samedi 24 mars 2018

Le Pape annule l'audience avec les donateurs de la Fondation Papale
après leurs objections à une subvention de 25 millions de dollars



par : John-Henry Westen
Co-fondateur et rédacteur en chef de LifeSiteNews.com


SOURCE : Life Site News
Vendredi, le 23 mars, 2018 - 4:07 pm EST





Voici en résumé les faits que nous rapportions les 20 et 22 février 2018 dernier ici et ici

Le site Life Site News a exposé une controverse sans précédent au sein de la Fondation Papale, un groupe caritatif de riches donateurs qui soutiennent les œuvres caritatives du Saint-Siège. D'ordinaire, la Fondation Papale subventionne des projets dans les pays pauvres, avec des subventions d'environ 200 000 $ à la fois. Mais cette année, la Fondation a été chargée de fournir une somme extraordinaire de 25 millions de dollars pour un hôpital de Rome, l'Instituto Dermopatico del l'Immacolata (IDI). Certains membres du groupe de bienfaisance ont remis en question la proposition, mais la subvention a été tout de même avancée, à la demande expresse du Pape François lui-même. Pour compliquer les choses et pour reprendre les paroles d'un membre du Conseil d'administration de la Fondation, il a démissionné en signe de protestation et a dit à propos de l'IDI : « Une histoire de mauvaise gestion, d'inculpations criminelles et de faillite ».

Voici maintenant les plus récent développements rapportés pat l'éditorialiste en chef de Life Site news, Jonh Henry Westen en date du 23 mars 2018 :

WASHINGTON, D.C., 23 mars 2018 (Life Site News) — Le Pape François a annulé une réunion régulière avec des donateurs à la Fondation Papale, une organisation caritative Américaine qui contribue aux œuvres du Pape. L'annulation intervient juste après que les membres se soient opposés énergiquement à une demande personnelle du Pape pour que la Fondation accorde 25 millions de dollars à un hôpital de Rome en proie à des allégations de blanchiment d'argent et de corruption financière.

La réunion annulée est considérée « vindicative » par les membres de la Fondation Papale, qui ont parlé à Life Site News sous condition d'anonymat. La nouvelle de l'annulation est venue aux donateurs-membres dans une lettre du 22 mars du Président du Conseil de la Fondation Papale, le Cardinal Donald Wuerl. La lettre du Cardinal Wuerl tente de caractériser l'annulation de la rencontre avec le Pape sous un jour positif ; une suggestion que les membres trouvent risible.

« Le Saint-Siège ... » dit la lettre, « a offert son soutien à la Fondation Papale alors qu’elle procède à son auto-examen ... en reportant une audience pontificale jusqu'à ce que tout le travail de la Fondation soit complété et que ses membres ainsi que ses Commissaires se soient entendus sur la mission, la structure, les processus et la relation de la Fondation avec le Saint-Siège ». La lettre ajoute : « Bien que le report de l'audience papale en reconnaissance de notre travail puisse être une déception, en même temps, la sagesse d'un tel arrêt est évident ».

Le mois dernier Life Site News a fait la une de cette histoire concernant la demande du Pape pour 25 millions de dollars, une subvention 100 fois plus élevée que l’envergure des subventions régulières de la Fondation Américaine. Lorsque des membres du clergé qui ne faisaient pas de don à la Fondation ont voté pour procéder à la subvention suite aux objections véhémentes des membres donateurs laïques, certains membres ont présenté leurs démissions et exigé que leurs dons leur soient rendus.

L'adhésion laïque ou devenir un « Commissaire » dans la Fondation Papale implique l'engagement « de donner 1 million de dollars sur une période de dix ans au maximum avec un don minimum de 100 000 $ par an ». La réunion annuelle du Conseil d'administration de la Fondation se tient à Rome et les membres peuvent avoir ainsi une rencontre exclusive avec le Pape, un privilège accordé à l'organisation, qui contribue plus que toute autre aux œuvres du Pape.

La moitié de la subvention controversée de 25 millions de dollars demandée par le Pape pour l'hôpital en proie à la corruption a été envoyée au Saint-Siège avant que le chahut de la Fondation n'atteigne son paroxysme. Pour apaiser les Commissaires rebelles, le Cardinal Wuerl a dit qu'il demanderait au Pape de refuser le reste de la subvention même si elle avait été « approuvée » — une demande que la nouvelle lettre prétend avoir été acceptée.

Les membres de la Fondation Papale suggèrent que le récit de Wuerl brosse une image trompeuse de la situation. Un membre a déclaré à Life Site News: « Le Pape n'a pas « refusé la moitié de la subvention spéciale approuvée par le Conseil », mais plutôt après avoir utilisé ses Cardinaux pour faire passer en force une subvention absurde contre une résistance à 100% de la part des laïcs ; et après les démissions qui s'ensuivirent ainsi que les protestations, avec des menaces d'exposition publique qui devinrent écrasantes, le Pape finit par dire qu'il ferait un compromis en ne prenant que la moitié de ce qu'il avait demandé auparavant ».

Les deux membres de la Fondation Papale qui ont parlé à Life Site News ont félicité le Cardinal Wuerl pour son effort héroïque à susciter la plus récente indignation dans le scandale des 25 millions de dollars.

« L'annulation de l'audience papale n'était sûrement pas le résultat de favoriser plus de réunions du Conseil d'administration [ pour étudier sa mission, sa structure, etc… ], mais manifestement c'était une peur que le Pape fasse face à un groupe de donateurs déchirés en colère. Avons-nous vraiment besoin de prétendre le contraire ? » a déclaré un donateur.

Jim Longon, membre de la Fondation du Pape qui a démissionné du comité d'audit du Conseil d'administration à cause du scandale des 25 millions de dollars, a déclaré à Life Site News qu'il avait décidé de parler publiquement aux médias du scandale après que Life Site News a révélé l'histoire. Il a félicité Life Site News pour une représentation précise et a noté que la Fondation Papale a rencontré le Pape chaque année tout au long de ses 30 ans d'histoire ( à moins que le Pape ne soit malade ).

Longon a dit, en plaisantant, qu'il n'irait pas à Rome en avril pour la réunion de la Fondation Papale parce que « je n'ai personne pour goûter ma nourriture » avant de la manger.