dimanche 22 janvier 2017

Je suis sorti...

C'est rendu une pratique coutumière : à tous les dimanche, je fais mes lectures de la Messe à la maison peu avant de partir pour la Messe. Et je m'arrange toujours pour arriver à l'Offertoire. J'ai déjà confié cette pratique à un prêtre en confession. Il m'a répondu : « Le Seigneur va t'éclairer » !

Pourquoi une telle pratique ? Réponse : parce que je ne suis plus capable d'entendre les inepties qui se disent pendant le sermon. Un exemple ? Vous vous souvenez du temps de la mode « Laudato Si » ? Eh bien un prêtre, lors de son sermon, nous a parlé de la « Terre Mère ». Quant à notre Maman Marie, on aurait dit qu'il l'avait remisée dans un garde-robe...

Je viens de vous présenter un échantillon seulement mais la valise en est pleine ! Et ce... dans un Sanctuaire Marial ! Les poils m'hérissent à tout coup, je perds ma paix intérieure... Comment peux-tu communier par la suite si tout chambranle en dedans de toi ?

C'est sans compter que les haut-parleurs sont super déficients. La qualité auditive de réception fait bien dur pour entendre les lectures. La direction a tenté de remédier à cet état de fait suite à un questionnaire qu'elle a administré à tous les fidèles volontaires l'an dernier. Résultat le plus important de ce questionnaire : l'acoustique désagréable dans la Basilique ! Qu'on ne parle pas de Marie... bof... Qu'on ait changé le nom de « Neuvaine de l'Assomption » pour « Festival de l'Assomption »... bof... Après tout, comme disait l'ex-directeur récent de ce sanctuaire : « On a plus de « touristes religieux qui viennent apprécier nos jardins » que nous avons de pèlerins maintenant ». Et devinez quoi : il faut que l'argent rentre. Voilà pourquoi la Boutique est ouverte le dimanche ! Bel exemple aux commerçants, non ?

Je m'étais déjà plaint à une des grands bonzes prêtres de cet endroit à propos de l'ouverture de la Boutique le dimanche. Il m'avait répondu : « Si tu savais combien on vend si peu même le dimanche...». Et j'avais répondu : « Si vous fermiez le dimanche, je suis certain que Marie vous en serait reconnaissante et vos revenus globaux augmenteraient. Je vous avertis : je vais en parler sur Internet de cette situation. Il m'avait répondu : « Fais donc comme tu veux ! » Et lui aussi, en bon soldat du Christ, il s'est promptement retourné sur ses talons pour s'en aller... se promener dans les jardins...

Le Dimanche de l'Unité des Chrétiens

C'était aujourd'hui. Comme à l'accoutumée, je me suis présenté pour l'Offertoire. Mais je suis arrivé trop vite... J'ai eu le malheur d'entendre une bribe du sermon du célébrant. Et pas n'importe lequel célébrant ! Il faut vous dire que ce Sanctuaire Marial agit aussi comme maison de retraite pour les prêtres de la Congrégation qui dirige ce sanctuaire. Et ce prêtre est de retour au bercail après 50 ans d'enseignement en théologie et en morale dans une prestigieuse maison d'éducation Canadienne. De plus, il a écrit beaucoup de courts articles dans le « Prions en Église » qui est distribué nationalement aux fidèles hebdomadairement ou mensuellement. C'est la grande vedette de l'heure chez les clercs du Sanctuaire... Un gaillard d'au moins 75 ans, 1 m 83 ( 6 pieds et 2 ) aux jambes extrêmement frêles ( doit être accompagné pour descendre ou monter toute marche ).

Voici la bribe du torchon que j'ai eu le malheur d'entendre :


Je suis sorti...

Je suis retourné peu après... Le sermon était terminé...

À la fin de la messe, après le chant à Marie — c'est la seule chose qu'ils font à son propos car ils n'en parlent jamais... non... jamais — j'ai voulu aller rejoindre un couple qui était à quelques mètres en arrière du prêtre célébrant. Celui-ci était dans l'allée centrale à donner des salutations et des poignées de main aux fidèles. Les politiciens ne font guère mieux qu'eux ! Il faut dire que le mot d'ordre a été donné à tous les célébrants d'aller auprès des fidèles pour donner des poignées de main politique. Cette Basilique est en effet à 20 % remplie bon an mal an maintenant. Or, plutôt que de prêcher les Vérités fondamentales de notre Catéchisme, ils préfèrent amadouer le peuple avec des poignées de main...

Bizarre, ici c'est une réflexion qui ne se rapporte pas à cet endroit car il faut reconnaître avec justice ce que ce sanctuaire a de bon : il y a des confessions avant toutes les Messes ! Mais ailleurs, avez-vous remarqué ? Les célébrants prennent du temps pour rencontrer les fidèles à la fin de la Messe mais n'ont jamais de temps avant la Messe pour les confesser. Que c'est bizarre... peut-être que de nos jours c'est normal et que le prêtre qui s'emploierait à être au confessionnal avant la Messe se verrait catapulté dans un village reculé par le tonnerre assez vite merci. Mais il ne faut oublier pas que la Confession doit s'estomper puisque les Protestants n'en ont pas. Ne sommes-nous pas dans la Semaine de l'Unité des Chrétiens, non ? On doit tous être pareils, non ?

Je n'avais aucune intention de confronter ce prêtre surtout que j'avais seulement entendu une bribe de son sermon . Il était justement à donner une poignée de main à un fidèle lors que je suis arrivé à sa hauteur à destination de ce couple...

Mais oups ! Il délaisse ce fidèle en un coup d'éclair, pivote sur ses talons comme un soldat aguerri, me fait un grand sourire et me tend la main. Je devais donc répondre à ce sourire et à cette main tendue. Faut tout de même être poli, non ? Voici le dialogue qui s'est installé entre nous deux :

Le Nul sans Lui : Mon père, l'Église Catholique ne possède-t-elle pas la Plénitude de la Vérité ?

Le prêtre célébrant : Oui mais toutes les religions l'ont...

Le Nul sans Lui : Ah oui ?

Le prêtre célébrant : Disons qu'il faut les [ les Protestants ] amener dans le Christ plus en profondeur,,, C'est le Pape qui dit ça...

Le Nul sans Lui : Et ne faut-il pas tenir compte de tous les autres Papes prédécesseurs aussi ? Et que dites-vous de l'affirmation de Luther qui dit que la Messe est pire que n'importe lequel des bordels ?

Le prêtre célébrant : Mais il a dit de belles choses aussi...

Le Nul sans Lui : Ne trouvez-vous pas qu'on devrait prier pour les Protestants pour qu'ils abandonnent leurs erreurs afin de revenir au Catholicisme ?

Le prêtre célébrant : Oui mais où est rendu le Catholicisme ? — Il regarde avec un certain mépris les fidèles qui quittent en me disant cela...N'oubliez pas qu'il est tout sourire et poignée de main autrement...

Le Nul sans Lui : Oui c'est vrai [ les fidèles sont rendus tièdes ] mais la vraie Église est invisible...

Le prêtre célébrant : Invisible... visible... bof... Vous savez que j'ai travaillé à Rome, moi...

Le Nul sans Lui : Pi ? ( veut dire « Et alors ? » en Québécois ). C'est Paul VI qui a dit que les fumées de satan s'étaient infiltrées là justement. — il voyait bien que cet argument de statut ne m'impressionnait pas du tout.

Le prêtre célébrant : Et j'ai travaillé avec Jean-Paul II !

Le Nul sans Lui : Eh bien justement, vous êtes en train de répéter Assise !

Je ne comprends pourquoi (hihi), il s'est retourné sur ses talons comme un bon soldat à la recherche d'un fidèle... Il avait besoin d'une poignée de main et vite !

En guise de conclusion
Permettez-moi de vous livrer
mes réflexions paranoïaques !

Un premier point

Aucun fidèle de cette assemblée ne s'est offusqué de ce que ce célébrant a pu dire. Étaient-ils polis, discrets ou tièdes ? Il faut attribuer cela, à mon avis, à l'ignorance entre autres ; peu sont vraiment au courant de leur Catéchisme. D'autres, c'est par déférence pour le statut de prêtre : un prêtre ou un Pape, ça dit toujours vrai. Même phénomène qu'en 2003 où le peuple Américain a gobé l'histoire inventée des armes de destruction massive que Saddam Hussein possédait : « Si nos haut dirigeants l'ont dit, c'est que cela doit être vrai... »

Un deuxième point plus paranoïaque

Il y avait un message à passer à l'occasion de la Semaine de l'Unité des Chrétiens. Aux yeux du Vatican, le message à passer à cette occasion est celui de Lund, Suède, là où le Pape François a demandé pardon d'avoir tant maltraité Luther et ses partisans à l'époque. Le Vatican désire en effet raffermir, consolider l'unification amorcée à Lund entre les Protestants et les Catholiques.

Et comment fait-il le Vatican pour capitaliser sur cette Semaine particulière : par au moins deux choses : le « Prions en Église » qui contient alors des articles d'endoctrinement sur la « beauté » de l'Unité... à n'importe quel prix, disons-le... Voir ici un exemple antérieur de l'influence maçonnique dans le « Prions en Église ».

Deuxième méthode — et là je m'aventure — le Vatican envoie par courriel à chaque diocèse quelque temps à l'avance les « point forms » comme disent les Anglais, i.e. les points saillants en style télégraphique que devraient contenir le sermon de la Messe à venir. Les diocèses les refilent ensuite à leurs églises locales teintées d'une petite touche culturelle locale. Si bien qu'en quelques endroits où vous trouvez, vous entendrez les mêmes inepties.

Et vous savez pourquoi ce sont des inepties ? Parce que là d'où ça part, du Vatican, c'est la Franc-Maçonnerie qui contrôle tout...