors que l'allocution du Pape continue, François identifie ces « collaborateurs » : « Nous pouvons compter également sur une collaboration importante et décisive avec l'Organisation des Nations Unies. Je suis reconnaissant pour le fait que les représentants des 193 États membres de l'ONU aient approuvé à l'unanimité les nouveaux Objectifs de Développement Durable ».

Après trois ans de chicaneries géopolitiques intenses, François admet de façon imperturbable que les « collaborateurs importants » du Vatican ne sont nul autres que les Nations Unies et les Objectifs de Développement Durable (ODD) pro-avortements.

Malgré les protestations du site The Remnant, de L'Institut Lépante, de Voix de la Famille, Life Ste News et beaucoup d'autres, qui ont averti à plusieurs reprises des objectifs des anti-vie, anti-catholiques et des tactiques qui se plient à la théorie du genre, à la contraception éhontée et à l'avortement à forte charge de l'ONU / ODD, François ne recule pas de son soutien à ODD. Depuis son élection, sa papauté embrassa rapidement l’agenda écologique de l'élite mondiale laïque en collaborant avec les Nations Unies, comme le sauveur bureaucratique global de l'environnement.

En trois petites années, l'impensable enveloppe le Siège de Pierre à savoir un programme laïc radical qui mine le Dépôt de la Foi. Comment se fait-il que ça s’est passé si vite ? La réponse réside dans l'homme assis à l'estrade du Pape. Son nom est Jeffrey Sachs et il est le cerveau UN / ODD derrière la doctrine de la foi de l'éco papal. Ne vous méprenez pas. Il travaille avec impunité et avec la bénédiction explicite de François.

Sachs domine le Vatican comme son éminent porte-parole écolo, il a accumulé plus de 9 apparitions et discours à l'Académie Pontificale du Vatican au cours des 3 dernières années.

Sachs sert comme l'expert touche-à-tout des Nations Unies sur tout, de la hausse des niveaux des mers jusqu’à la croissance de la population.

Sachs escorte les autres laïcs, Ban Ki Moon et Bernie Sanders, dans les halls du Vatican.

Sachs rédige des documents du Vatican sur le changement climatique.

Jeffrey Sachs dépasse de loin le simple rôle de collaborateur du Vatican. Il est décrit par Margaret Archer, Présidente de l'Académie Pontificale comme l'un de ses plus grands supporters ». »

Qui est Jeffrey Sachs, le plus grand supporter du Vatican ? Il est directeur de l'Institut de la Terre à l'Université Columbia et directeur du Réseau des Objectifs de Développement du Millénaire des Nations Unies, conseiller spécial de plus du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki Moon, et auteur de (de quoi d'autre) « L'âge du développement durable ».

Plus troublant, Sachs se perche comme un luminaire permanent dans les murs du Vatican de la papauté de François, agissant comme l’homme-orchestre du changement climatique à la Curie, promouvant sans cesse l'ordre du jour de réchauffement mondial de l'ONU. Il est l'expert autoproclamé sur toutes les choses globales et son influence troublante continue de croître au Vatican.

Ce « plus grand supporter » fonctionne comme le plus fréquent conférencier invité du Vatican et le conseiller général sur le climat. Au cours des 3 dernières années, Sachs a donné son opinion sur le trafic d'êtres humains, partant du changement climatique jusqu’à la redistribution des revenus. Sachs pose comme un expert sur un éventail de sujets en insistant qu'ils mènent tous à la route de briques durables de ses précieux Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies.

Ce très grand supporter du Vatican a écrit que l'avortement est une « option à plus faible risque et à plus faible coût » (c’est un économiste qui parle) que d'amener un enfant dans le monde.

Ce très grand supporter du Vatican estime que « les taux de fécondité élevés sont nuisibles au développement économique ».

Ce très grand supporter du Vatican soutient avec force que la « légalisation de l'avortement réduit le taux de fécondité global d'un pays significativement, par autant qu’un demi-enfant en moyenne ». C’est une bonne chose pour Sachs.

Ce très grand supporter du Vatican a préconisé depuis 20 ans une politique mondiale de l’ONU sur la santé reproductive qui est alignée sur l'avortement et la contraception.

Ce très grand supporter du Vatican promeut les nouveaux Objectifs de Développement Durable des Nations Unies qui sont remplis de promotion des ressources en matière de santé sexuelle et reproductive, y compris les moyens abortifs, les contraceptifs et les services d'avortement.

Pouvez-vous entendre le soupir collectif d'horreur des tombeaux des Papes sous la Basilique Saint-Pierre ?

Le complot s’épaissit

Il y a deux semaines lors du Sommet de sur la traite humaine du Vatican judiciaire, Sachs a parlé à nouveau ( bien qu’il ne soit certainement pas un juge ) et a saisi l'occasion de nouveau pour avancer davantage la mise en œuvre de son projet jouet : les nouveaux Objectifs de Développement Durable des Nations Unies. Dans sa déclaration d'ouverture révélatrice, Sachs a souligné la collaboration étroite et le plan entre l'ONU et l’Exhortation Écolo du Pape, Laudato Si.

Jeffrey Sachs a reconnu que François et son Encyclique « Laudato Si » a rendu l’adoption possible à la fois du passage des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies en septembre 2015 et l'Accord de Paris sur le Climat en décembre 2015 ».

Vous avez bien entendu. La collaboration a oeuvré avec brio ! La présence implacable de Sachs au Vatican a fourni l'assurance et la coordination pour que l’agenda des changements climatiques et du Développement Durable des Nations Unies soit fortifié et défendu par l’Exhortation apostolique Laudato Si du Pape François . Comme ils sont tous intelligents et politiques.

Le changement climatique hautement controversé et scientifiquement contesté, publié le 18 juin 2015, a ouvert la voie pour le passage de l'avortement et de la contraception infusée dans le cadre des Objectifs de Développement Durable des Nations Unies en septembre 2015. Pour garantir davantage la victoire des ODD à l'ONU, le Pape François a scellé l'affaire et s’est adressé à l'Assemblée générale des Nations Unies le 25 septembre et déclara :

« L’‘Agenda 2030 pour le Développement Durable’ au Sommet mondial, qui commencera aujourd’hui même, est un signe important d’espérance. J’espère que la Conférence de Paris sur le changement climatique aboutira à des accords fondamentaux et efficaces ».

Presto, après la publication de Laudato Si et l’adresse du Pape à l'ONU, les ODD ont été adoptés par l'Assemblée générale de l'ONU, suivis par le passage du traité climatique Paris en décembre 2015. Ces jalons séculiers signalent toute une réalisation politique pour le Vicaire du Christ !

Après trois années de coordination intense et de timing délicat, le complot ourdi à l'Académie Pontificale des Sciences Sociales révèle un partenariat radical, continu, laïque, politique et global sous ce pontificat.

Jeffrey Sachs est maintenant confortablement intégré en tant qu’homme de pointe du Pape orchestrant la collaboration de l'ONU / Vatican / administration de Obama et de tout le partenariat pour promouvoir le contrôle de la population, masquant le tout comme étant un changement climatique global. En tant que larbins bien disposés dans ce mouvement globaliste pour construire un ordre mondial par le contrôle de la population la décarbonisation, la taxation du climat, la désindustrialisation et la redistribution de la richesse, le Vatican envoie toutes ses précieuses ressources, notamment des sommets, des académies pontificales, d’habiles vidéos papaux, des spectacles d’animaux au laser sur Place Saint-Pierre et. oui, une Exhortation papale qui prête sa voix morale à une stratégie globale immorale.

Si seulement les millions d'enfants à naître et les Chrétiens menacés d’être persécutés pouvaient se voir accorder ces vastes ressources du Vatican. .