dimanche 22 janvier 2017

Le Pape François réprimande
les Chrétiens « paresseux », « égoïstes »
qui « condamnent constamment »





         Jan Bentz


Source: LifeSiteNews


ROME, Italie, 20 janvier 2017 (LifeSiteNews) - Le Pape François a continué sa critique voilée des Catholiques opposés aux « nouveaux horizons » dans son homélie mardi matin, les qualifiant de « Chrétiens parqués ». Il a continué avec ce thème comme il l'a fait tout au long de son pontificat en parlant dans l'homélie de ce matin de la « mentalité égoïste » des « docteurs de la loi » qui « condamnent constamment » les autres.

François a déclaré que les Chrétiens devraient être ouverts au changement, disant qu'ils ne peuvent pas « se parquer » et être « paresseux » face à l'adversité ou de rester dans leur « réfrigérateur ». Pour certains, a-t-il ajouté, la vie est de « vivre dans le frigo afin que tout reste pareil ».

François a mentionné spécifiquement les « Chrétiens paresseux, les Chrétiens qui n'ont pas la volonté de continuer, les Chrétiens qui ne luttent pas pour un changement des choses, pour les choses nouvelles à venir, celles qui, si elles étaient changées, seraient un bien pour tout le monde ». Il a dit : « Quand je dis Chrétiens, je veux dire tous : les laïcs, les prêtres, les évêques, tous.

Dans son homélie à la Casa Santa Marta, ce matin, le Pape a dit : « Considérez les docteurs de la loi qui ont persécuté Jésus, qui ont fait tout ce qui est prescrit par la loi. Mais leur état d'esprit était éloigné de Dieu. Le leur était un état d'esprit égoïste tourné sur eux-mêmes : leurs cœurs condamnaient constamment [les autres] ».

La fréquence avec laquelle le Pape François a reproché verbalement ceux qui ne sont pas alignés avec son agenda progressiste au sein de l'Église a vu une augmentation marquée ces derniers mois. Il y a seulement dix jours, il a attaqué les « docteurs de la loi » qui, disait-il, étaient incohérents, hypocrites, légalistes et dépourvus d'autorité réelle.