samedi 3 septembre 2016

Le programme d'éducation sexuelle du Vatican

La plus grande menace que j'ai vue en 40 ans
Pire que la crise du scandale sexuel des prêtres !


Par : Rick Fitzgibbons, MD

Rick Fitzgibbons, MD, psychiatre, est le directeur de l'Institute for Marital Healing [ l'Institut pour la guérison matrimoniale ] sis en dehors de Philadelphie et a travaillé avec plusieurs milliers de couples au cours des 40 dernières années.

Il a été professeur adjoint à l'Institut Jean-Paul II et consultant auprès de la Congrégation du Clergé au Vatican.


SOURCE : Life Site News
Le 2 septembre, 2016

Le 2 septembre 2016 (Life Site News) — Au cours des dernières années, l'Église Catholique a traversé l'une de ses crises les plus graves à la suite des abus des prêtres auprès de la jeunesse. Les principales victimes ont été des adolescents mâles. Ce scandale dans le monde entier a été facilité par les comportements irresponsables et permissifs des membres de la hiérarchie qui ont fait l'erreur de « fermer les yeux » sur l'homosexualité chez leurs prêtres, selon un Évêque lors d’une émission à EWTN à laquelle je participais et qui portait sur la crise.

Ce scandale a également été facilité par non pas un moindre nombre de directeurs spirituels, qui ignoraient la science de la psychologie et qui disaient aux prêtres, qui souffraient d’attraits de même sexe et qu'ils dirigeaient, qu'ils étaient « nés ainsi » plutôt que de les référer à des professionnels de la santé mentale compétents, ce qui aurait pu empêcher bien des jeunes d'être abusés.

Afin de rétablir la confiance et la foi gravement endommagées chez les laïcs, il incombe aux membres de la Hiérarchie et aux prêtres que ils n'agissent plus jamais comme des dirigeants / bergers permissifs lorsque des menaces sérieuses sont posées au bien-être moral, intellectuel, psychologique et sexuel des jeunes.

En tant que psychiatre, j’ai beaucoup travaillé avec des jeunes Catholiques gravement lésés psychologiquement par le divorce de leurs parents fréquemment octroyé par des nullités « faciles » au sujet des mariages sacramentels de leurs parents, au mépris de la justice, de la miséricorde et de la science de la psychologie, par des épidémies de narcissisme, de marijuana, de pornographie et d’aventures sexuelles d’un soir (utilisant les autres comme des objets sexuels), par la pression énorme des pairs d'être sexuellement actifs et par des souffrances dues à des conflits psychologiques chez leurs parents, leurs frères et sœurs, et leurs pairs.

Cependant, à mon avis professionnel, la menace la plus dangereuse pour la jeunesse Catholique que j’ai vue au cours des 40 dernières années est le nouveau programme d’éducation sexuelle du Vatican, appelé « Lieu de la Rencontre » : Un projet pour l’éducation sexuelle et affective. .

Le Lieu de la Rencontre a été publié lors de la Journée Mondiale de la Jeunesse en Pologne par le Conseil Pontifical de la Famille, puis sous la direction de Mgr Paglia et il est maintenant disponible en ligne, gratuitement, en cinq langues différentes.

La réponse immédiate à Lieu de la Rencontre a été forte et très critique. Trois leaders internationaux pro-famille et pro-vie qui ont défendu l'enseignement Catholique sur le mariage, la sexualité et la vie pendant des décennies ont examiné et décrit le programme comme « complètement immoral », « tout à fait inapproprié » et « assez tragique ».

Le Lieu de la Rencontre a également été critiqué comme déviant des 2000 ans d'enseignement de l'Église Catholique sur la morale sexuelle et la formation morale des jeunes dans ce domaine si clairement élucidée et décrite par Saint Jean-Paul II dans la Magna Carta pour la Famille Catholique, le Rôle de la Famille Chrétienne dans le Monde Moderne (note : mieux connu sous Familiaris consortio ).

Par la suite, une pétition s’est développée demandant que François et le nouveau directeur du Conseil Pontifical de la Famille, Mgr Kevin Farrell, retirent le plus tôt possible ce programme « cauchemardesque » d’éducation sexuelle du Vatican

Dans une culture dans laquelle les jeunes sont bombardés par la pornographie, j’ai été particulièrement choqué par les images contenues dans ce nouveau programme d'éducation sexuelle dont certaines sont clairement pornographiques. Ma réaction professionnelle immédiate est que cette approche obscène ou pornographique abuse des jeunes psychologiquement et spirituellement.

Les jeunes sont également lésés par l'omission de les avertir des dangers à long terme des comportements de promiscuité et de l’utilisation de la contraception. En tant que professionnel qui a traité à la fois des prêtres auteurs d’abus et des victimes de la crise des abus dans l'Église, ce que j’ai trouvé particulièrement troublant était que les images pornographiques dans ce programme sont similaires à celles utilisées par les prédateurs sexuels adultes d’adolescents.

La personne principalement responsable du développement et de la publication de ce programme nuisible, Mgr Paglia, l'ancien dirigeant du Conseil Pontifical de la Famille, devrait être tenu selon toute justice à passer par une évaluation par une commission d'examen tel que décrite dans les normes de la Charte de Dallas (en anglais) ( voir explication à la fin ) plaçant les jeunes à risque. Un tel examen est particulièrement important car il est maintenant nommé responsable de tout l'enseignement en ce qui concerne la sexualité et le mariage à l'Institut Jean-Paul II pour les Études sur la Famille.

Le programme Lieu de la Rencontre constitue un abus sexuel des adolescents Catholiques dans le monde entier et révèle une ignorance de la pression sexuelle énorme sur les jeunes d'aujourd'hui et se traduira par leur confusion ultérieure à accepter l'enseignement de l'Église. Elle représente une grave crise dans l'avenir pour l'Église et en particulier pour les jeunes et les familles Catholiques dans une bien plus grande proportion que la crise récente du scandale sexuel des abus des jeunes si largement rapportée dans la presse.

Le programme d’« éducation sexuelle » du Vatican devrait être retiré par le nouveau directeur du Conseil Pontifical de la Famille, Mgr Kevin Farrell, le plus tôt possible pour protéger la santé des jeunes Catholiques et être remplacé par un nouveau programme selon l'enseignement exceptionnel de Saint Jean-Paul II sur le mariage, les jeunes, la famille et la sexualité à partir du Rôle de la Famille Chrétienne dans le Monde Moderne. L'Église n'a pas pleinement assimilé la richesse des idées contenues dans l'enseignement de Saint Jean-Paul II. Ce doit être le mandat du nouveau Conseil Pontifical pour la Famille, les Laïcs et la Vie.

Les paroles de Saint Jean-Paul II lors de sa rencontre avec les Cardinaux et les Évêques Américains le 23 avril 2002 sur la crise dans l'Église sont aussi opportunes aujourd'hui qu'elles l'étaient alors pour les membres de la hiérarchie et particulièrement vraies pour le Vatican. Il a déclaré : « Les gens doivent savoir que les Évêques et les prêtres sont totalement engagés à la plénitude de la vérité Catholique sur les questions de morale sexuelle, une vérité toute aussi essentielle pour le renouvellement de la prêtrise et de l'épiscopat qu’elle l’est pour le renouvellement du mariage et de la vie de famille ».


Chartes de Dallas : Au plus fort du scandale des abus sexuels des jeunes par les prêtres, les Évêques Américains se sont réunis à Dallas pour mettre au point un protocole d'examen des plaintes. Ce protocole fut ensuite raffiné. Ce qui n'est pas clair dans l'article est la chose suivante : est-ce que l'auteur désirerait que le programme d'éducation sexuelle passe au crible de cette Charte ou bien est-ce Mgr Paglia, qui en est responsable, qui devrait passer au crible ? La Charte de Dallas, habituellement, vise à examiner des individus et non du matériel pédagogique.