mardi 27 mars 2018

La Chine arrête un Évêque Catholique
après avoir refusé de célébrer la Pâques avec un Évêque illégitime




par : Diane Montagna

SOURCE : Life Site News
Le mardi 27 mars, 2018 - 9:51 am EST



ROME, le 27 mars 2018 (Life Site News) — Un Évêque Chinois à qui le Vatican a demandé de quitter pour faire place à un Évêque excommunié et illégitime a été arrêté par la police en Chine.

Asia News a rapporté aujourd'hui que Son Excellence Vincent Guo Xijin, Évêque de Mindong ( Fujian ) et le Chancelier du Diocèse, le Père Xu, ont été arrêtés par la police hier soir.

Selon les rapports, à 15h00 lundi, Mgr Guo, 59 ans, a été appelé dans le bureau des affaires religieuses où il a rencontré des représentants du gouvernement pendant plus de deux heures. Le contenu de la discussion est encore inconnu. À 19h00, il est retourné à sa résidence et a préparé ses bagages pour partir. À 22h00, il a été emmené.

L'année dernière, Mgr Guo a disparu aux mains de la police Chinoise juste avant Pâques et est réapparu 20 jours plus tard.

Des représentants de l'Église clandestine en Chine disent que Mgr Guo a été emmené pour avoir refusé de concélébrer les liturgies de Pâques avec Mgr Zhan Silu, un Évêque illégitime et excommunié approuvé par les autorités Chinoises.

Plus tôt cette année, le Vatican a demandé à Mgr Guo de céder sa fonction à Zhan Silu. Selon l'accord proposé, Guo devait assumer le titre d'Évêque Auxiliaire du diocèse.

L'Église Catholique authentique, dirigée par des Évêques approuvés par le Saint-Siège, est souvent appelée l'Église Catholique « souterraine » en Chine. Le gouvernement dirige l’Association Patriotique Catholique Chinoise.

Un autre Évêque légitime, Son Excellence Zhuang de Shantou, a été également invité à céder son poste à un Évêque excommunié et nommé par le gouvernement, dans un effort mené par le Vatican pour rechercher un accord avec le gouvernement Chinois.

Le mouvement a été salué par certains comme signalant un accord historique entre le Vatican et le gouvernement Chinois sur la nomination des Évêques. Pourtant, d'autres, y compris le très respecté Cardinal Joseph Zen de Hong Kong, ont vivement critiqué le Vatican sur l'accord proposé.

L'arrestation intervient environ deux semaines après que les Évêques Chinois nommés par le gouvernement Communiste du pays ont exprimé leur soutien aux négociations du Vatican avec la Chine, ce qui pourrait permettre au gouvernement de décider qui deviendra Évêque. L'accord est attendu à tout moment.